Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Société

Le CFCM n’ignore rien des salafistes d’Avignon. Ses membres en sont des acteurs

Le reportage de Paris-Match évoqué ici en janvier dernier sur Avignon, la cité des Salafistes, n'est pas passé inaperçu si bien que le journaliste, Djaffer Ait Aoudia, a été traité d'impie, de traître, de mécréant et a fait l'objet de prêches dans les mosquées appelant à le maudire. Ne craignant rien, il revient à la charge pour un complément d'enquête tout aussi terrifiant :

"(…) Je viens voir si des mesures ont été prises pour freiner la montée des « émirs » et autres « émirs en chef », qualifiés pour prendre en main petits voyous et gamins perdus. Notre document avait fait réagir les autorités locales, la préfecture avait diligenté une enquête (…) Un habitant, un Blanc, peut-être le dernier du quartier, balade son chien. Il accepte de me donner une indication : « Si les chefs sont encore là ? Ils partiront quand les poules auront des dents ! Allez voir à la mosquée d’à côté… » C’est la mosquée du quartier Saint-Jean (…)

Depuis janvier, la mosquée organise même des « séances de baptême collectif ». Trois personnes sur quatre à avoir plongé du côté obscur et violent de la religion se recrutent désormais parmi les convertis. Rien à voir avec les délinquants, passés directement du ­trafic à Allah. Mais ces anciens chrétiens, ces ex-athées, sont déjà surnommés « les machines à tuer » ou « les déjà morts »… Je me souviens de ma rencontre avec l’un d’eux. C’était après l’assassinat de l’humanitaire américain de 26 ans Peter ­Kassig, en 2014, en Syrie : « Tuer un musulman est un assassinat odieux, qui doit être vengé. Mais tuer un chrétien n’est pas un crime. C’est juste une proclamation, c’est mathématique », m’avait-il expliqué (…)

J’ai maintenant rendez-vous dans l’Avignon du Festival, celui de la place de l’Horloge et du palais des Papes, avec une personne qui peut m’éclairer sur le rôle de ces imams face au radicalisme. « Ici, dans un rayon de 3 kilomètres, il y a dix mosquées. Deux turques, une algérienne, plutôt “light”, et sept salafistes où exercent des imams formés pour la plupart au Maroc, là où la pensée wahhabite [version moderne du salafisme] fait des ravages. » (…)

Rapidement, la Croix des Oiseaux fait parler d’elle. Plaque tournante de la drogue, elle devient le sanctuaire du djihadisme, avec des conversions à la pelle, des perquisitions et des arrestations en chaîne. Rétabli, Bouaffad s’affole. ­Légalement, il reste le président de l’association, propriétaire des locaux. Il porte plainte, saisit la préfecture, la mairie, toutes les autorités possibles pour obtenir l’expulsion des « squatteurs ». Parce qu’il ne reçoit aucune réponse, il se rabat sur l’arbitrage et contacte un imam affilié au Conseil du culte musulman, pensant qu’il présente toutes les garanties…

Mohammed El-Mahdi Krabch exerce à la mosquée de la Rocade, aux portes des remparts. C’est lui qui préside la séance. Un véritable traquenard. Face au ­requérant, une dizaine d’imams. A peu près tous marocains. Parmi eux : Mohamed ­Senouci, l’ancien imam du Pontet qui veut « châtier les forniqués et les fornicateurs », ou encore Chikh Souhib, un des lieutenants d’Abdel Hadi Doudi, imam à Marseille, ancien du Fis algérien, la crème de la crème des djihadistes. Le président de la mosquée de la Rocade, ­Mimoun Bellaghzari, ouvre le débat « au nom ­d’Allah, le grand » : « C’est pour vous écouter, vous et votre adversaire, que nous vous avons fait venir. A la fin des débats, nous allons nous retirer pour ­délibérer et prendre une décision. » Un tribunal islamique, comme au pays des mollahs ! « Je ne savais pas que cela pouvait exister en France ! » Bouaffad en a encore des frissons. Le verdict tombe : il doit abandonner les lieux aux « ­putschistes », aucune des parties ne devra ­introduire un recours devant les autorités de la République. La décision est retranscrite dans un document officiel (que j’ai consulté), rédigé par l’avocat de l’association La Sagesse, avocat au barreau ­d’Avignon (…)

Mais que fait le Conseil français du culte musulman ? Ma question fait sourire une personne bien informée : « Le CFCM n’ignore rien des salafistes d’Avignon. Ses membres en sont des acteurs. Tout porte à croire qu’il est noyauté par les plus radicaux du réseau marocain (…)"

A quelques mois de juillet, cela laisse présager un festival plutôt exotique….

Partager cet article

10 commentaires

  1. Qui a laissé entrer tous ces “fous d’Allah” depuis des années ?
    Pourquoi les laisse t-on agir et se comporter comme ils font impunément ?
    Qui cela arrange t-il ?
    Nos gouvernants n’osent-ils vraiment rien faire, ou bien sont-ils empêchés de réagir comme ils le devraient ?
    Nous allons tout droit vers une libanisation de la France, et d’ailleurs elle a déjà commencé dans les esprits… Je suis écoeuré !

  2. Mais pourquoi s’inquiéter et être terrifié par quoi que ce soit ?
    Voyez l’info que La Charte de Fontevrault vient de nous révéler ( à moins que ce soit un HOAX ? ) :
    Pape François : « Le Coran est un livre de paix ».
    https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2016/04/24/pape-francois-le-coran-est-un-livre-de-paix-nous-ne-devons-pas-avoir-les-memes-sources/#comments

  3. Pour info, le CFCM a récemment fait part de sa satisfaction que les jours fériés liés à des fêtes chrétiennes disparaissent du calendrier républicain, dans le nouveau projet El Connerie. Et bien sûr, personne n’en parle, ni les médias, ni les évêques, ce qui est bien plus grave.

  4. L’islam est le révélateur de l’apostasie française.
    Le vide béant creusé par 50 ans de sécularisation du clergé n’a pas fini de s’élargir et d’être comblé par le fanatisme mahométan.
    L’élan de la trahison à été donné par le clergé algérois qui aidait les poseurs de bombes.
    A quand des dom Bosco pour évangéliser cette jeunesse délinquante et livrée à elle-même par un système politique qui n’est bon qu’à trahir ?
    Avec des collabos comme Mgr 23 et consort, on n’est pas sortis de l’auberge !
    Urgent de mener une contre révolution politique et une contre réforme religieuse.

  5. C’est toujours la même technique d’ingéniérie ethnique contre le christianisme.
    Toutes les villes centrales du catholicisme français sont transformées en foyers toxiques de l’islamisme. Voir les cas de :
    – Saint-Denis (nécropole des rois, ville de l’abbé Suger)
    – Clermont (ville de la Croisade)
    – Avignon (résidence papale)
    – Toulouse
    Pour rappel, Avignon, gouvernée par Les Publicains, est la municpalité qui a accueilli et défendu à l’extrême l’exposition du Piss Christ, avec le logo de la ville sur l’image affichée dans toute la ville.

  6. Le CFCM est naturellement en phase et même à la manœuvre. L’histoire jugera… et confirmera où sont les terroristes, leurs commanditaires et leurs complices.

  7. « Tuer un musulman est un assassinat odieux, qui doit être vengé. Mais tuer un chrétien n’est pas un crime.»
    a envoyer ici :
    http://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/liste/alphabetique

  8. Le coran est un livre de paix… bon sang, mais c’est bien sûr ! Je n’avais pas compris ! quel soulagement…
    Quand aux fêtes religieuses chrétiennes, vu que personne ne s’en soucie, et surtout pas le clergé sensé rappeler leur sens et leur respect, à quoi bon ?
    Je prie Dieu d’ouvrir les esprits de nos responsables, et de protéger les miens. Moi, j’espère mourir debout, les armes à la main, après avoir eu le temps de remettre mon âme à Dieu et avoir causé le plus de dommages à nos ennemis.

  9. Le Pape François dot connaître les avertissements transmis par la Vierge Marie à des âmes privilégiées. Notamment Jahenny. +qu’est-il dit ? Que l’Europe allait s’islamiser. Et les chrétiens subir de nombreuses persécutions.
    Pourquoi a-t-il pris 3 familles musulmanes au Vatican ? Pourquoi fait-il tout pour démontrer que le chrétien n’a rien contre le musulman ? Pour damer le pion à ceux qui prêchent l’inverse. Qui aimeraient entraîner une guerre civile entre eux.
    Ceux qui en ont l’intention ne s’en cachent même pas ! Leur souhait, créer un choc de civilisation pour en final se débarrasser des deux.

  10. Le choc des civilisations ne vient pas des musulmans. Il est poussé par d’autres forces bien négatives, celles qui sont aussi responsables de cette venue massive de clandestins.
    Il existe par exemple l’Association “Union de la Sagesse Populaire” pour développer la compréhension entre les gens de différentes cultures et d’origines. Elle interview de nombreuses personnalités dans ce but, comme ici avec le président de l’UPR :
    https://www.youtube.com/watch?v=ar-g1AQpky0

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services