Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Laïcité à la française / France : Politique en France / Immigration

Le calvaire des chrétiens de Syrie

A l'heure où, impuissants, nous regardons nos gouvernants organiser l'invasion de notre pays sans aucun discernement, n'ayant pour arme que la prière pour la France et une pétition pour qu'a minima soit respectée une préférence pour les minorités religieuses, il faut tourner son regard vers la Syrie, où les chrétiens depuis 3 ans vivent un véritable calvaire. Une rétrospective désolante sur ce que nos frères chrétiens syriens vivent dans leur pays dévasté. Un article à lire en entier sur le site Islam et vérité, et dont voici des extraits : 

[…] "Restés jusqu’alors en dehors du conflit, les chrétiens de Sadad furent, en novembre 2013, victimes du plus important massacre depuis celui perpétré dans l’église Notre- Dame du Salut à Bagdad en 2010. Située à 160 km au nord de Damas, Sadat est une petite ville de 15 000 habitants, composée en majorité de chrétiens syro-orthodoxes, qui comptait alors 14 églises et un monastère. Investie par les milices islamistes pendant une semaine, 45 personnes y furent exécutées et jetées dans des fosses communes ; 1500 familles retenues en otage et utilisées comme boucliers humains ; plus de 2 000 prirent la fuite dans les conditions qu’on imagine. Quand la ville fut libérée par l’armée gouvernementale, la France et l’Europe sont restées muettes.

Décembre 2013. Dans le Kalamoun, à 60 km au nord de Damas, Maaloula tombe aux mains des terroristes qui font irruption en hurlant : « Nous venons libérer Maaloula des croisés et de ceux qui adorent la croix ». Les rebelles exigent que les habitants se convertissent à l’islam au cri de « Aslim taslam », c’est-à-dire : « Deviens musulman tu as la vie sauve » (c’est alors que même dans cette éventualité, considéré comme apostat, il n’échappera pas à l’exécution) et, pour montrer leur détermination, décapitent plusieurs personnes dont une femme… Du couvent de Sainte Thècle qui abrite 40 religieuses, ils enlèvent treize moniales dont la mère supérieure. En soutenant les rebelles, la France cautionne de tels actes.

Racca, à 160 km à l’est d’Alep, avait été « libérée par les révolutionnaires » (en 2012) qui ne se contentèrent pas de décapitations, mais accrochèrent les têtes coupées sur des fils électriques ; parmi elles, celle d’un enfant de 7 ans. Confisquant les biens et les maisons des chrétiens, transformant la cathédrale en bureaux pour la promotion de la charia, sans omettre les autodafés de Bibles et de livres liturgiques.[…]

Mars 2014, véritable purification ethnique à Kassab, avec la complicité du régime turc qui facilite le passage des islamistes par un bombardement préalable de la zone frontalière. Tous les chrétiens qui n’ont pu prendre la fuite sont massacrés, 80 tués dont 13 décapités ; les trois églises horriblement profanées, les croix arrachées, les icônes souillées, les locaux et les écoles dévastés. La particularité de cette petite ville était d’être composée essentiellement de descendants des rescapés du génocide perpétré par la Turquie ottomane contre les chrétiens Arméniens en 1915.

Le Quai d’Orsay réagit dix jours après. Abjectement : « Nous suivons avec inquiétude la situation à Kassab où de nombreux habitants ont été contraints à la fuite. Nous condamnons les bombardements menés par le régime et appelons au respect par toutes les parties du droit international humanitaire. »[…]

On apprendra quelques jours plus tard que les personnes âgées qui n’ont pu s’enfuir vers Lattakieh, eux-mêmes descendants des survivants du génocide turc, ont été expulsées par les islamistes et, à leur insu, envoyées… en Turquie.
 
Enfant-chretiens
Cette photo aurait été postée sur plusieurs réseaux sociaux de djihadistes présents en Syrie avec la légende suivante : « Notre plus jeune otage des factions hostiles de Kassab ».[…]
 
 
 
 Deux jeunes gens qui avaient refusé d’apostasier connaîtront un autre sort : ils seront crucifiés devant le propre père de l’un d’eux, lui-même mis à mort juste après. Les témoignages concordent : il ne s’agit pas de cas isolés. Dans des villes ou villages occupés par les rebelles, des Syriens chrétiens peuvent être décapités ou crucifiés sur un simple contrôle d’identité. Le choix qui leur est proposé est simple : la chahada (la profession de foi musulmane) ou la mort, avant d’être jetés dans un puits. Quelquefois, on se contente d’une rançon.[…]
Fin Août [2014]. Nous nous abstiendrons de montrer les photographies de cette fillette chrétienne violée et martyrisée par des islamistes saoudiens, ou d’une autre adolescente à la jeune poitrine arrachée à coup de dents, cas non isolés parmi les massacres odieux au cours desquels de nombreux enfants perdent la vie dans des conditions atroces.
Mi-septembre. A la nouvelle de la prise de Mossoul, l’évêque chaldéen d’Alep. Mgr Audo, déclare : « Nous vivons dans la hantise de l’arrivée des islamistes ». Les chrétiens fuient par milliers en direction du Liban, de plus en plus réticent à les accueillir.[…]" 
Où sont-ils, ces chrétiens d'Orient martyrisés, parmi les foules qui déferlent en Europe, et dont tout montre qu'elles sont largement musulmanes ?
 

Partager cet article

7 commentaires

  1. Pauvres chrétiens d’Orient! S’ils restent chez eux, c’est la mort. S’ils sont accueillis en Occident, c’est pour se retrouver tôt ou tard, devant l’obligation de vivre avec leurs bourreaux. Même dans les centres de rétention, les musulmans les injurient, discriminent maudissent et agressent à longueur de journées. Il faudra bien cesser, un jour, de “n’avoir pour armes que les prières…”

  2. extrait de la Lettre de Mgr Dubost aux musulmans pour la fête de l’Aïd :
    “… les tragiques événements du monde et, notamment, ceux du Nigéria, de Centrafrique, de Syrie, d’Irak, et peut-être encore plus ceux de Gaza troublent profondément tous les citoyens de notre pays.
    Beaucoup de ces drames vous touchent PLUS profondément QUE les autres citoyens français, PARCE QUE ces tragédies IMPLIQUENT souvent des MUSULMANS et que les personnes exclues, blessées, assassinées, déplacées, exilées sont MAJORITAIREMENT des musulmans.
    Etc….”
    Évry, le 22 juillet 2014
    † Michel Dubost
    Évêque d’Évry – Corbeil-Essonnes
    Président du Conseil
    pour les relations interreligieuses
    Inch Allah bien sûr….

  3. «sur le terrain, ils [al Nosra] font du bon boulot »

  4. L’écrasante majorité des chrétiens n’a certainement pas les moyens de payer les passeurs pour venir ici.
    Et les traitres ne payent les passeurs que pour des musulmans.

  5. Je suis désolée de tout ce qui ce passe, pour tous les réfugiés.

  6. NOS PRIÈRES VONT À TOUS CES CHRÉTIENS PERSÉCUTÉS DANS LE MONDE ET MAINTENANT GÉNOCIDÉS PAR L’ISLAM QUI VIENT S’IMPLANTER “CONQUETE” EN EUROPE.
    NOUS SERONS BIENTÔT LES CHRÉTIENS D’ORIENTS SI CES VAGUES DE “RÉFUGIÉS ISLAMIQUES” NE SONT PAS STOPÉES
    [Bonjour et merci pour votre commentaire. Puis-je vous demander d’écrire à l’avenir plutôt en minuscules ? Merci. MB]

  7. Prions le Rosaire qui est le trésor de notre Église et prions le Ensemble!
    mais prions le en entier et prions le tous les chrétiens ensemble et d,un seul coeur!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique