Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Foi

Le cardinal Scola explique son opposition à la communion des «divorcés remariés»

41T8vWmjI0LLe cardinal Scola a été archevêque de Milan de 2011 à 2017, après avoir été patriarche de Venise et évêque de Grosseto, recteur de l’Université pontificale du Latran et professeur de théologie à Fribourg, dans le sillage d'Hans Urs von Balthasar. Il est également le co-fondateur, avec Joseph Ratzinger, de la revue théologie internationale « Communio » et a été proche dans sa jeunesse de don Luigi Giussani, le fondateur de Communion et libération.

L’opposition du cardinal Scola a la communion des divorcés remariés vient de loin. Il l’avait affirmée en 2014 et en 2015 dans deux longs articles dans la revue « Il Regno ».  Il l’a encore répété après la sortie d’ « Amoris laetitia » dans son diocèse de Milan.  Et aujourd’hui il écrit même ceci : « j’en ai parlé au Saint-Père pendant une audience privée ». Cette confidence, avec beaucoup d’autres, se trouve dans le livre-entretien autobiographique que le cardinal Scola a publié à la mi-août : Angelo Scola, « Ho scommesso sulla libertà. Autobiografia », Conversazioni con Luigi Geninazzi, Solferino, Milan, 2018.

Voici ce qu’écrit le cardinal :

« Je voudrais partir de ce que je considère comme étant le cœur du problème, c’est-à-dire le lien substantiel entre le mariage et l’Eucharistie, en tant que sacrement de l’amour nuptial entre le Christ et l’Église ».

Habituellement – poursuit le cardinal Scola – on dit que le rapport entre le Christ époux et l’Église épouse « est un modèle pour le don réciproque des époux. Mais c’est bien plus que cela : c’est le fondement même du mariage ». En effet, qu’est-ce qui peut garantir ce oui définitif auquel les deux époux s’engagent devant la communauté ? se demande le cardinal. Et il répond :

« Certainement les sables mouvants de leur liberté.  Ce n’est que par le lien nuptial entre le Christ et l’Église, qu’il soit reconnu explicitement ou implicitement, qu’une femme et un homme peuvent s’engager dans un rapport indissoluble. La référence à l’Eucharistie n’est donc pas quelque chose d’extrinsèque au mariage mais elle revêt pour lui un caractère fondateur. »

Le cardinal Scola ne fait pas de citations mais cet argument est celui qui sous-tend la critique la plus pénétrante contre « Amoris laetitia » qui ait été formulée jusqu’à présent, celle du théologien bénédictin Giulio Meiattini dans son livre « Amoris laetitia.  I sacramenti ridotti a morale ». Le cardinal n’hésite pas à porter une estocade contre « Amoris laetitia » et le synode qui l’a précédée où, selon lui,

« le rapport fondamental entre Eucharistie et mariage ne saute pas aux yeux et il s’agit là selon moi d’une absence pénible ».

Notamment parce que « cette absence a permis que s’ouvre sur ‘Amoris laetitia’  le vaste champ des interprétations aventureuses ».

« La non-admissibilité des divorcés-remariés à l’eucharistie n’est pas un châtiment que l’on peut lever ou réduire, elle réside dans le caractère même du mariage chrétien qui, comme je l’ai dit, repose sur le fondement du don eucharistique du Christ époux à l’Église épouse. Il en découle que celui qui s’est exclu lui-même de l’Eucharistie en contractant une nouvelle union ne peut retrouver l’accès au sacrement eucharistique qu’en vivant la chasteté parfaite, comme l’affirme Jean-Paul II dans l’exhortation apostolique ’Familiaris consortio’.  Mais on ne trouve aucune allusion à cela dans ‘Amoris laetitia’. On ne dit pas que cette prescription n’est plus valide mais on ne dit pas non plus qu’elle est encore valide. On l’ignore, tout simplement. En même temps, on rappelle que l’Eucharistie, comme le dit Saint Ambroise, ‘n’est pas un prix destiné aux parfaits, mais un généreux remède et un aliment pour les faibles’. Il est vrai que l’Eucharistie a également une fonction de guérison mais cette affirmation ne peut être utilisée hors de ce que dit la constitution conciliaire ‘Lumen gentium’ au numéro 11, à propos de la nature ecclésiale des sacrements ».

Plus loin, dans son livre-entretien autobiographique, le cardinal Scola rappelle la visite de Benoît XVI à Milan à l’occasion de la rencontre mondiale des familles, en juin 2012. Et il dit ceci :

« J’ai été particulièrement frappé par la magnifique réponse qu’il a faite sans préparation à une question sur les divorcés-remariés. Il a dit qu’il ne suffit pas que l’Église prétende aimer ces personnes mais qu’elles doivent voir et ressentir cet amour’. Et il ajouta que ‘leur souffrance, si elle est réellement et intérieurement acceptée, est un don pour l’Église’. Des paroles émouvantes qui révèlent une attention et une sensibilité à ce problème qui ne sont pas sorties de nulle part avec ‘Amoris laetitia’ comme voudrait le faire croire une version superficielle et grossière ».

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services