Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le chiffre du jour

E 1 enfant sur 10 (11,7%) se dit harcelé, victime de violences physiques et verbales répétées à l'école, selon une étude de l'Observatoire international de la violence à l'école pour l'Unicef. Eric Debarbieux, directeur de l'Observatoire et auteur du rapport, déclare pourtant :

"Il n'y a pas de sentiment général d'insécurité à l'école. Mais il ne faut pas non plus minimiser le problème".

Cette étude a été menée en 2009-2010 auprès de 12.326 élèves de CE2, CM1 et CM2 de 8 à 12 ans issus de 157 écoles de huit académies. La violence se fait sentir, souvent par de petites agressions répétées allant du vol de goûter aux insultes et menaces, mais aussi aux coups, racket ou violences sexuelles. 67% des agressions physiques sont le fait de garçons contre 20% par des filles et 12% par des groupes mixtes.

Partager cet article

6 commentaires

  1. Dans l’école de la république ? C’est impossible…

  2. Quand on porte aux nues des petits barbares au lieu de les remettre à leur place !
    1. rétablir l’autorité des parents,
    2. rétablir celle des profs (les soutenir, même contre les parents aveuglés),
    3. donner des exemples autres que les semi-crétins mal élevés et gâtés footballeurs,
    4. avoir des curés à l’image de St. Jean Bosco,

  3. La gouvernance par la peur, si ce n’est la terreur, jusque chez les enfants, – par chance considérés comme “destinés à vivre”-:
    Voilà, entre autres déjections du Système, ce qu’à rejeté massivement la vox populi dimanche dernier.

  4. Voici un beau cas de violence à l’école. Des jeunes ont été payés pour en battre un autre !
    http://fr.canoe.ca/infos/societe/archives/2011/03/20110328-135156.html

  5. Rétablir la discipline, et l’uniforme pour tous!
    imaginez nos “racailles” en pantalon gris et pull bleu marine…

  6. Je regrette cette publicité faite à l’UNICEF. Ceux qui ont entendu les commentaires de son directeur sur France Inter sauront les conclusions qu’il en tire: il faudrait prendre en main les enfants dès la maternelle, leur apprendre à s’écouter, à maitriser leurs émotions y compris en matière d’homophobie (sic)! D’ailleurs Luc Chatel en a tiré les conclusions: il a aussitôt nommé un conseil contre “les discriminations” à l’école!autant dire que grâce à l’UNICEF, l’esprit de la Halde va s’occuper de nos têtes blondes! Cela s’apparente à la perversion des bonnes intentions, car,bien sûr,personne n’est favorable à la violence à l’école.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services