Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Le Cardinal Vingt-Trois et les traditionalistes : une même famille

Extrait de l'allocution prononcée par l'archevêque de Paris aux pélreins de Chartres dimanche soir :

"L’Église est notre mère. C’est parce que l’Église est notre mère et parce que je suis associé au ministère apostolique du Christ dans le collège des évêques sous la présidence et la conduite du Saint Père Benoît XVI, que je vous considère comme membres de ma famille.
L’Église est notre mère, cela veut dire que des membres de l’Église appartiennent à une même famille. Et je n’ai pas besoin – en ai-je d’ailleurs le moyen ? – de vous expliquer ce qu’est une famille parce que vous le savez mieux que moi. Quoiqu’il en soit, une famille est composée de personnes différentes qui ne se choisissent pas […]. Mais ces personnes sont liées de façon indestructible et indéfectible par les liens de la naissance et de l’affection."

Partager cet article

19 commentaires

  1. A lire comme cela,ça manque singulièrement de chaleur et de spontanéité, ça fait un peu penser à une leçon de morale adressée à des mauvais élèves, plutôt qu’à une déclaration d’amour, et à une « liaison obligée » du genre « on est bien obligé de faire avec ». J’aurais plus aimé: « quelle joie d’être avec vous en cette magnifique journée ».
    Bref je suis mauvais esprit et vindicative, et je n’ai pas entendu en direct l’intervention… Mes remarques sont sans doutes erronnées.

  2. Si je me souviens bien, les paroles les plus « étranges » sont justement celles qui ont été remplacées par « […] ».
    De mémoire, et je laisse les autres lecteurs du SB me corriger, Mgr Vingt-Trois a dit « une famille est composée de personnes différentes qui ne se choisissent pas, les parents ne choisissent pas leurs enfants et les enfants ne choisissent pas leurs parents. » Autrement dit, je ne vous ai pas choisis, et vous ne m’avez pas choisi…
    Cette partie a sans doute été coupée par NDC ou bien par l’évêché.
    Quoiqu’il en soit, la prochaine fois ce serait bien d’avoir un micro qui fonctionne vraiment bien à Gas, afin d’éviter à notre hôte de parler très len-te-ment !!

  3. Les quelques extraits que j’avais lu me paraissaient peu amènes à l’égard de la tradition.
    L’ensemble de l’intervention me paraît relativement sincère (il est mal-à-l’aise): à la fois rappel (habituel) de sa nomination par le pape, à la fois humble (demande de prières).
    Pour la « charité inventive »… qu’il se montre libéral envers les fidèles qui demandent une messe de 1962 dans les paroisses parisiennes, et qu’il l’ouvre sur la révision des lois bioéthiques.

  4. Le cardinal Vingt-Trois exprime tout de même ses liens d’affection…mais je n’ose pas comprendre du premier paragraphe que ceux-ci ne dureront que sous la « présidence » de Benoît XVI.
    « Il y a de nombreuses demeures dans la maison de mon Père ».

  5. Tous les commentaires sont exacts et je suis d’accord avec eux. Je crois qu’il faut simplement être positif en la matière et constater que la différence qu’il existe encore dans la tête des uns et des autres est bien plus minime que l’on croit. C’est un peu comme une haine fraternelle, elle est bien plus grande car non naturelle vis à vis d’un membre de sa propre famille.
    On constatera peut être que le cardinal était là plus ou moins contre son gré mais on constatera aussi qu’il s’est agenouillé spontanément devant le passage du St Sacrement, ce qui est le signe flagrant de la frontière ténue qui le sépare de la tradition.
    Il en va de même pour les orthodoxes auxquels l’Eglise catholique reconnait la validité sacramentelle. Ils sont beaucoup plus proches de nous dans la foi que les protestants par exemple et pourtant tellement plus éloignés dans les faits.
    La tradition a raison sur le fond et elle le sait. Ses séminaires sont pleins, tandis que ceux de l’Eglise de France sont moribonds. Ses prêtres sont jeunes, et la moitié du clergé français a plus de 75 ans.
    Soyons patient même si il faut accepter avec résignation une certaine condescendance et considérons simplement que de nos jours, la seule priorité est de convertir, c’est cela l’avenir. En cela, nos intérêts convergent.

  6. Le baptème ,tout simplement, ne remplace-t-il pas toute autre « considération » personnelle ?
    Ou en d’autre termes, l’essence du baptisé , comme du clerc ne précède-telle pas son existence ?
    Il y a en effet tout lieu de prier pour ce prélat perdu dans ces étranges « considérations » qui eûssent, peut-être, pu constituer une avancée si elles avaient été prononcées au pélé Chartres-Paris.

  7. le Cardinal est plus à l’aise avec les individus d’autres confessions…voir les conférences de carême à Notre Dame..

  8. Cela signifie donc que les traditionnalistes sont de la famille de celui qui a laissé un rabin prêcher dans Notre-Dame de Paris à l’occasion des conférences de Carême ? Ce n’est pas sérieux…

  9. C’est n’importe quoi. Non, les catholiques n’ont pas à être différents. Nous avons une même foi, la même croyance, le même baptême.
    Ou alors c’est que certains ne sont pas catholiques…comme Vingt-Trois.

  10. « agenouillé spontanément »
    En même temps quand on voit la photo, tout le monde est à genoux. Il n’y a que Charasse qui dans ces circonstances ne se serait pas agenouillé.
    Ce qui ne signifie pas que Mgr Vingt-trois ne l’ait pas fait de son propre chef, mais relativise la portée de ce geste.

  11. Voir toutes les demandes de messes, pour le diocèse de Paris, auxquelles Mgr Vingt-Trois n’a pas répondu :
    http://www.motuproprio75.com/demandes_de_messes.asp

  12. à Tonio,
    oui, mais en son temps,à un des rares offices où ait assisté, certes à quelque distance Charasse, avec « Baltic » en laisse , celui-ci était « à genou », du moins des pattes de derière!…
    Et l’on dit que l’attitude des bêtes traduit souvent la pensée profonde de leur maître…

  13. Le Président du Conseil épiscopal a fait sa BA, soit le minimum pour être en mesure de dire à sa prochaine visite au Pape qu’il a contacté les Tradis, leur a fait une homélie et même un Salut du St Sacrement.
    Il pense que le Saint-Père sera dupe, ainsi que nous tous.

  14. Un cardinal est venu à Gas le dimanche soir. Retenons avant tout ce fait positif et remercions le de sa venue.

  15. Je viens de réécouter le discours intégral du cardinal Vingt-Trois. La partie caviardée entre crochets est la suivante :
    « une famille est composée avec (sic) des personnes différentes qui ne se choisissent pas, [ne se sont pas choisies et qui ne se choisiront pas], mais sont liées de façon indestructible et indéfectible par les liens de la naissance et de l’affection. »
    Quant à l’agenouillement « spontané » du cardinal au passage du Saint Sacrement, je constate que personne dans le églises de rite ordinaire ne le fait. Dieu merci, le passage de ce haut personnage nommé par le pape aura été épargné aux pèlerins de Chartres à Paris.

  16. Je corrige. Le cardinal n’a pas dit que les liens familiaux étaient « indestructibles et indéfectibles » mais « indescriptibles et indéfectibles ». Cela dit, sa langue a pu fourcher et mon oreille me jouer un tour. Pour le reste, dont la partie entre [], je suis formel.

  17. Charité sans doute envers Mgr XXIII…
    …mais ne soyons pas dupes pour autant.
    Il a traité termes ignominieux la FSSPX, qui sont autant catholiques que les autres, dans une interview donnée au Figaro il y a quelques mois.
    Il a affiché un mépris constant à l’égard des Traditionalistes sur Paris.
    Il a refusé d’ouvrir le Sacré Coeur aux Traditionalistes du pélerinage de Tradition mais a ouvert ses églises aux musulmans et aux juifs.
    Pas grand chose à espérer, il ne s’en cache d’ailleurs même pas.
    Bien d’accord avec Philippe en revanche, la Tradition, surtout en France, monte en flèche régulièrement et ses prêtres sont jeunes et entreprenants; les paroisses conciliaires sont en moyennes âgées et de plus en plus désertées, tandis que la moyenne d’âge des prêtres est très élevée, avec un taux de renouvellement catastrophique…
    Mathématiquement, mécaniquement, la Tradition prendra un jour ou l’autre le dessus; ils sont déjà 20% des prêtres ordonnés chaque année en France, ce qui est énorme comparé à leur volume.

  18. Cette présence est un geste appréciable et qu’il faut savoir reconnaître comme un pas en avant vers la Tradition. Les paroles sont préférables préférables à d’autres propos précédents, mais il est vrai qu’elles traduisent un manque réel et marqué d’affection : le Cardinal aime la tradition par devoir, son coeur est ailleurs, il a la franchise assez étonnante et relativement maladroite de le dire aux intéressés, pensant que de leur parler en direct ferait passer les mots. Ne pas oublier aussi qu’en tant que Président de la conférence épiscopale, son aile progressiste extrême doit être très critique sur ce geste et qu’il lui donne des gages…… Tristesse malgré tout que ces embrouillaminis de lutte de pouvoirs souterrains et de clans obscurs.
    Ala limite, j’eusse préféré qu’il nous déclare nous détester franchement et qu’il applique le Motu Proprio dans son diocèse.

  19. J’ai pas envie de jouer les rabats-joie ou les pinailleurs… J’y étais, et c’est vrai qu’on n’a pas tout entendu, micro trop faible. Mais au lieu de voir le verre à moitié vide, il serait peut-être bon de voir le verre à moitié plein ?
    Etre accueilli au bivouac par Mgr Vingt-Trois, une première quand même, et un Mgr qui n’avait pas l’air de se faire suer mais plutôt content… Rien ne l’obligeait vraiment à venir. Rien n’obligeait non plus la CEF à relayer sur leur site le pèlerinage, ça aussi c’est une première. Peut-être qu’il a pris sur lui-même pour positiver dimanche soir, peut-être qu’on peut aussi en faire autant ? Sinon y’a aussi le pèlerinage de tradition, pour ceux qui sont pas content.
    J’aimerais bien avoir son discours dans son intégralité, les bouts de phrases que j’ai entendu au gré du vent n’étaient pas tous aussi sombres que les commentaires ci-dessus.

Publier une réponse