Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le chiffre du jour

Le déficit de la Sécurité sociale devrait se situer au même niveau qu'en 2013, soit aux environs de 12,5 milliards d'euros pour le régime général et hors Fonds de solidarité vieillesse. Du coup, c'est toute la trajectoire de retour à l'équilibre, visé initialement en 2017, qui se trouve décalée d'un an. D'après le budget voté en décembre dernier, le déficit de la Sécu aurait dû se combler de 3 milliards d'euros, à 9,5 milliards.

Partager cet article

3 commentaires

  1. Il y a donc forcément quelque chose qui va augmenter, non ? ! Quoi par exemple ? …

  2. Intéressant :
    “La décadence socialiste et l’empire romain
    Tout pourrait sembler avoir été dit sur la civilisation romaine antique, sur son essor, puis sa chute.
    Des ouvrages devenus des classiques ont été consacrés au sujet. De grands historiens ont consacré leur vie á l’étudier. Dans un essai bref (Rome, du libéralisme au socialisme*), dense, très bien écrit, d’une érudition remarquable, Philippe Fabry n’en parvient pas moins á apporter des explications nouvelles.
    Rome, dit-il, a dû son essor au règne du droit et à la liberté économique, et a sombré ensuite peu à peu en devenant une société socialiste.
    Rome, dit Philippe Fabry, a d’abord été une société basée sur une « volonté des Romains de se protéger de la tyrannie ». Et deux moyens complémentaires ont été mis en oeuvre pour cela: « la limitation du pouvoir des dirigeants et l’affirmation de droits fondamentaux individuels ». Ces moyens ont commencé à se détériorer lorsque Rome a laissé l’enrichissement par la prédation l’emporter sur l’enrichissement par la production. (…)”
    http://www.dreuz.info/2014/09/la-decadence-socialiste-et-lempire-romain/

  3. Assez d’être toujours racketté !
    D’abord il serait urgent de chiffrer les dépenses de la C.M.U. de l’A.M.E et autres pompes aspirantes que les gouvernements successifs instituent arbitrairement avec l’argent des cotisants.
    (Au moins, faire payer un minimum à tous les utilisateurs).
    La “sécu” ne devrait pas être gérée par l’état ; cet organisme doit assumer d’abord ceux qui cotisent et il devrait y avoir des comptes séparés ;cela clarifierait de beaucoup les chiffres qui sont toujours déficitaires alors que les “ayant droit” sont de moins en moins remboursés.
    Il serait bon aussi de donner le choix aux salariés de cotiser à la “sécu” ou d’opter pour une assurance personnelle.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]