Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

“Le Cash des Clinton”

Cl10 jours après avoir annoncé officiellement sa candidature à la primaire démocrate (candidature saluée par Manuel Valls et Nicolas Sarkozy), Hillary Clinton fait face à un scandale. Un ouvrage intitulé Le Cash des Clinton raconte comment et pourquoi des gouvernements et des groupes privés étrangers ont aidé Bill et Hillary Clinton à devenir riches.

L'ouvrage sort le 5 mai, mais son auteur, Peter Schweizer, ancien chercheur de la fondation conservatrice Hoover, fait déjà l'objet d'une campagne de dénigrement. Sur la base de certains extraits du livre, le New York Times, journal de sensibilité démocrate (donc favorable à Hillary Clinton), a publié un article qui met en lumière sur les liens potentiels entre les intérêts de certains donateurs de la Fondation Clinton et le rôle de Hillary en tant que secrétaire d'État. Le quotidien s'intéresse au rôle qu'aurait pu jouer le couple dans l'acquisition par la Russie d'une compagnie minière canadienne, Uranium 1, qui contrôle aujourd'hui un cinquième des réserves d'uranium des États-Unis.

«  Tandis que les Russes prenaient progressivement le contrôle d'Uranium One par trois transactions successives entre 2009 et 2013 […] un flux de cash prenait le chemin de la Fondation Clinton. Le président d'Uranium One utilisait sa propre fondation familiale pour faire quatre donations d'un total de 2,35 millions de dollars. Ces contributions n'ont pas été rendues publiques en dépit d'un accord que Madame Clinton avait passé avec la Maison-Blanche »

CHillary Clinton était alors secrétaire d'État et, à ce titre, membre du puissant Comité sur les investissements étrangers, chargé d'octroyer les autorisations de ventes d'actifs d'entreprises ayant trait à la sécurité nationale. Le journal se garde bien d'affirmer que Hillary a pu peser sur la décision avec des arrière-pensées liées aux intérêts de sa fondation. Par ailleurs, Bill Clinton a donné en 2010 à Moscou une conférence payée 500 000 dollars, au moment où la décision de laisser la Russie devenir majoritaire était prise à Washington. Le chèque est signé par Renaissance Capital, une banque d'investissement russe très proche du Kremlin.

Un traité négocié en Colombie par la secrétaire d'Etat aurait fait le bonheur financier d'un des donateurs.

La Fondation Clinton pèserait environ 2 milliards de dollars.

Partager cet article

10 commentaires

  1. Je salue l’honnêteté de cet article, qui met en lumière le danger peut-être le plus grand que fait peser la Russie de Vladimir Poutine sur le monde : non pas tant la menace militaire, qui déjà en soi est préoccupante, mais l’exportation de la corruption qui est au coeur du système russe.
    Je suis bien certain qu’on pourrait écrire plusieurs livres tels que celui de Peter Schweizer sur des politiciens français (de tous bords), mais pourrait-on les publier ?
    Il faut savoir que le régime russe ne tient que par la corruption. Il ne s’agit pas de quelques pots-de-vin par-ci par-là, tels qu’ils sont nécessaires en France, par exemple, pour décrocher un permis de construire ou une autorisation d’ouverture pour un hypermarché. Le niveau de corruption en Russie est hallucinant.
    Il y a une interpénétration totale entre les milieux politiques, ceux des forces de sécurité et des services secrets et les milieux d’affaires. Le droit n’existe pas et les juges sont aux ordres. Vladimir Poutine lui-même doit payer à chaque pas pour se faire obéir. L’Etat russe est un Etat mafieux — et nucléaire, où les dépenses militaires représentent… 22 % du budget fédéral !
    Dans un tel contexte, toutes les relations d’affaires avec la Russie obligent à se soumettre à ce système, et ouvrent une brèche de vulnérabilité.
    La contagion de la corruption est l’une des armes de la guerre hybride menée par la Russie contre l’Europe et les Etats-Unis. C’est une façon particulièrement sournoise et dangereuse de prendre le pouvoir dans des pays étrangers, qu’il serait trop risqué d’attaquer de front avec les seuls moyens militaires traditionnels.
    Compromission des hommes d’affaires et des politiciens étrangers par la corruption + action subversive des services secrets russes à l’étranger + poids de l’ex-KGB au sein du pouvoir + poids énorme de l’armée + volonté affirmée d’expansionnisme militariste = grand danger.
    [Vous avez une lecture très étonnante de cet article qui dénonce la corruption… des Etats-Unis.
    Quant à la Russie, vous reprenez les vieilles accusations de la haute finance, quand Poutine faisait justement la chasse aux oligarques corrompus pour se libérer de cette haute finance qui avait pris le contrôle de la Russie lors de l’ère Elstine.
    Il existe encore de la corruption en Russie, mais sans doute moins que vous ne le croyez et très certainement moins que dans nos bons pays occidentaux, ces fameux pays de l’axe du bien qui donne des leçons de morale.
    MJ]

  2. Eux ont « le cash des Clinton » (salué par Manuel VALLS et Nicolas SARKOZY)…
    … et nous, nous avons le bling-bling de l’ex président et de ses conférences à la Clinton à 40000$ au Qatar… Lui qui pense qu’une femme qui travaille n’a pas besoin d’avoir lu “La Princesse de Clèves” ! Comment pourrait-il dire quoi que ce soit d’intéressant dans une conférence ? Il est juste un acteur moyen qui lit pas très bien et sans conviction des textes écrits par d’autres.
    Il faut absolument, dans l’intérêt de la France et des Français, qu’il ne parvienne jamais plus au pouvoir. Ensuite, il faudra traiter le cas du PS qui n’est qu’un copié-collé et de son stock de clones à l’UMP.

  3. Sacré Marchenoir qui fait diversion.
    Le sujet ici est la présomption de corruption de Hillary Clinton qui n’ est russe ni du coté paternel, ni du côté maternel.
    Qu’ il existe de la corruption en Russie ne dédouane en rien Mme Clinton qui est censée protéger les intérêts américains, pas les intérêts russes.

  4. À Robert Marchenoir : Vive la Russie Chrétienne si éloignée de la corruption des esprits qui domine dans les pays de l’UE et en Amérique d Nord.
    Certes, il y a la corruption matérielle mais elle existe des deux côtés et certainement bien davantage à l’ouest (l’occident jadis chrétien), cosmopolite, mondialiste, ultra-libéral mais gauchisant, franc-maçon, sans foi ni loi, destructeur de l’humain au prétexte des droits de l’homme dévoyés.

  5. Je vote pour l’exclusion totale et définitive de Bobby Blackwalk de ces commentaires. Mais par qui est-il donc stipendié pour dire autant de bêtises que cela ?

  6. La fondation Clinton avec cet argent de la corruption travaille pour le planning familial, entre autre.
    http://ncplan.clintonfoundation.org/

  7. Tout cela est bien intéressant et certainement pas faux, même si il faut bien comprendre que c’est généralisé.
    Mais la vraie question est pourquoi, de manière concertée de droite et de gauche aux USA, ce livre a t il tant d’audience alors que les UMPS bien pensants locaux auraient pu l’étouffer.
    Réponse : les USA veulent lâcher Israel, ce que Obama a tenté de faire en se débattant entre menaces et mise en garde, et la petite Clinton a cru qu’elle avait les coudées franches en mégotant ces déclarations de soutien à Netanyaou, donc c’est l’heure de la sortie des poubelles tout comme ce fut le cas pour le rabbin Bernheim dont on s’est souvenu de ses problèmes de diplômes quand il l’a ouvert sur le mariage pour tous…
    Il faut être idiot et incompétent comme Valls et “ses services” (ça rime avec Satan et ses pompes) pour ignorer cela et se mêler de la candidature de Mme Clinton.
    C’est comme quand ce blaireau de Hollande se rendait dans un pays du Golfe saluer un émir remplacé le lendemain ce qu’aucun service (diplomatie, renseignement,…) ne lui avait indiqué.
    Cela ne veut pas dire qu’elle ne sera pas élue mais cela indiquerait un changement possible de politique étrangère extrêmement important.
    Si vous voulez apprendre des choses lisez la presse étrangère.

  8. Je ne pense pas qu’Hillary Clinton sera élue (sauf trucage électoral).
    Elle eût pu être élue en l’an 2000, mais aujourd’hui, elle est beaucoup trop âgée et je pense que son physique est bien trop défraîchi. Or nous vivons dans une société de l’image.

  9. commentateur,
    Et Merkel ?

  10. Trahoir :
    Votre remarque est judicieuse, néanmoins, ses ennuis de santé et son physique me font penser que quelqu’un de plus de jeune sera élu (un Bush, paraît-il, sera candidat). Peu importe, au fond, puisqu’ils sont tous interchangeables et mènent la même politique.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services