Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le chiffre du jour fait « bling-bling »

19000 euros par mois, c’est le salaire du chef de l’Etat.

Rien à faire sur un blog d’actualité tenu par des catholiques ? Pas si sûr :

L "Le juste salaire est le fruit légitime du travail. Le refuser ou le retenir, peut constituer une grave injustice (cf. Lv 19, 13; Dt 24, 14-15; Jc 5, 4). Pour apprécier la rémunération équitable, il faut tenir compte à la fois des besoins et des contributions de chacun. "Compte tenu des fonctions et de la productivité, de la situation de l’entreprise et du bien commun, la rémunération du travail doit assurer à l’homme et aux siens les ressources nécessaires à une vie digne sur le plan matériel, social, culturel et spirituel" (GS, n. 67). L’accord des parties n’est pas suffisant pour justifier moralement le montant du salaire." (CEC, n. 2434)

Aux lecteurs d’apprécier l’équité du salaire du chef de l’Etat en regard de sa contribution au bien commun et à ses besoins, sachant notamment qu’il est au moins logé et nourri.

Michel Janva

Partager cet article

19 commentaires

  1. C’est choquant; mais il y a, à un autre niveau, beaucoup d’autres choses choquantes dans ce domaine des revenus injustifiés. Tous les français moyens (catholiques compris) qui manoeuvrent pour se rendre non imposables sont aussi condamnables ; même si les sommes concernées ne sont pas les mêmes, le principe l’est. Il y a ceux qui travaillent beaucoup et payent beaucoup d’impôts pour un niveau de vie moyen. Et ceux qui ne travaillent pas, ou peu, ou ne déclarent pas tout, et vivent bien, voire mieux , grâce aux aides qu’ils recoivent, lesdites aides étant payées par les impôts des premiers. Finalement, nous avons un président à l’image des français (comme pour les moeurs), quoi de choquant ?

  2. Non, je ne trouve pas ce salaire disproportionné par rapport à ses responsabilités. C’est à mon avis rentrer dans des questions qui n’en valent pas le coup.
    Pour autant, je crois qu’il a été maladroit de s’augmenter, ce geste est très mal placé, sans doute à raison.

  3. Je suis d’accord avec vous Anne-Marie, beaucoup sont aujourd’hui décus par Sarkozy, du fait qu’il a divorcé et s’est remarié 3 mois apres. Je condamne tout a fait cette attitude mais, dans un sens, n’a t on pas les dirigeants que l’on mérite? Un couple sur 2 divorce en France, et aujourd’hui, il nait en France plus d’enfants hors mariage. Je ne pense pas que ce soit un bien pour la France mais les faits sont là, finalement, notre président n’est qu’un citoyen comme un autre (les francais voudraient faire appliquer à ceux qui les dirigent ce qu’ils eux memes n’appliquent pas?). Je ne regrette pas de ne pas avoir voté pour lui au premier tour…

  4. Ne rentrez pas dans ce genre de polémique SVP!!!!
    Ces faux débats sont réservés à la gauche et son néant intellectuel…
    [je ne vois pas pourquoi. Moi aussi je paie des impôts et j’aime savoir où va l’argent. Et puis « la gauche », cela ne signifie plus rien. Je ne me classe ni à droite ni à gauche, je recherche le bon, le vrai et le juste. MJ]

  5. Il y a néanmoins des fonctions dont le travail ne répond pas à des critères d’efficacité ou de rentabilité, mais qui se base plutôt sur la responsabilité. L’exemple des militaires est typique : ils ne rapportent rien au sens économique, & leur solde n’est pas évaluée en fonction du risque encouru ou d’une quelconque rentabilité.
    Que le chef de l’état français ait un salaire qui tienne compte du temps passé à travailler (on est loin du Smic horaire!!), de l’influence sur sa santé & sa vie familiale, des responsabilités qui sont entre ses mains, me paraît normal. La somme, si on regade les salaires des ministres, n’est pas tellement scandaleuse.

  6. Il est heureux que la France, 4è puissance mondiale, ait encore les moyens de verser 19000€ par mois à celui qui la dirige. Sarkozy est très très décevant, il vire parfois au pathétique, mais il reste celui que les Français ont choisi. La chose choquante est qu’il change le mode de calcul de sa rémunération à peine arrivé (étant plus jeune que Chirac et Mitterrand, il ne pouvait pas, à leur instar, cumuler rémunération et retraite des charges précédentes)
    Son salaire reste moins important que de nombreux PDG et DG de grands groupes, de cadres bancaires ou de traders. Pourtant, la responsabilité est plus grande. Qu’il en fasse mauvais usage est un autre débat. Si les politiques étaient payés au mérite, ils seraient tous SDF !

  7. Le montant de la rémunération du chef de l’étât ne me choque pas, cela me paraît même être un sujet très mineur au regard des autres dépenses qu’il occasionne. Les circonstances dans lesquelles il s’augmente, le vocabulaire qu’il emploie, le luxe et la luxure ostentatoires dans lesquels il évolue, sa compromission avec certain milieu des affaires, en un mot l’image qu’il donne de notre pays par ses agissements personnels ahurissants me préoccupent beaucoup plus, et pour tout dire, j’en ressens une véritable humiliation. A cela j’ajoute que le plus important à mes yeux n’est pas là, mais que son active participation à la destruction de la famille par la promotion du planning familial, du Pacs et autre CUC, sans compter son absence de volonté à permettre à ce que les parents aient un vrai choix du lieu d’instruction de leurs enfants en faisaient pour moi avant le premier tour un individu infréquentable. Il a dépassé dans la réalité de ses comportement et dans la provocation de ses fréquantations et de ses voyages de luxe tout ce que mes rêves les plus fous auraient pu imaginer. Il n’a aucune dignité,aucun principes moraux, ce qui ne l’empêche guère de disserter dessus. J’attends ses cours sur la fidélité conjugale…

  8. Le traitement du Chef de l’Etat ne me semble pas anormalement élevé.
    Je préfère le traitement de Sarkozy aux valises de Chirac.

  9. Sarkozy est le chef de l’Etat. Il n’y en a pas deux comme lui au même poste à l’heure actuelle. Son salaire ne me semble donc pas particulièrement mirobolant. Je suis bien davantage choqué par les rémunérations exorbitantes des députés (aux Parlements français ou européen) ou bien des secrétaires d’Etat (comme Fadela Amara qui jouit toujours d’un HLM alors qu’elle a dépassé le plafond de ressources pour en bénéficier).
    Si l’on payait nos représentants au mérite, alors je peux vous assurer qu’on ferait de sacrées économies. Par exemple, nos parlementaires gagneraient moins du SMIC au lieu des 5.500 € nets mensuels. Chirac se verrait rembourser le milliard d’Euros qu’il a dépensé quand il était à l’Elysée. Nos députés européens gagneraient certainement moins que leurs 8.000 € mensuels.
    La République est vraiment généreuse avec ses représentants. Et vous ? Vous bossez pour faire vivre votre famille et pour payer pendant 20 ans le crédit immobilier que vous avez contracté pour acheter votre maison.
    Oui, vous, avec vos 1.000 ou 2.000 € mensuels, vous faites partie de ce qu’on appelle les « classes moyennes » ! L’Etat compte sur vos salaires pour payer le train de vie de vos représentants. Ce sont les classes moyennes qui croulent sous les impôts, taxes et charges. Tout ça pour le bien-être de gens mandatés par le peuple pour améliorer en vain notre quotidien.
    C’est bien les rémunération de nos députés, ministres, conseillers régionaux ou généraux qu’il faut contester. Ce sont eux qui nous coûtent cher ; pas Sarközy qui prend en charge le coût de ses vacances. Je préfère bien plus un Président qui s’octroie 19.000 € par mois et fait payer ses congés sur l’île de Malte par Vincent Bolloré, plutôt qu’un magouilleur qui s’est vu impliquer dans des pots de vin et des détournements de fonds.
    Je ne me prive pas d’être sarko-critique. Mais il y a des points sur lesquels je donne raison à notre Chef de l’Etat.

  10. Autant pour moi, je n’ai pas signé le deuxième commentaire.
    MJ, je ne suis pas de votre avis, la gauche représente encore quelque chose, elle est malgré tout la descendante de toutes les idéologies marxistes, socialistes, radicales et autres.
    Pour moi être de droite ça a encore du sens…
    Je suis un peu hors-sujet mais je rebondissais juste sur une remarque.
    [Je me suis mal exprimé : la gauche représente bien quelque chose, mais les notions « gauche » – « droite » ne signifient plus rien en France. Sur le fond, il n’y a aucune différence. MJ]

  11. Et les grands patrons ?

  12. Je rejoins tout à fait l’analyse de Xtophe : moi aussi je suis scandalisé par les traitements des ministres, députés et conseillers de tout poil ! C’est là effctivement qu’il faudrait imposer une baisse, car les classes moyennes ne pourront plus encore longtemps couvrir toutes ces dépenses fastueuses ! Je trouve d’ailleurs qu’ils sont beaucoup trop nombreux. Et quand je vois que nous « ramons » pour payer des études à nos enfants, et que nous sommes obligés de leur refuser certaines voies, car à 6 ou 8000€ la scolarité annuelle, nous ne pouvons pas !
    Et pourtant nous gérons tout à l’économie !
    Je pensais naïvement qu’une nation endettée comme l’est la France, devait faire des économies tous azimuts pour nous en sortir !
    Où est l’exemple en la matière ?

  13. Au moins cela lui permet d’excuser le « pauvre » dans ses injures.

  14. Compte tenu d’une disponibilité quasi totale et de l’encombrement permanent par de nombreux courtisans et importuns, je ne vois rien d’anormal dans ce niveau de rémunération. Je le trouve même très modéré, surtout si on le compare à celui de nombreux dirigeants de grandes entreprises.
    Pour tout dire, je refuserais ce poste pour bien davantage encore. Je sais bien que Louis XIV disait que le métier de roi était un métier délicieux, mais je n’ai jamais pensé que ce mot fût sincère, il ne s’agissait pour lui que d’en convaincre son successeur.

  15. @ Denis Merlin et Xtophe
    Opposer Chirac et ses pots de vin à Sarkozy et son salaire (lequel n’est pas le pire de ce qu’on peut lui reprocher, sauf la rapidité de son augmentation) est illusoire.
    Car nous ne connaîtrons les pots de vin et les scandales de maintenant qu’après leur  »commission » au sens juridique, comme ce fut le cas avec Mitterrand et Chirac, soit dans qq années : soyons patients, nous saurons comment N. SARKOZY a remboursé les cadeaux reçus à ses amis du monde des affaires, ceux qui fonctionnent grâce aux attribution de marchés ou de monopoles publics.

  16. On peut reprocher beaucoup de choses à Sarkozy, mais l’accuser d’être corrompu et justifier l’absence de preuves par le fait que les preuves viendront après ne me paraît pas très honnête.

  17. Il parait que les USA ont environ 270 représentants au Congrés, pas plus. Que faisons-nous avec nos 577 députés et nos 300 sénateurs, nos 12 conseillers du CC ( chiffres approximatifs mais révélateurs). Nous savons maintenant qu’avec le Traité de Lisbonne tous ces gens n’auront plus qu’un rôle d’enregistreurs et de suiveurs. Qu’attendons-nous pour exiger que l’on dégraisse cette représentation devenue inutile. Je crois que là nous avons des économies fabuleuses à réaliser et ensuite exigeons que nos députés européens participent à l’effort demandé à chaque citoyen en diminuant de moitié leurs émoluments. Par simple équité !

  18. @ Arnaud
    Le président des USA ne part en vacances en Egypte avec sa maîtresse dans l’avion d’un dirigeant d’une grande entreprise américaine dont l’activité présente et future dépend en grande partie de l’Etat : dans une démocratie normale, cela constitue déjà une corruption. Légère quant aux montants ? Certes, mais elle démontre que le personnage n’a aucun scrupule moral. Or pouvoir exercé sans scrupules conduit fatalement à la corruption dans un pays comme la France où 60 % de la richesse nationale sont gérés par l’Etat.

  19. @siobud:
    Le nombre de représentants à la chambre états-unienne est (à ce jour) fixé à 435. Il y a, de plus, 100 sénateurs au Sénat fédéral (un par état). Ce qui fait un total de 535 membres au Congrès.
    Cordialement,
    Phil (Californie).

Publier une réponse