Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

L’avortement, un “génocide invisible”

Interrogé sur Enquête et Débat, Oskar Freysinger estime simplement que "personne ne doit pouvoir disposer de la vie d’autrui” et “si le débat au sujet de l’avortement en France n’as pas eu lieu, c’est quand même un signe de manque de liberté d’expression”.

Partager cet article

3 commentaires

  1. merci pour cette reprise, avec indication de la source cette fois. A noter une erreur de ma part, Freysinger ne parle pas de “génocide voilé” comme je l’avais écrit dans mon introduction, mais de “génocide invisible”, j’ai modifié sur Enquête & Débat.

  2. Il est pourtant bien visible ce génocide lorsque l’on constate l’absence d’enfants français de souche dans les quartiers où le blanc a fui depuis les années 85-90, lorsque l’on fait le tour des écoles pour aller chercher les enfants, que ce soit dans le privé comme dans le public d’ailleurs.
    C’est le même tropisme dans les villes de province.
    C’est très simple : revoir un film populaire des années 70 si on n’a pas la mémoire suffisement claire.

  3. Dans les associations de parents ayant des enfants trisomiques nous sommes de moins en moins nombreux….c’est à pleurer

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services