Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Le 13 janvier n’appartient à personne

Communiqué de Civitas :

"La rue appartient à tout le monde

FA
l’évidence, l’ampleur de la mobilisation contre le projet de loi dénaturant le
mariage et la parenté grandit chaque jour et s’étend à toutes les strates de la
société française. Il ne fait plus aucun doute qu’une véritable marée humaine se
répandra dans les rues de Paris le 13 janvier prochain pour exiger une seule
chose : le retrait immédiat de ce projet de loi.
Cette mobilisation populaire,
il faut le répéter, n’appartient à personne et ne doit en aucune façon être
transformée en troupeau anonyme, encore moins être détournée de ses
objectifs. C’est avec inquiétude que nous avons vu un comité s’autoproclamer
organisateur de cette contestation populaire pour immédiatement chercher à la
brider, à la formater, à l’uniformiser, à l’aseptiser. Trois personnes
prétendent ainsi s’accaparer la direction de cette foule qui gronde : Xavier
Bongibault, président de Plus Gay sans Mariage, Laurence Tcheng,
présentée comme de gauche, et « Frigide Barjot » qui se revendique «
déjantée ». Ce triumvirat peut bien être de bonne volonté mais quelle est donc
sa légitimité pour vouloir diriger la manœuvre le 13 janvier prochain ? Si on
n’est ni gay, ni de gauche, ni déjanté, comment
peut-on se reconnaître en ces trois meneurs de revue ? Ce comité cherche
manifestement à confisquer la mobilisation populaire à laquelle nous assistons
au profit d'un discours ambigu (normalisation de l'homosexualité, obsession de
demander aux catholiques de se "camoufler" en citoyens lambdas de la République,
consignes vulgaires,…).

Une
imposture

[…] Que Mme Barjot et ses acolytes demandent d’applaudir des duos
homosexuels s’embrassant, cela laisse pantois. Que Xavier Bongibault et ses
comparses fassent une fixation sur la lutte contre l’homophobie, concept inventé
par le lobby homosexuel pour intimider et disqualifier les opposants à ses
revendications, c’est pour le moins troublant. Que Mme Barjot se flatte devant
tous les micros d’avoir participé à toutes les « gay pride » et que, lors des
conférences de presse qu’elle organise, elle pousse le souci du détail jusqu’à
régulièrement porter une veste marquée du logo du « Banana Café », bar gay de
Paris, cela souligne des connivences étranges. La liste devient trop longue
des errements que ce trio veut imposer à tous. Petit florilège des propos tenus
ces jours-ci par Mme Barjot :
– ceux qui viennent manifester le 13 janvier «
seront obligés de défiler contre l’homophobie » ;
– ceux qui arrivent avec
leur chapelet, « ce sera gentiment : dehors ! »
– si des militantes de FEMEN
se déshabillent, que les mères de famille en fassent autant « pour être en
situation d’entamer un dialogue équitable »
– « La Manif pour Tous (…)
rappelle qu’elle comprend les revendications d’homo-éducation (…) » (communiqué
de F. Barjot du 13 décembre)
– « Le 13 janvier, il y aura un char des homos…
et j’appellerai tout le monde à venir danser sur le char gay »
J’en arrête là
tant c’est insupportable. Non, les Français qui viendront manifester le 13
janvier ne veulent pas d’une «homo-éducation » dans les écoles de leurs enfants
! Non, ils ne veulent pas d’un « PACS+ » ! Non, ils ne viennent pas pour danser
sur un char gay !
Laisser passer ces erreurs graves, sous prétexte d’éviter
les controverses, c’est permettre qu’elles se transforment en une gangrène qui
corrompra tous les combats futurs. Savez-vous ce qu’est le scandale ? C’est
d’induire le prochain en erreur par des paroles ambiguës, équivoques
. Que
personne ne vienne tenter de relativiser ces paroles de Mme Barjot au nom de la
« com » qui permettrait toutes les inepties
. Vous pensez que les mots n’ont pas
d’importance ? Ils en ont bien plus que vous ne vous l’imaginez. Les mots sont
la physionomie extérieure des idées.

[…] Personne ne demande que le 13 janvier soit
exclusivement réservé aux catholiques

Que nul ne se méprenne sur les
raisons de ce communiqué. Je l’ai déjà dit et écrit souvent : il n’est pas
besoin d’être catholique, chrétien, croyant, pour comprendre la nocivité de ce
projet de loi.
Et il faut se réjouir que des Français de tous milieux viennent
jusque dans la rue crier leur indignation devant un projet gouvernemental qui
souhaite défigurer l’institution du mariage et ouvrir la voie à la
marchandisation de l’enfant. Mais si personne n’imagine demander que cette
manifestation soit réservée aux seuls catholiques, il serait plus absurde encore
de tomber dans l’excès inverse et d’exiger d’eux de manifester dans un anonymat
honteux. Ce serait absurde parce qu’aucun journaliste, malgré tous les efforts «
déjantés » de Mme Barjot, n’est dupe : tous constatent bien que les catholiques
constituent le gros des bataillons des manifestants contre ce projet de loi.
Ce
serait aussi absurde parce que, de la même façon que personne n’imaginerait
arracher ni la kippa que porterait un manifestant juif sur la tête ni le voile
que porterait une manifestante musulmane, il est impensable, inacceptable,
inadmissible que le trio qui prétend cornaquer cette manifestation se permette
de déclarer que la personne qui aurait son chapelet à la main, « ce sera
gentiment : dehors ! ».

Les catholiques ne sont pas des citoyens
de seconde zone

Par ailleurs, je dois dire mon exaspération
d’entendre des catholiques déboussolés succomber aux recommandations tactiques
douteuses de ceux qui sont avant tout très gênés à l’idée d’un réveil
catholique. Comme si le message serait affaibli parce que porté en grande partie
par un sursaut des catholiques. Qu’est-ce donc que ce raisonnement qui fait fi
de toute espérance chrétienne alors qu’il est dit : « Par ce signe, tu vaincras
». […]
Recommander aux catholiques de faire profil
bas et de participer à la manifestation du 13 janvier comme s’il s’agissait d’un
bal masqué, c’est se rendre complice des intégristes de la laïcité qui sont par
ailleurs les rédacteurs du texte de loi que l’on prétend combattre. […]

Oui, nous manifesterons ce 13
janvier

A tous les catholiques, mais aussi à tous les Français de
bon sens épris d’un discours porteur de vérité et sans concession pour le
mensonge, je fixe solennellement rendez-vous le dimanche 13
janvier à partir de 13h place Pinel (métro Nationale) dans le XIIIème
arrondissement.
La rue appartient à tout le monde et nous n’avons pas
besoin de l’assentiment d’un comité « gay friendly » pour manifester !  Dès
à présent, préparons les transports groupés pour faciliter la participation du
plus grand nombre. Comme le 18 novembre dernier, CIVITAS organisera
l’encadrement logistique de ce rassemblement et y accueillera sans aucun esprit
de chapelle tous ceux qui veulent le retrait de ce projet de loi. Banderoles,
bannières, drapeaux et pancartes y seront les bienvenus (pour autant que les
textes se rapportent directement à l’objet de la manifestation et respectent la
législation française). Chacun y viendra coiffé et habillé comme il le veut. Les
catholiques n’y auront pas honte de leur foi, sans que cela soit signe
d’exclusion pour les autres
."

Partager cet article

90 commentaires

  1. Ce que n’a pas bien intégré la direction de Civitas, c.est que justement, chacun ne vient pas comme il le veut, sinon on légitime les Femen et les excités des groupuscules identitaires.
    Pour une fois, Civitas pourrait la jouer collectif comme les autres assoc. Et ne pas cultiver le particularisme en allant à la manif comme on irait au martyre ou comme on irait en croisade.
    Ras le bol de ces pseudos associations qui prétendent représenter les catholiques mais n’en sont souvent qu’une caricature grotesque.
    A la direction de Civitas: ce n’est pas a mme Barjot qu’il faut s’opposer mais bien a ce gouvernement qui ruine les fondations de notre société, ne nous trompons pas de lutte.

  2. Il faudrait que Monsieur Escada comprenne que des slogans tels que “La France a besoin d’enfants, pas d’homosexuels”, tels qu’ils ont pu être brandis lors de la manif du 18 novembre sont d’une part, contraires au message du Christ pour qui tous les être humains sont égaux en dignité ; et d’autre part virulemment stigmatisant vis à vis de personnes, voulues par Dieu, ne l’en déplaise.
    Et qu’enfin, ce type de slogan est “à côté de la plaque”, dans la mesure où ce ne sont pas les homos qu’il faut dénoncer (et pour quelle raison d’ailleurs ?), MAIS LE PROJET DE LOI TAUBIRA.
    Donc, de grâce, Monsieur Escada , ne vous trompez pas d’adversaire.
    Catholique pratiquant et homosexuel, je compte prendre part à la manifestation du 13 janvier(qui ne doit pas être une procession religieuse, mais un rassemblement de Français divers, croyants ou non, unis par la volonté de voir ce projet de loi retiré).
    Mais il va de soi que je serai blessé de voir de tels slogans accompagner mes pas.
    Je vous serai reconnaissant de bien vouloir prendre en compte cette remarque.

  3. Ite missa est

  4. je comprends mieux avec ce communiqué qu’il puisse y avoir un malaise…. c’était trop beau l’unité trouvée autour d’un combat commun : le diable s’en donne à coeur joie !

  5. Civitas, d’accord, vous n’êtes pas au diapason de l’axe com de Frigide Barjot, ni Frigide Barjot au diapason du votre. Je vous invite à relire (ancien) les analyses de Jeanne Smits sur le succès de la marche pour la vie New yorkaise année après année: un seul discours, un seul message, malgré les différences énormes des manifestants; fin de l’avortement. Du juif ultra-orthodoxe jusqu’au “democrat for Life” pas de dissension sur la forme, mais une unité sur je fond. Le reste n’est que biais de division diabolique. Chacun ravale un peu don chapeau pour l’objectif final.
    Il fout en être de même dans notre action. La lisibilité médiatique est du côté de la “manif pour tous” a nous d’accepter de jouer leur jeu. Nos considérations particulières sont a replacer à l’aune de la mesure de l’objectif recherché; La masse des opposants comme signe de l’indémocratie de cette loi.

  6. J’y serai…c’est à quelques dizaines de mètres seulement de la Place d’Italie.
    Ce sera donc collectif tout en respectant l’identité des catholiques.
    Que feront ceux qui sont bien gênés également : Choisir la Vie, AGRIF, Renaissance catholique etc…

  7. Civitas devrait pouvoir venir calmement le 13 janvier 2013 …
    … ou bien si Civitas préfère l’ostentation identitaire et la violence elle pourrait venir le lendemain 14 janvier 2013 et casser les provocatrices insultantes de Femen à leur guise.

  8. Moi je suis très content qu’une personne d’autorité exprime clairement ce que j’essaie de faire passer depuis plusieurs jours sur la dictature de ce trio mandaté par quel pouvoir, au fait ?
    Cette prise de pouvoir et ces ordres sont absolument insupportables.

  9. Et si on laissait les egos de côté ?
    Il faut être nombreux, nombreux, nombreux !

  10. Bravo et merci à Alain Escada pour ce communiqué auquel je souscris à 100%. Je serai donc à ses côtés le 13 janvier, avec ma famille, sans avoir à mettre ma foi sous le boisseau. Et nous irons grossir les rangs de tous les groupes qui manifesteront ce jour là, même si certains ne veulent pas de nous.
    A nous de combattre, et Dieu donnera la victoire.

  11. @ Pablo Delahousse
    Mais qui soutient “LE PROJET DE LOI TAUBIRA” ?
    LGBT, Act-up, Femen, GODF, etc.

  12. Vive Civitas ! Dix-sept mille bravos ! Dix-sept mille mercis !

  13. Civitas a raison de dire que Frigide Barjot exagère. Néanmoins, il ne faut pas aller à la (« contre » ?) manifestation de Civitas, mais maintenir l’unité. Si elle demande d’applaudir des paires de même sexe s’embrassant, ou aux mères de famille de se dévêtir — eh bien elle ne sera pas obéie, c’est tout, puisque de fait le défilé sera composé de catholiques très majoritairement !

  14. Ce ne sera pas un match Barjot-Escada. Il y aura vraiment de tout. Je serais curieux de savoir où ira se placer Mgr Aillet. Il ne va tout de même pas monter sur un char gay avec Frigide, l’égérie des évêques qui sont en France. Je suppose qu’il va adopter une troisième voie. Attendons. Quand Civitas a manifesté contre une pièce blasphématoire, nous étions escortés par des salafistes et des chrétiens orthodoxes. On ne s’est pas tapés dessus.

  15. Je vois déjà les représentants de “l’inter-LGBT”, Femens, Fourest, Belkacem et consorts se frotter les mains à la lecture de ce communiqué… Excellent diront-ils, Escada et son ost prévoient de se joindre à la manifestation du 13 janvier. Escada, ses slogans “borderline”, les groupuscules qui gravitent autour, leur décorum de pèlerinage de Chartres : du pain béni pour nos caméras ! Barjot, on t’a raté la dernière fois, cette fois ci ton compte est bon !

  16. il serait temps que Civitas lise et applique l’évangile. Mt10, 14 “Et si quelqu’un ne vous accueille pas et n’écoute pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville et secouez la poussière de vos pieds. En vérité je vous le dis: au Jour du Jugement, il y aura moins de rigueur pour le pays de Sodome
    et de Gomorrhe que pour cette ville-là.”. Les homosexuels sont certes dans l’erreur, mais ils faut aller vers eux et les accueillir avec leur erreur, pour qu’ils se convertissent. C’est ce que propose Frigide Barjot et l’église catholique.

  17. Tiens, c’est une bonne idée: venez avec un chapelet. Comme ça, si vous avez des femen en face de vous, vous pourrez toujours fermer les yeux et prier tranquilement, le chapelet s’égrenant lentement entre vos doigts!
    Et si le salon beige proposait aux catholiques lecteurs de venir tous avec le chapelet de famille, celui des jmj ou celui du pélerinage en israël?

  18. Chacun son communiqué et chacun fait ce qu’il doit faire pour arrêter le projet de loi homosexualiste.
    Et tout le monde s’y retrouvera !
    On ne demande pas aux Barjotins de regarder si un Civitas défile à côté d’eux. Et on ne demande pas à un Civitas de zieuter autour de lui s’il voit un Barjotin vêtu en “fluo” manifester.
    Que chacun s’occupe de ses f…. et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes !
    Et tous à la Manif le 13 ! Cette manif est légale et est déclarée donc on y va !!!!!!!!!

  19. errements: méthodes habituelles

  20. @ Gégé
    C’est curieux, votre hostilité à l’encontre de Civitas rejoint celle des fr.°. et du pouvoir laïciste ?
    Il y a de la place pour tout le monde. Il faut savoir être TOLÉRANT.

  21. Je comprends votre agacement Monsieur, mais de grâce, respectez l’unité du mouvement.
    Votre dernière manifestation a été un fiasco médiatique. Il serait temps de vous en apercevoir. Oubliez pour une journée les querelles de clochers.
    A bon entendeur !

  22. La devise de la république est la liberté, avec la liberté européenne d’aller et venir, c’est pourquoi M. Escada est tout à fait dans ses droits lorsqu’il dit que la rue est à tout le monde le 13 janvier. J’ai le triste souvenir d’une manifestation où l’on m’a interdit de porter la bannière de l’Ile-de-France vu qu’il y a trois fleurs de lys dessus.
    Je comprends donc qu’elle peut être la révolte d’un catholique lorsqu’il se voit interdit de chapelet.
    Ca porte un nom : la persécution !

  23. Une fois de plus, Alain Escada est à côté de la plaque…
    Je ne pense pas que Frijide Barjot ait “honte” d’être catholique… elle a suffisament pris la défense du pape et de l’Eglise, ces dernières années, pour qu’il n’y ait pas de doutes à avoir sur ses convictions…
    Il s’agit simplement de dire que c’est une manif’ “contre le projet de mariage pour tous”, et pas autre chose. On peut donc très bien se passer des banderoles des Jeunesses nationalistes (bien en vue le 18 novembre), ou des tractages de l’Action française (je les ai souvent vu faire à la Marche pour la Vie de janvier)…
    Bref, une manif pour tous. J’ai la chance de travailler dans un secteur où la parole est assez libre, et j’ai pas mal de collègues qui sont clairement contre le projet de loi. Ils ne sont pourtant pas du genre à fréquenter les pélerinages, et encore moins nos “milieux”. Il y a des millions de français qui sont contres ce projet. Si l’on veut qu’ils viennent, il faut donc une manif “clean”, tranquille, bon enfant, où l’on se contente de dire son opposition au mariage homo, et c’est tout…
    Quant aux gens qui prennent la parole, dans ce genre de manif, cela compte peu…
    Ce que l’on retient, c’est l’esprit général de la manif, les banderoles et surtout, le nombre de manifestants.

  24. Vos réactions sont renversées : ce n’est pas ce communiqué de Civitas qui divise, ce sont les étranges injonctions de ces trois personnes, qui demandent en réalité, une conformité au monde et c’est dommage que vous ne le voyiez pas.
    A la manifestation du 20 janvier 2012, moi et mes compagnons, nous avons failli être expulsés et nous avons abouti à la fin du cortège à cause de la bannière de Notre Dame de Guadalupe et du Bienheureux Jean-Paul II.
    Vous reprochez la phrase maladroite “La France a besoin d’enfants, pas d’homosexuels” mais dans le défilé du 20 janvier 2012, les balourdises étaient présentes aussi comme une chanson “Je veux de la marmaille, des couches, des pleurs…”exactement ce que les pro-avortements exècrent ! Comment voulez-vous faire aimer la Vie avec ces paroles ?
    Au contraire, je trouve ce communiqué très raisonnable : l’Unité, ce n’est pas la grande brasserie, la purée de marrons, le plus lamentable dénominateur commun.
    Si je venais, je ne m’habillerais pas en rose, je n’applaudirais pas les embrassades, je ne chercherais pas à plaire à certains. Ces personnes veulent absolument démontrer qu’elles sont “In the Wind”, pas du tout comme ces vilains catholiques. Ceci étant dit, elles sont de bonne volonté mais qu’elles laissent les groupes être eux-mêmes.

  25. Par ailleurs, la question de la tenue n’est pas aussi simple que M. Escada la résume…
    Il y a aussi bien des manifestants qui se “déguisent” pour aller manifester dans des manifs catholiques, ou nationalistes…
    C’est parfois le cas chez les plus jeunes. Pour le “mythe”, on se fait une youle, on met un cuir (ça fait camelot du roy ou gudard des annnées 80…) et un cheche blanc avec un drapeau ESF (alors que pour aller faire ses courses on s’habille avec une écharpe lambda…).
    Je le dis d’autant plus facilement que j’ai moi même été un peu dans cet esprit, quand j’étais plus jeune. Alors que l’on peut venir simplement habillé comme on l’est au quotidien.
    Bref, le bal masqué que dénonce Alain Escada, ça marche dans les deux sens….

  26. Les bras tombent devant la bêtise de Civitas… Le but d’une manif est de convaincre les indécis, pas de rester pur dans le camp des saints!
    La bataille est celle de l’opinion, pas celle de qui aura le plus l’air catholique…
    Quand on voit comment on été relayées les manifs du 17 novembre (à laquelle les médias n’ont rien trouvé à redire) et du 18 (qui a trouvé le moyen d’être insultante envers les homosexuels), le choix est vite fait : on fait confiance à F. Barjot !

  27. Qui est dans son tort et dans son droit dans cette affaire?
    La stratégie de Frigide Barjot peut se comprendre.
    Celle d’Alain Escada aussi.
    Qui doit légitimement tenir sur ses positions ou faire des concessions?
    Si on peut trouver rigide Civitas, comment ne pas trouver excessives les déclarations de plus en plus médiatiquement compatibles de Barjot?
    Si les catholiques pratiquants ne se mobilisent pas, et il n’y a pas d’homosexuel ou d’hétérosexuel mais des créatures de Dieu hommes et femmes, cette manifestation fera un véritable flop.
    Les évêques et le clergé ont peur de Civitas et ne peuvent envisager de manifester à leurs côtés. Mais combien ont envie de manifester derrière un char homo ou des banderoles contre “l’homophobie”?
    N’est-ce pas ça réellement qui est hors sujet?
    Nous nous mobilisons contre la destruction de la famille selon l’ordre naturel voulu par Dieu. Pas pour défendre les intérêts de personnes se définissant de façon réductrice par leur seule orientation sexuelle.

  28. @Pablo, Par pitié ne vous égarez pas …. Et relisez beaucoup plus attentivement les Evangiles. Vous y trouverez peut-être enfin cette Paix que vous êtes en droit de recevoir, mais encore faut-il réellement et sincèrement la vouloir.

  29. Je suis tout à fait d’accord avec Alain Escada et partage totalement, comme de nombreux participants à la marche du 17 novembre dernier, les inquiétudes concernant les leaders autoproclamés d’un mouvement qu’ils tentent de dévoyer.
    Vouloir transformer la manif pour le mariage et la famille en gay pride soft est un renversement hallucinant !
    Il est temps que Madame Virginie Merle prenne sa retraite et redonne sa place aux organisateurs et dirigeants des associations familiales.

  30. Il est quand même pénible de constater, sur un blog d’inspiration catholique, que certains ne voient pas que sans Dieu, il est inutile de chercher à se battre contre le diable qui s’en donne effectivement à cœur joie, et ses séides qui, eux, nous poussent dans la tombe, dans une sarabande de lois plus pernicieuses les unes que les autres.
    L’amour charnel n’est permis par Dieu que dans le cadre du mariage d’un homme et d’une femme. Point !
    Tout autre comportement est peccamineux, ce qui ne veut pas dire de confondre le péché et le pécheur. Le péché est le péché et dénonçable comme tel ; le pécheur est appelé au salut éternel, c’est le comble de l’Amour de Dieu envers lui, en renonçant au comportement qui s’y oppose. La Charité veut que ses yeux soient ouverts sur ce point afin qu’il puisse choisir librement la voie droite, pas forcément la plus facile.
    J’aimerai les Femen en les accusant de se donner au diable, pas en les confortant dans leur action. L’eau bénite ne sera peut-être pas de trop, la prière et le jeûne, non plus.

  31. Pour qui roule Civitas ? Un allié objectif des socialistes ?
    S’ils ne sont pas contents, au lieu de faire les coucous, il y a suffisamment de jours en janvier pour qu’ils organisent la manifestation qu’ils souhaitent.

  32. Vous venez défiler contre l’homophobie, vous ?
    Moi pas.

  33. Tout est, quasiment, entièrement très juste, très bien dit et très bien écrit par Monsieur Alain ESCADA !
    Bravo !!! !!! !!!
    Cela change de :
    http://podcast.rmc.fr/channel49/20121213_invitegg_0.mp3
    Donc rendez-vous :
    Dimanche 13 janvier de l’an de grâce 2013
    à partir de 13 h 00
    place Pinel (métro Nationale)
    dans le XIIIème arrondissement de PARIS

  34. Peut-être qu’un jour ces gens là comprendront que la grande force de leurs adversaires est de savoir agir à visage couvert pour pénétrer l’ensemble de la population. Les termes “mariage pour tous” en est un très bel exemple.

  35. Le ton des communiqués civitas est presque toujours violent et peu respectueux de ceux qui n’en font pas partie ; de plus c’est même insultant pour les homosexuels, pour les organisateurs de la manif du 13 janvier etc.. Cherchent ils à être attaqués et à ce que leur démarche soit reconnue illégitime ?
    En revanche j’apprécie vraiment celui de ND de Chrétienté ainsi que le fond de son communiqué. Merci aussi aux commentaires qui rappellent de ne pas se tromper d’adversaire : c’est le projet de loi et non tel ou tel.

  36. Un peu de lecture pour Mme Barjot, à méditer avant le 13 janvier.
    “La colère de Dieu se révèle contre toute impiété et toute injustice de hommes qui tiennent la vérité captive dans l’injustice …
    Aussi Dieu les a-t-ils livrés à des passions avilissantes : car leurs femmes ont échangé les rapports naturels pour des rapports contre nature ; pareillement les hommes, délaissant l’usage naturel de la femme, ont brulé de désir les uns pour les autres, perpétrant l’infamie d’homme à homme et recevant en leurs personnes l’inévitable salaire de leur égarement…
    Dieu les a livrés à leur esprit sans jugement pour faire ce qui ne convient pas… connaissant bien pourtant le verdict de Dieu qui déclare dignes de mort les auteurs de pareilles actions, non seulement ils les font, mais ils approuvent encore ceux qui les commettent.” (St Paul Epitre aux Romains 1- v18 à 32)
    Attention à ceux qui se veulent “conciliant” avec tout le monde, ils me font penser à ceux qui dans les années 70 faisaient la promotion de la contraception pour contrer l’avortement, on voit le résultat !

  37. comme il est dit, la rue n appartient a personne et bien sur pas a mme Barjotsi bien nommee, avec des opposants” comme elle je crains que le pouvoir n ait pas grand chose a craindre

  38. Si les propos prêtés à Frigide Barjot sont authentiques, il est quand même permis de se poser des questions. L’intediction du chapelet: pourquoi? C’est comme l’interdiction du signe de croix à l’entrée de la cathédrale faite par un professeur récemment. Personnellement je ne comprends pas cela. Les interdictions de ce genre sont nuisibles car elles contredisent la spontanéité, l’authenticité donc la dynamique de la manifestation.
    Tout à fait d’accord l’objectif est le retrait pur et simple de la loi Taubira, mais faut-il pour cela singer les homos; le mieux ne serait-il pas d’en parler le moins possible, le plus discrètement possible et le plus positivement possible, afin de garder à cette manifestation son objectif. Sinon il y a risque de détournement c’est quand même vrai.
    En outre la diversité des participants est une source de richesse et possède en soi une force ” pédagogique” en vue de l’objectif visé. Il serait dommage de transformer ce défilé en un terne rassemblement de moutons. Lors des manifestations de 1984 chaque école avait sa pancarte et il y avait toutes sortes d’associations qui donnaient de la couleur à l’ensemble.
    Unité certes mais pas uniformité.

  39. Bonsoir,
    Tout d’abord, j’invite les lecteurs à lire sur le blog de France Jeunesse Civitas le communiqué entier de M. Escada. Tout y est dit, et de façon pesé. Merci au Salon Beige d’en avoir cité l’essentiel.
    Je souhaite par ailleurs faire quelques observations suite aux premiers commentaires.
    M. Gégé nous explique qu’on ne vient pas comme on veut dans une manif’ et prend l’exemple scandaleux des Femen. Monsieur Gégé, ne faites pas celui qui ne veut pas comprendre. Quand M. Escada dit que l’on peut venir comme l’on veut, cela veut dire que l’on peut venir habillé normalement, sans être obligé de porter des tee-shirts roses ou bleus, d’applaudir des kiss-in ou d’éviter les tenues qui feraient trop “catho”. Laisser entendre que venir comme on veut dans la bouche de M. Escada, c’est éventuellement venir dans la tenue des Femen, c’est un procédé rhétorique honteux.
    M. Delahousse, homosexuel et catholique pratiquant, a été choqué par le slogan : “la France a besoin d’enfants, pas d’homosexuels”. Même s’il est souhaitable que la France ait beaucoup d’enfants, et peu d’homosexuels (pour un catholique, sans vouloir peiner ou choquer qui que ce soit, l’homosexualité est contre nature ; les catholiques, et donc aussi M. Delahousse, ne peuvent alors souhaiter son développement ici ou ailleurs ; n’allez pas me faire dire que je veux éliminer les homos ou je ne sais quoi), il est vrai que ce slogan tape à côté du problème (le projet de loi). Mais, il ne faut pas réduire une manifestation de 18 000 personnes à un slogan (qui n’était d’ailleurs pas un slogan de Civitas et ne fut pas repris par la sono).
    Par ailleurs, M. Delahousse laisse supposer que Civitas a l’intention d’organiser une procession religieuse. C’est un pur procès d’intention. Je rappelle les propos de M. Escada : “Je l’ai déjà dit et écrit souvent : il n’est pas besoin d’être catholique, chrétien, croyant, pour comprendre la nocivité de ce projet de loi. Et il faut se réjouir que des Français de tous milieux viennent jusque dans la rue crier leur indignation devant un projet gouvernemental qui souhaite défigurer l’institution du mariage et ouvrir la voie à la marchandisation de l’enfant”. Voilà qui est clair. En revanche, de son côté, Civitas veut manifester en tant qu’organisation de laïcs catholiques. En a-t-elle le droit ? Oui ou non ?
    M. Escada ne se trompe pas d’adversaire. Il ne rêve ni de nuire à Frigide, ni de bastonner de l’homosexuel, contrairement à ce que certains imaginent. Simplement, sans haine, Civitas revendique sa catholicité, et à ce titre, ne veut pas se soumettre aux diktats homophiles des organisateurs auto-proclamés de la manifestation du 13 janvier.
    Civitas a organisé une manifestation le 18 novembre, avant tout le monde. Celle-ci a été en partie torpillée par Mme Barjot et ses soutiens. Ce n’est pas bien grave et il y a lieu de se réjouir du grand nombre de manifestants de toutes les sensibilités. Prenant acte des mobilisations réussies, Civitas a déclaré sa participation à la manifestation du 13 janvier, ne réclamant qu’une chose : pouvoir manifester en tant que catholique, en se comportant en catholique. Libre à Mme Barjot de se ridiculiser dans des stratégies qui ne trompent personne et, de plus, contestables (quand on est catholique, on ne peut applaudir à des kiss-in et autres manifestations du même genre).
    Mais, Mme Barjot NE TOLERE PAS que des catholiques se montrent en tant que tels. C’EST ELLE QUI SEME LA DIVISION. Malheureusement, elle a le politiquement correct de son côté. Elle aurait organisé sa manifestation sans imposer à tous ses mots d’ordre idiots, tout se serait passé pour le mieux. Qu’on ne vienne donc pas me parler de Civitas comme un facteur de division. En ce qui me concerne, j’essaye d’être catholique tous les jours de la semaine et quelles que soient les circonstances. JE NE VEUX PAS – « POUR LA JOUER (FAUSSEMENT) COLLECTIF » – CAUTIONNER DES COMPORTEMENTS QUE MA FOI M’IMPOSE DE REPROUVER. Je n’hésiterai donc pas à manifester avec Civitas. QUE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE, COMPRENNENT.
    Navré pour ce trop long message. Bonsoir. H.P.

  40. J’avoue ma surprise à la lecture des commentaires.
    Que dit M. Escada ? Que cette manif “pour tous”, comme son nom l’indique, n’appartient à personne en particulier. Qu’il est illusoire d’empêcher des catholiques d’exprimer leur foi surtout lorsque le combat exige justement qu’il repose aussi (surtout ?) sur des arguments de Foi. Que la récupération et les ukases lancées (par provocation ? en est-on sûrs ?) ne sont pas admissibles.
    En réalité je pose à mon tour la question ? Qui, par ses anathèmes, rompt en premier l’unité recherchée ?
    Merci.

  41. Ce que M. Escada a très bien compris c’est que les cathos en ont marre de devoir se cacher, ca suffit!Et puis si les “groupuscules identitaires” sont contre cette loi je ne vois pas pourquoi ils ne pourraient pas venir non plus.
    C’est à vous de ne pas vous tromper d’ennemi! Ce sont bien les organisateurs (rappelons-le autoproclamés)et leurs directives qui divisent et non les cathos qui ne veulent que faire entendre leur oposition à ce projet de loi un point c’est tout!

  42. Je voudrais aussi répondre à M. Delahousse : annoncer que la France n’a pas besoin des homosexuels n’est pas un crime ni une vexation. Je conçois que vous la ressentiez comme telle : mais revenez à l’examen de la signification des mots et des concepts. Sur le plan du BESOIN, pourquoi la France ferait appel aux homosexuels ? Cela ne signifie pas qu’il ne faille pas les accueillir et les considérer comme des frères ! Mais la France, en effet, a BESOIN d’enfants pour continuer à vivre. Et, pour cela, n’a pas BESOIN des homosexuels. Et personne n’y peut rien.

  43. Communiqué très intéressant mais je n’ai pas compris s Civitas allait manifester avec tout le monde le 13 ou s’ils faisaient une manif à part le même jour ?

  44. Merci pour ces commentaires. Reconnaissons à Frigide un art de la communication rare, laissons lui cela, et faisons le reste.
    En particulier, comment ne pas voir dans l’applaudissement des kiss in une sublime réalisation de “tendre la joue droite”.
    Ce n’est en rien approuver le baiser, c’est plutôt ironique je trouve pour des manifestants contre le mariage gay.

  45. Catholique pratiquant et homosexuel, cela parait curieux. Le Pape n’a-t-il pas dit qu’il s’agissait de “malades vivant dans le péché” ?

  46. Les partisans du mariage “pour tous” regardent avec intérêt l’opposition de plus en plus criante entre CIVITAS et le reste des opposants. C’est tout bon pour eux.

  47. Frigide Barjot déjante par trop. Du plus mauvais gout, son étalage d’ovules et de testicules est détestable. J’espère me trouver loin d’elle et que des personnalités l’éloignent.

  48. Heureusement que Noël et le jour de l’an (prions pour qu’il en soit de même avec l’épiphanie) calmeront les ardeurs de chacun (ou du moins, qu’ils cessent de se mettre sur la tronche en restant à leur place et sans se gourer de cible).

  49. ” Banderoles, bannières, drapeaux et pancartes y seront les bienvenus (pour autant que les textes se rapportent directement à l’objet de la manifestation et respectent la législation française). Chacun y viendra coiffé et habillé comme il le veut. Les catholiques n’y auront pas honte de leur foi, sans que cela soit signe d’exclusion pour les autres.”

  50. Notre époque est celle de l’égocentrisme et du nombrilisme, de l’indiscrétion et du scandale institutionnalisé et du victimarisme, affectivisme: Le moi passe avant les autres. L’on est comme l’on est et on a tout les droits et d’abord celui de mettre en avant sa différence si elle touche à un certain domaine, encore plus si l’on se considère comme opprimé et mal aimé. L’on peut s’autoproclamer ceci ou cela et se revendiquer comme ceci ou comme cela. L’important c’est ce que l’on dit. Qu’importe les autres si l’on a sa fierté là et même si elle choque les autres. .
    Jamais n’est mis en avant par rapport à ce moi surdimensionné d’abord le bien des autres et ceux des plus faibles et des sans défense.
    Ces comportements égocentriques sont tels et servent tellement le système que cette adulation du moi est devenu institutionnelle et légalement non critiquable.
    A l’inverse d’autres personnes (les trisomiques par exemple) sont traités avant même la naissance comme des moins que rien et les parents des survivants (2% peut-être), qui eux ne se sont pas occupés d’eux mais de l’autre celui qui allait naître, sont considérés comme des égoïstes. Comment ont ils pu laisser naître un enfant qui sera malheureux sur terre!
    Si certains slogans peuvent choquer la sensibilité des uns, l’on peut aussi penser que d’autres actions et slogans blessent la sensibilité des autres. Et le pharisianisme, ou exactement des pharisiens, s’ils sont habillés différemment, peuvent se trouver dans un camp comme dans un autre.La retenue doit être des deux bords avec une seule bannière RETRAIT DU PROJET DE LOI.
    Par ailleurs qu’est ce qu’être catholique, qu’est ce qu’être pratiquant et par rapport à certains pensées (avec actes ou sans actes), cela regarde son directeur de conscience et son confesseur, dans justement le secret de la confession, et ne doit sûrement pas être proclamé (car il n’y a pas que l’exhibitionnisme version Femen, il y a aussi l’exhibitionnisme intellectuel, très à la mode aussi aujourd’hui). Quant à nos souffrances et nos croix personnelles elles nous rapprochent de Lui. Il ne me semble pas que c’est faire porter ses souffrances et ses croix par les autres qu’Il a demandé.
    Le discours de M. Estrada montre une cohérence cetaine, une qualité rarissime aujourd’hui. Il ne s’apitoie pas sur les conséquences en louant les causes. Et c’est pour cela qu’il dérange.
    Il faut qu’un oui soit oui, ou un non soit non.

  51. Catholique pratiquant depuis ma plus tendre enfance je me sens totalement discriminé. On attaque tous les jours ma religion…Et une nouvelle fois je devrais venir le 13 janvier en me camouflant. Non!!! Trop c’est trop. Alors oui je serai présent car il faut montrer à notre gouvernement notre opposition à ce projet.
    Mais jamais je ne viendrai me plier aux consignes de cette auto proclamée responsable que çà soit FB ou un autre…je viendrai avec ma mes cheveux courts, que çà lui plaise ou non!!!

  52. On parie combien qu’il y aura encore une attaque en règle (suivi bien sûr d’un coup monté médiatique) à la manif de Civitas?
    Les journaux pourront mettre en gros titre un “dérapage homophobe” au lieu de parler du million de personnes…
    Servez vous vraiment notre cause M. Escada?
    Ne vaudrait il pas mieux avec toutes les associations chrétiennes (ND de chrétienté, Agrif, AFC …) qui représentent des milliers de personnes réussir à avoir voix à l’organisation du mouvement?
    Pas de banderoles cathos : OK mais en échange pas de lutte contre l’homophobie.
    UNISSONS NOUS

  53. Comme dit cyniquement mon mari : ils risquent encore une fois de servir de paratonnerre…
    et le Diviseur se frotte les mains…
    Jeanne d’Arc a eu les mêmes problèmes de “chapelles” ?
    La manif n’est pas un pélé, que je sache, unissons nous d’abord pour le retrait du projet de loi !

  54. Je lis le post et me dit que finalement j’y vais a cette manif’
    Puis je lis les commentaires et je perd espoir.

  55. Si je comprends bien, une contre-manifestation est organisée par ce communiqué. Cette contre manifestation fait l’objet d’une autre déclaration, un autre parcours (autre lieu de départ), autre motifs?
    C’est bien le même jour?

  56. On a la désagréable sensation que ce mouvement
    de contestation sera infiltrée par beaucoup
    de taupes chargées par le camp adverse de brouiller le message exprimé par l’opinion.
    Il n’y a aucune honte à venir manifester en tant que catholique.D’autre part,cet espece de triumvirat qui veut récuperer le mouvement et s’arroger le droit d’etre les leaders du mouvement,au nom de quoi et de qui s’expriment ils? Ont ils été élus par un vote quelconque?
    Attention à ce que ces gens ne viennent finalement détourner la manif !

  57. @Gilles : quel rapport entre l’inter-LGBT, Act Up, les Femen, le GODF et mes propos ? Soyez plus explicite je vous prie.
    @Siloe08 : en quoi me serais-je égaré dans mon post ? Veuillez être plus précis pour être constructif. Par ailleurs, je suis en Paix et vous remercie de vous recentrer sur le débat, non sur ma personne 😉
    @Rufus : afficher sur des banderoles que « la France n’a pas besoin d’homosexuels » est effectivement vexatoire. Cela le serait également si des banderoles affichaient que « la France n’a pas besoin de noirs », de « juifs », de « bretons », ou de « catholiques » par exemple.
    Il ne s’agit pas là de propos rassembleurs, mais stigmatisant et ayant vocation à exclure. Ils sont donc à l’opposé du message de Notre Seigneur. Ce faisant, ils renforcent l’image de sectarisme qu’en donnent les médias. A juste titre en l’espèce.
    Par ailleurs, le terme « besoin » (en l’occurrence d’homosexuels, comme évoqué par les banderoles Civitas), n’était pas employé par moi, mais par cette association.
    Car la France n’a évidemment « besoin » de personne en particulier, mais de toutes les âmes de bonne volonté.
    Et personne n’y peut rien…

  58. @Soleo23 :
    le fait qu’il y ait des catholiques pratiquants et homosexuels ne doit pas plus vous « défriser » que le fait qu’il y ait des catholiques pratiquants hétérosexuels.
    Quant à la citation de Benoît XVI jetée ainsi en pâture (« malades vivant dans le pêché »), vous feriez œuvre pie en citant précisément la source de ces pseudo propos, jamais prononcés par un homme d’église à ma connaissance.
    A défaut vous feriez mieux de retourner 7 fois votre plume dans votre encrier avant de sortir de telles vacheries.

  59. Merci au Salon Beige d’avoir publié le communiqué de Notre Dame de Chrétienté ⁽ que l’on ne peut d’ailleurs pas commenter , d’où mon post ici)
    Tout est dit calmement , fermement , dans un esprit de concorde et de paix .
    Une manif n’est pas un pélérinage.

  60. Attention à ne pas mal comprendre le communiqué : M Escada n’appelle pas à une deuxième manifestation mais à se regrouper sans se soumettre aux directives de la présidente auto-proclamée.
    Je comprends à 100% le communiqué mais il va devoir veiller à ce qu’aucun groupuscule ne s’y mette. Il ne faut pas oublier qu’en novembre, les journalistes étaient “providentiellement” près des groupuscules…
    En tout cas, je ne sais pas si je me joindrai à eux ou non, mais je sais que jamais on ne me fera applaudir deux homosexuels qui s’embrassent. Tout cela et d’ordre privé, je ne m’épanche pas sur la rue avec ma fiancée, ça s’appelle avoir de l’éducation. Le choix sexuel, quel qu’il soit et privé et ne regarde que les personnes intéressées et Dieu.
    Quant aux directives sur l’habillement, elles sont loufoques et ne seront pas respectées par grand monde, pas par moi en tout cas.

  61. Ce communiqué ne divise pas du tout, au contraire : je partage ce qu’il exprime. Vous confondez l’Unité avec la grande brasserie, “le mélange sans nom”, (Jacques Maritain),la purée de marrons.
    SEUL JESUS CHRISTUS DOMINUS peut nous rassembler, mais non comme les clones du Meilleur des mondes d’Aldoux Huxley.
    Si je peux venir, je ne m’habillerai pas en rose, je n’applaudirai pas les embrassades débiles, et je ne ferai rien pour plaire au monde mais tout pour plaire à Dieu. Allez-vous demander aux Juifs et aux Musulmans de ne pas montrer ce qu’ils sont ? Des coptes, des syriaques, des maronites, des orthodoxes, des protestants, des gens de toutes conditions vont venir : va-t-on leur demander ceci ou cela ?
    Le problème, c’est la peur du pouvoir de calomnie des médias mais la peur ne supprime pas le danger.

  62. Il serait très bien que l’organisation de la manifestation — à laquelle nous devons tous participer — ne soit pas laissée à cette troïka. Il y a suffisamment de responsables ayant fait leurs preuves (Marche pour la vie, par exemple) qui doivent reprendre le contrôle, intégrer dans le pilotage Civitas malgré l’opposition affirmée de Barjot et recadrer l’objectif sur le seul blocage du projet de dénaturation. Car :
    1) Lutter contre l’homophobie, c’est encourager nos adversaires à attaquer encore plus l’Eglise, à interdire par exemple la Bible qui déclare (Lévitique 20, 13): “L’homme qui couche avec un homme comme on couche avec une femme: c’est une abomination”, sans oublier Sodome et Gomorrhe.
    2) Applaudir, c’est approuver et encourager. Un catholique conséquent doit aimer les homosexuels en tant qu’hommes ou femmes, mais ne saurait les encourager à pratiquer en applaudissant des provocateurs.

  63. Quand même curieux, tous ces gens qui comprennent le contraire de ce qu’on leur dit :
    @ Roque : où voyez-vous que Civitas prônerait « l’ostentation identitaire et la violence » ? Pourquoi ces accusations gratuites ?
    @ Neo : pourquoi parler de contre-manifestation ? Il s’agit simplement d’une 2e manifestation à côté de la première (et sui, vu la proximité, fera nombre avec elle).
    @ Saint-Maur : pourquoi, sous prétexte de « respecter l’unité du mouvement » devrions nous suivre des leaders auto-proclamés qui n’ont eux-mêmes pas hésité à contrer volontairement la manifestation du 18 novembre en en organisant une la veille (17), et ensuite à contrer la manifestation prévue le 20 janvier, en en organisant une le 13 janvier, uniquement pour garder la main sur l’organisation (par des méthodes de trostkystes) ?
    @ Ralph : vous êtes encore le plus étonnant de tous : vous demandez une manifestation « où l’on se contente de dire son opposition au mariage homo, et c’est tout… » Mais justement ! C’est ce que Barjot se refuse obstinément à faire (malgré des demandes répétées) : elle veut à tout prix faire marcher aussi contre l” « homophobie », faire applaudir un char d’homosexuels, militer pour le “PACS+”, etc. Cela fait des semaines qu’on lui demande d’arrêter et de se concentrer sur le message essentiel (retrait du projet de loi). Vous avez lu le texte d’Escada avant de le critiquer ???
    @ wagner : où avait vous lu que Civitas demande à rester “dans le camp des saints” et à faire la manif “qui aura le plus l’air catholique” ??? Escada dit explicitement le contraire ! A se demander si vous savez lire ! — Vous dites vouloir “convaincre les indécis”, mais les convaincre de quoi ? Qu’il faut donner encore plus de place à la propagande homosexualiste, comme le demande Barjot ? Par pitié, faites un effort pour comprendre ce qui est dit, avant de porter des jugements à l’emporte pièce !
    @ Germain : j’ai du mal à ne pas vous soupçonner de mauvaise foi (surtout quand on sait les méthodes trostkystes utilisées par ma “manif pour tous”) : Civitas organiserait un autre jour, on l’accuserait de diviser. Ils organisent une manif juste à côté de la première, afin qu’elle puisse faire nombre avec la première et s’y additionner (tout en gardant sa légitime particularité) et vous l’accusez d’être un “allié objectif des socialistes” ………… Votre logique est vraiment difficile à suivre…………
    @ agnelab : où voyez-vous des insultes ou de la violence dans le communiqué de Civitas ??? Avouez qu’il vous en faut peu ! (Et si vous êtes à ce point sensible, ne craignez-vous pas que votre commentaire lui-même paraisse assez agressif envers Civitas ?) — Mais surtout : essayez, s’il vous plait, de faire attention au FOND de ce qu’on vous dit, car c’est cela qui est important, plus que le ton. Récuser tous les arguments objectifs et rationnels exposés par Civitas sous le prétexte qu’ils ne seraient pas dits sur le bon ton est une drôle de manière de faire…
    @ Job : vous aussi vous méritez le ponpon : vous reprochez à Civitas les attaques qu’ils vont (peut-être) subir de la part des gauchistes, et, à cause de cela, vous demandez : « Servez vous vraiment notre cause M. Escada? » — C’est céder par principe aux terroristes, sous prétexte de ne pas les “provoquer” (et alors que, eux, iront toujours plus loin). Vous n’avez donc rien compris aux méthodes d’intimidation de la Révolution ? Ce n’est jamais en y cédant qu’on peut vaincre.  — Pour le reste, vous semblez vous imaginer que personne, jusqu’ici n’a essayé de faire changer Barjot d’avis, et que Civitas a pris sa décision sur un coup de tête, sans essayer auparavant de dialoguer… Vous êtes naïf ! — L’union, c’est très bien mais il faut être deux à la vouloir ! Or la “manif pour tous” a multiplié, depuis quelques jours, les signaux montrant qu’elle ne voulait pas cette unité. Qu’il y ait donc 2 manifs l’une à côté de l’autre, qui marchent sans se disputer, ce n’est pas un drame. C’est même, à mon avis, la meilleure solution.

  64. La “manif pour tous” a lieu dans un petit mois: à la fois très court (surtout pour les organisateurs) et suffisamment long (pour les participants, qui ont ainsi largement le temps de se préparer -par la prière et par le jeûne, comme le propose Mgr Barbarin- et de s’organiser -pancartes ciblées sur l’objectif unique, le mariage civil tel qu’il figure actuellement dans le code du même nom).
    Certes l’espace public est accessible à tout le monde (y compris d’ailleurs à des contre-manifestants), mais le droit de manifestation est encadré. Nous demandons le respect de la loi existante en ce qui concerne le mariage, nous serions malvenus de ne pas respecter la règlementation en matière d’ordre public.
    Il est très possible que les stations de métro “Place d’Italie” et les stations voisines (“Campo Formio”, “Les Gobelins”, “Nationale”, “Tolbiac”, “Corvisart”) soient fermées dès 12 h 30, comme c’est le cas pour l’arrivée du Tour de France sur les Champs-Élysées.
    Il s’agit d’une manifestation, pas d’un rendez-vous mondain (le “dress code” paraît hors de propos, ce n’est pas une “flash mob”) ni d’un pélerinage (ce qui n’empêche pas la prière intérieure). Les slogans et visuels devraient être des déclinaisons stricto sensu de l’objectif: mariage = un homme + une femme, le mariage est déjà 100% paritaire gardons-le 100% paritaire, … Tout le reste vise à diviser (et nous savons comment combattre le diviseur, c’est un combat intérieur, la prière et le jeûne).

  65. Merci, Merci, Merci à Civitas qui sauve cette manifestation de l’absurde !
    Je serai présent avec ma famille le 13 janvier !

  66. moi aussi, dans ce pays, j’ai honte d’être catholique ; nous ne sommes pas en Amérique où tout le monde s’en remet à Dieu, tout le temps … sans complexe.
    J’irai manifester avec ma croix sous mon pull, en espèrant que cette gravissime
    question ne sera pas qualifiée d’affaire de
    grenouilles de bénitiers, uniquement.

  67. Certains vont-ils enfin comprendre qu’il ne s’agit pas le 13 janvier de montrer qu’on est catholique et fiers de l’être, ni que l’on n’a rien contre une soit-disant homophobie, ni même encore de se compter parmi les inconditionnels de Frigide Barjot… Ce n’est pas cela que recensera la préfecture de police. Il s’agit de faire reculer un pouvoir, comme en 1984. Si l’on veut entonner “Catholique et français toujours”, il est d’autres circonstances plus opportunes.
    Quand donc aussi les mêmes découvriront qu’en société on ne peut cohabiter en permanence avec ce qui seul nous agrée. C’est quand même une contrainte que les tenants de convictions non-conformistes devraient finir par découvrir, surtout dans les combats.
    Enfin, c’est la vie. “J’admire beaucoup moins Napoléon depuis que j’ai commandé une coalition” (Ferdinand Foch).

  68. Beaucoup de tradis drapés dans leur pureté, citant sans arrêt des passages de l’Ecriture pour nous expliquer qu’ils sont dans le Vrai, le Beau et le Bien, ne se rendent absolument pas compte de l’effet désastreux que produisent sur les autres (les non tradis, tous ceux qui aiment Jésus sans le chanter en latin, tous ceux qui sont à la marge de la religion). Il aurait suffi à M.Escada de s’entendre avec les autres dirigeants, de les obliger grâce à sa politesse, à des tactiques d’approche intelligentes, à revoir leur discours. Au lieu de cela, de la vindicte: “regardez, elle a dit ceci ou cela” et comme conclusion: nous manifesterons à côté. Bravo. Comme raté, ça se pose là. Les journalistes seront au RV, croyez-le. Ils n’hésiteront pas à vous interroger, et vous leur prierez à la figure avec des mines de martyres, c’est bien cela? ou vous direz, et ce sera répété au journal de 20h, qu’on n’a pas besoin d’homosexuels en France, ou encore que les relations homosexuelles sont peccamineuses, c’est cela? Histoire qu’on ne voie et n’entente que ça au journal de 20H? Puis vous vous re-draperez dans votre pureté, certains que vous êtes d’arriver au Paradis avant les autres.
    Cette dureté, cette incompréhension, ce manque d’amour de l’autre, font beaucoup plus contre l’Eglise que quoi que ce soit d’autre. Je n’aime pas l’idée d’un “char gay”, c’est ridicule. Disons-le, répétons-le. Mais c’est moins pire et moins idiot que les banderoles nationalistes. Au minimum, cela répond aux banderoles “homophobes” qu’on verra sur notre passage: non, votre argument ne tient pas, les homos sont avec nous.
    Ridicule, mais pas idiot.
    Mais vous, vous leur dites qu’ils sont dans le péché. bravo! Belle manière d’accueillir l’autre! Et surtout ne nous mêlons pas au monde! N’essayons pas de comprendre tous ces homosexuels, blessés, tourmentés, cherchant Dieu tout autant que nous. Du coup, comme il y a énormément de gens, dans notre société gavée de pornographie, qui s’adonnent à des comportement considérés comme peccamineux par l’Eglise, la pornographie, la masturbation, etc. ma foi, vous finirez par vous retrouver bien seuls, à force de trier vos amis sur le volet.
    Dès lors, comment convertir? Avec des banderoles?
    [Précisons tout de même que M. Escada et Mme Barjot se sont rencontrés et parlés. Et que Civitas n’est pas la seule association à avoir été exclue de toute la préparation. Il y en a d’autres, pas forcément tradies, qui n’approuvent pas la confusion dans le message, et dont l’avis, pourtant exprimé, est passé aux oubliettes. Ceci finira par sortir au grand jour. MJ]

  69. Nathanaël, vous aussi vous devriez faire un effort pour comprendre.
    L’objet de la manifestation, sur lequel tout le monde est d’accord, c’est le retrait du projet de loi. Cela doit être le seul et unique slogan. Et je suis également d’accord pour que pas une seule affichette ne cite des mouvements politiques et d’autres slogans et que cela ne ressemble pas à un pélerinage.
    Pour autant, si des prêtres présents ont envie de réciter un chapelet, pourquoi les en empêcher ? Vous croyez que les médias, même si on reste dans la ligne FB nous feront des cadeaux ? Il y aura de toute façon des provocateurs et je suis sûre que les médias seront là, au bon endroit et dûment prévenus (comme le 18 novembre) pour filmer tout incident.
    FB se répand dans les médias, trop heureux de la relayer, pour rajouter d’autres revendications que Mme Smits a très bien décrites. C’est malhonnête.
    FB détourne l’objet premier de la manifestation, édicte des consignes insultantes pour les catholiques et il faudrait rester sans réagir ? Je ne pense pas que M. Escada (dont je suis loin de partager toutes les idées) ait fait ça sur un coup de tête et je suppose qu’il a dû essayer, avec d’autres, de faire entendre raison à FB.
    Il nous reste moins d’un mois pour essayer de réparer les dégâts. Et je reitère l’idée qui résoudrait la question … faire plusieurs départs de manif pour converger vers un point central. Ce qui sauve l’unité de la manifestation et résoudrait les problèmes d’égo.

  70. Fichtre les Gaulois !
    En braies bleues, rouges, jaunes ou vertes….
    “VENEZ DONC COMME VOUS ETES ” !
    … avant que le Ciel ne nous tombe sur la tête ! 😉

  71. Escada Frijide 2 personnalités haute en couleur…Il me semble qu’il manque un peu de tempérence des 2 côtés.Il ne s’agit pas d’être pour Frijide ou pour Escada…Il faut être contre ce projet démoniaque!
    A mes amis commentateurs,soyez aussi dans la modération…Je les trouve tous les 2 au top car ils sont tous les 2 déjantés (à leur manière)…Bon je serai à Paris avec mon chapelet rose fluo et un tee-shirt ad hoc et mes rangers aussi !Un peu d’humour!

  72. Etant moi même catholique de sensibilité traditionaliste, j’avoue ne pas comprendre comment CIVITAS peut continuer à confondre manifestation politique et pélerinage de Chartres… Il faut être particulièrement borné pour ne pas saisir combien l’image véhiculée par les banières et les ave maria dessert dans le cas présent la cause qui est là nôtre. NSJC nous a demandé d’être “candides comme des colombes” mais aussi “rusés comme des serpents”.
    A bon entendeur.

  73. La lutte est contre le projet de Hollande, nulle part ailleurs.
    Ses partisans s’inquiètent de l’angle d’attaque pris par F Barjot, qui leur coupe l’herbe sous le pied.
    Si la manif était anglée Civitas, l’étiquette serait mise par les médias, “intégristes”, peu de gens en dehors du microcosme catho viendraient et le projet paserait.
    L’intransigeance catho mène toujours au même résultat, la défaite. Il faut manoeuvrer. Il y a dans le jusqu’au boutisme catho un aveuglement qui emprunte soit à l’orgueil soit à la bêtise, voire aux deux, mais qui n’aura pour seul résultat que la défaite et la légalisation de cette union.

  74. à Régis | 15 déc 2012 08:51:57
    Je m’incline devant la peine et le temps que vous avez pris pour faire votre analyse à laquelle je souscris du 1 er alinéa au dernier !
    En espérant que vous serez lu et relu, car la controverse que vous avez développée est au coeur même de ce que sera la manif du 13 janvier !
    Je serai tenté d’écrire qu’elle en est l’ADN, si l’analogie est heureuse …

  75. Les propos de Barjot sont scandaleux et indignes d’une catholique.
    Les prêtres sont discriminés dans les manif où ils ne doivent pas se montrer alors que pendant ce temps un imam fait un discours!!!!!
    De plus ,nous devons proclamer la vérité pleine et entière comme l’ont souvent rappelés les papes et ne pas nous rabaisser à mentir sur des points fondamentaux!!!

  76. @Roque
    La soutane d’apres vous fait partie de ostentation identitaire ,mais pas le char homo,ou vous irez sans doute danser?
    Pour ma part la soutane ne me gene pas et ne doit pas etre considerer comme un signe ostentatoire !!!

  77. @Laurent Petit :
    je reprends vos propos, « les homosexuels sont certes dans l’erreur ». Êtes-vous Dieu le Père pour juger ainsi une partie de vos congénères ? Je suis homo et converti, merci. Mais veuillez garder vos réflexions déplaisantes pour vous, qui ne servent pas la Cause que nous sommes sensés défendre ensemble. Et rappelez-vous qu’il y a toujours une étape avant de voir la paille dans l’œil de son voisin, quel qu’il soit.
    @Dominique : parler de « persécution » car il nous est demandé de ranger nos chapelets lors de la Manif (« Manif », pas «procession religieuse ») est quelque peu excessif. L’un des contributeurs de ce post a évoqué les manifestations « pro life » à New York qui sont un succès parce qu’elles rassemblent des juifs orthodoxes, des démocrates athées, des catholiques pratiquants, qui s’en tiennent aux seuls mots d’ordre de la Manif et mettent de côté leur particularisme respectif !
    Il me semble que c’est là une question de bon sens.
    Par conséquent, que Civitas souhaite prendre part à la Manif du 13 janvier SANS respecter les consignes des organisateurs, me paraît particulièrement contre productif. Cette association veut elle vraiment le succès de cet événement ? Si oui, qu’elle ne cherche pas le conflit, mais regarde qui a remporté un succès le 17 novembre et pourquoi, en tire les conséquences en respectant les consignes de la Manif du 13 janvier, et contribue au succès de cette journée !
    Et, comme l’écrit Ralph : « Ce que l’on retient, c’est l’esprit général de la manif, les banderoles et surtout, le nombre de manifestants. »
    @Rosine : le slogan lors d’une manif pro vie, “Je veux de la marmaille, des couches, des pleurs…” est certes gentillet, je vous l’accorde, mais pas stigmatisant comme le slogan de Civitas : « La France a besoin d’enfants, pas d’homosexuels ».
    @Préhaut : quels est le lien entre vos propos blessants « l’homosexualité est contre nature » qui me visent donc directement, ce que vous ne manquez pas d’exprimer, et le post ? Concentrez-vous sur la prière et non sur des attaques ad hominen. Dieu vous pardonne !
    Et merci Dragase de détendre un peu ces débats qui devraient nous rassembler au lieu de nous diviser 😉
    Je pense que je serai aussi « à Paris avec mon chapelet rose fluo et un tee-shirt ad hoc et mes rangers aussi ! Je plaisante, je viendrais habillé en “Monsieur tout le monde”, sans chapelet, ni tee shirt moulant…mais la croix sous mon pull.
    Un peu d’humour !

  78. La “march for life” américaine n’interdit ni banderoles ni signes religieux et encore moins habits. Et dans son esprit, elle ne demandera jamais de manifester derrière un char, pour prendre une analogie, de pro-avortements modérés.
    Nous ne sommes certes pas américains, mais chez eux les engagements sont clairs, transparents et sans complexe.
    En ce qui nous concerne…
    Sans vouloir jouer à la bagarre de cour de récré, qui a ouvert les hostilités?
    Qui en rajoute tous les jours sans nécessité et à destination des médias?
    Regardez le blog de Frigide Barjot et demandez-vous si elle ne se met pas en scène.
    Ni elle, ni Escada ne sont propriétaires du combat pour la famille naturelle et le mariage indissoluble.
    J’attends avec impatience que le clergé catholique la rappelle à la raison sur certaines de ses prétentions, char homo et slogans contre “l’homophobie” afin que ce qui nourrit le ressentiment n’aie plus de quoi s’alimenter.
    Au 13 janvier, catholique sans complexe ni dissimulation.

  79. Civitas souhaite se joindre à la manifestation du 13 et viendra dans ce but. Mais certains propos laissent entendre que sans certaines conditions, ils ne seraient pas les bienvenus.
    Nous verrons sur place, mais cela ne sera pas de leur fait.

  80. En bref,
    On vient comme on veut…ouf ! 😉
    Mais il serait dans l’intérêt de tous et de la finalité, d’éviter tout “porte-drapeau” puisque c’est cela qui divise, donc :
    1- Eviter les drapeaux arc-en-ciel
    2- Eviter les sacrés coeur
    3- Mieux, éviter le Sacré coeur sur l’arc-en-ciel qui seraient eux aussi vraiment très décalés…
    A moins que… distinctement, Arc-en-Ciel et Sacré Coeur ne cohabitent sur le trajet… j’y verrais personnellement un signe d’unité, de Miséricorde, d’Amour et d’humour de Dieu.
    Charette ne rechignerait pas à dire : vive la liberté des enfants de Dieu !

  81. « Catholique pratiquant et homosexuel, cela parait curieux. Le Pape n’a-t-il pas dit qu’il s’agissait de “malades vivant dans le péché” ? »
    Des écrivains ont été dans ce cas. Il faut imaginer des chutes et des confessions fréquentes. Donc dans ces cas, il peut très bien y avoir des personnes à tendances homosexuelles et catholiques pratiquantes. D’autant que la pratique suppose l’assistance à la messe chaque dimanche et jours d’obligation, la confession, donc avec volonté ferme de se corriger de ses péchés, au moins graves, et la communion une fois l’an (la communion pendant le temps de Pâques, sauf erreur de ma part). Donc homosexuel repentant et catholique pratiquant et pénitent n’est pas antinomique.

  82. Delahousse, au 22 janvier, un groupe a fait l’effort de monter de Cannes à Paris, sur un jour et demi, et nous avons failli être expulsés pour catholicisme trop voyant à cause d’une bannière de Notre Dame de Guadalupe, parce-que les signes religieux étaient interdits ? Nous nous sommes retrouvés à la fin du cortège comme des pestiférés. Vous prêchez une convaincue. Donc, le slogan est une mauvaise idée mais il est l’arbre qui cache la forêt. Si je devais être offensée pour toutes les fois où l’on m’injurie…et penser que tel ou tel groupe est pourri…

  83. Extraordinaire !
    Frijide Barjot, la première, jette l’anathème et Civitas est considéré comme responsable des divisions. Au pays des aveugles, décidément, les borgnes ont bonne presse…
    J’ai même cru lire, ici et là, qu’on pouvait être d’accord pour camoufler notre catholicisme (si, si : lisez bien tous les commentaires…). Et certains de se rengorger : on n’est pas à Chartres ! Et alors ??? Qu’est-ce qui compte en définitive ? Le salut ? Une posture ? Réflechissez un peu… Il n’y a pas un temps pour être catho (tranquille dans sa chapelle) et un temps pour le dire (pas dans la rue, s’il vous plaît, on va nous accuser…).
    On reprend : oui il faut manifester ensemble le 13 pour faire nombre. Non il ne convient pas de céder aux ukases d’une déjantée (revendiquée comme telle). Chacun vient comme il veut.
    Les diviseurs ne sont pas du côté de civitas. Un peu d’honnêteté s’il vous plait.
    @Delahousse : j’ai bien lu d’où venait le mot BESOIN. De civitas en effet. Et ils ont raison : la France n’a nullement BESOIN des homosexuels parce que je ne vois pas ce qu’ils peuvent lui apporter EN TANT QUE TELS. J’attends seulement que l’on me l’explique… A vous ! Si vous pouvez…

  84. @Denis Merlin :
    Nous sommes en phase ! Même si j’ai l’impression d’enfoncer une porte ouverte, je ne peux que souscrire à vos propos : «Donc homosexuel repentant et catholique pratiquant et pénitent n’est pas antinomique».
    Comme de la même manière : «hétérosexuel repentant et catholique pratiquant et pénitent n’est pas antinomique».
    Cela va sans dire 😉

  85. @Rufus :
    Merci d’avoir vérifié mes propos 😉
    Par ailleurs : quand je n’ai pas besoin d’une personne, je ne fais pas appel à elle, je la laisse loin de moi. Personnellement, mon entourage social et affectif me suffit amplement. Je n’ai donc « besoin » de personne d’autre.
    Sauf pour faire avancer des causes qui dépassent ma modeste personne…
    De surcroît, l’attitude consistant à penser qu’on a besoin de « personne » d’autre, au motif qu’il / elle est différent(e) est à l’opposé du message évangélique.
    Ceci peut être compris par un enfant de 7 ans en cours de catéchisme
    Ne serait-ce qu’avec son cœur.
    Il est donc troublant (euphémisme) que Civitas, association dite catholique, laisse afficher le slogan : « la France a besoin d’enfants, pas d’homosexuels ».
    Et il est surprenant que vous, Rufus, puissiez parler du Salut pour ensuite faire vôtres des propos dépréciant son prochain.
    Ce type de slogan est de surcroît totalement contre productif, car nombre d’homos sont contre le projet de loi Taubira.
    Donc oui, agiter ce genre de banderole équivaut bien à « se tirer une balle dans le pied » ; et à faire en sorte que la Manif soit un échec. D’où ma précédente mise en garde.
    Je vous confirme que si, bien sûr, notre Salut doit nous importer au premier chef ; en l’espèce c’est surtout le succès de la Manif qui doit être l’objet de notre –commune – attention.
    Le 13 janvier nous aurons BESOIN de tous, homosexuels (“en tant que tels”, pour reprendre vos termes) et hétérosexuels (dito) 😉
    Et promis Rufus, je n’aurai pas avec moi de banderole indiquant que « La France a besoin d’enfants, pas d’hétérosexuels »….

  86. Pablo Delahousse, vous accusez perfidement, ce qui est plus peccamineux que le reste. Vous n’aimez pas en Vérité votre prochain. Quand on vous dit que l’on en a pris plein la tête même si on n’est pas homosexuel, sans raison, ça vous est complètement indifférent. VOUS SEUL ET VOS HUMILIATIONS COMPTENT. Pour quoi emportez-vous tout un groupe dans l’opprobre, pour une pancarte, même si elle est mauvaise ? Nous avons bien compris que la plupart des homosexuels ne veulent pas de cette parodie de mariage et nous ne haïssons pas du tout les humains que vous êtes et qui n’êtes pas déterminés par votre sexualité mais par votre humanité.

  87. @Rosine :
    Veuillez ravaler vos jugements personnels je vous prie (dont je m’abstiens il me semble) : mes remarques s’adressaient aux organisateurs de Civitas lors de la manif du 18/11, pas à « tout un groupe de personnes ».
    Mes remarques n’étaient pas directement exposées dans mon intérêt propre, mais dans celui de la Manif du 13 janvier, dont je souhaite, comme vous, le succès en ne réitérant pas les mêmes erreurs.
    J’ai pris mon exemple personnel juste pour que vous puissiez tenter de ressentir mes impressions, et vous faire partager mon analyse, dans l’intérêt de la Manif.
    En termes d’opprobre, j’ai eu mon lot, et cela continue avec certains de mes frères chrétiens dans ce post.
    Je compatis à vos souffrances en tant qu’être humain, et catholique. Et caresse l’espoir de la réciprocité !
    Et merci toutefois de votre message d’encouragement : c’est en effet, plus mon humanité, je crois, qui me guide ; qu’il en soit de même pour chacun d’entre nous.
    Pax vobiscum Rosine !

  88. Bonjour à tous,
    Je me permets juste d’ajouter que Frigide Barjot a publié ce week end, ce me semble, un communiqué vidéo où elle remet clairement les points sur les “i”, car je pense, elle a dû sacrément se faire souffler dans les bronches, qu’on se le dise.
    Donc, elle a quand même rectifié le tir…
    Néanmoins, restons vigilants que le message reste bien le même pour tous.

  89. Pablo Delahousse, ici, vous n’avez pas cessé de reprocher cette pancarte, comme si cette pancarte – maladroite ou malvenue – était l’essence même de la protestation du 18 novembre.
    Mais, bon, nous sommes le 17 décembre et j’essaie de préparer Noël, La Fête de Noël, la Trêve de Noel, la Naissance de Jésus. Donc, je vous souhaite un Saint et Joyeux Noël.

  90. Merci Rosine ! Je vous souhaite également de Joyeuses et Saintes fêtes de Noël, ainsi qu’à vos proches.
    Et RV le 13 janvier, avec le sourire, dans la bienveillance et la détermination !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.