Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Homosexualité : revendication du lobby gay

“Le Baiser de la lune” : Luc Chatel doit choisir entre la défense des enfants ou du lobby gay

Les 4 Vérités lancent une pétition auprès de M. Luc Chatel, ministre de l’Education nationale, afin que des sanctions soient prises à l’encontre des enseignants qui diffuseraient le « Baiser de la lune » dans les écoles primaires, les collèges et les lycées :

"Nous, citoyens français, parents ou grand-parents d’élèves, opposés à la diffusion de la propagande du lobby homosexuel dans les établissements scolaires, vous demandons de prendre officiellement position contre la diffusion du film « Le Baiser de la lune » dans les écoles primaires, les collèges et les lycées.

Nous vous demandons par ailleurs de démentir formellement les propos que vous a indûment prêtés, au lendemain de votre rencontre avec les associations « LGBT » le 15 février 2010, le porte-parole desdites associations, M. Philippe Castel. Selon les affirmations de ce dernier, vous auriez affirmé aux représentants de l’« Inter LGBT » qu’au cas où des enseignants décideraient au nom de leur « liberté pédagogique » d’utiliser le film « Le Baiser de la lune », ils ne seraient pas sanctionnés.

Considérant qu’il s’agit d’un véritable blanc-seing donné au lobby homosexuel et à ceux qui le soutiennent pour diffuser « Le Baiser de la lune » dans les écoles, nous vous demandons de préciser que les enseignants qui utiliseront ce film seront au contraire sanctionnés, et de bien vouloir donner des consignes en ce sens aux chefs d’établissements et aux inspecteurs d’Académie.

A défaut, nous considérerions que vous tenez un double discours, signalant par là votre mépris des électeurs et de la démocratie. Une telle supposition n’est pas envisageable concernant un ministre de la République."

Partager cet article

4 commentaires

  1. De Chatel en Castel.

  2. Il y a certainement suffisamment de temps, dans une année de CM, pour prévoir une demi-journée (entre le film lui-même, le débat, peut-être le déplacement si le film n’est pas projeté dans l’école) consacrée au “baiser”. Chacun sait qu’aucun enseignant ne trouve le programme suffisamment lourd, et que toutes les classes ont traité tout ce qui figure au programme avant la fin de l’année scolaire.
    Un rapport de l’Inspection Générale, il y a une dizaine d’année, trouvait qu’on perdait un temps précieux à des activités secondaires: il faudrait donner plus de publicité à de telles observations?

  3. Chatel a choisi le juste équilibre, pas de l’anti, pas du pro, juste ce qu’il faut.
    Non au film dans les écoles oui à l’information des élèves. Des mesures justes.

  4. Bonjour,
    En tant que parent, je trouve innadmissible que sur des sujets aussi grave, ne touchant pas à l’enseignement (c’est mon avis) mais à l’éducation, les parents ne soient JAMAIS informé du passage d’un film de ce type ou du passage du planning familial.
    Car si nous étions informés nous pourrions retirer nos enfants pendant cette journée!!!
    Nos enfants sont pris en otage de l’éducation nationale et lorsque les parents decouvrent ce qu’il s’est passé à l’école, c’est trop tard!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services