Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

L’avortement est une douleur morale que vous gardez toute votre vie

Dans son livre qui vient de paraître, la comédienne Capucine Anav témoigne de son avortement. Opposée à cette idée au début de sa grossesse, l'avis contraire de son petit ami et les conseils de sa mère semblent l'avoir convaincu :

"Je suis restée là, de longues minutes, à regarder la barre du verdict, dans cette petite fenêtre. J'avais besoin de me recentrer. Je n'avais pas peur de lui annoncer la nouvelle, non. Je ne savais juste pas comment lui dire que je comptais mener ma grossesse jusqu'à son terme. L'avortement n'était pas envisageable pour moi, ce n'était pas la peine d'y penser.

Quelques mois auparavant, j'avais présenté un exposé en sciences où je disais clairement que l'avortement n'était pas une option. Que l'on ne pouvait pas avoir le pouvoir de supprimer une vie, ôter la vie à un être qui n'a rien demandé et qui n'a aucun moyen de se défendre. Clairement pour moi, c'était une aberration (…)

C'est d'abord une douleur physique, comme si on pressait, tordait essorait votre bas-ventre. Et puis la douleur devient morale, c'est une question que vous gardez toute votre vie : 'Est-ce que j'ai bien fait ? Est-ce que c'était vraiment la seule option ? Quand j'y pense aujourd'hui je me dis (ou plutôt je me convaincs) : 'Heureusement que je l'ai fait.' Je n'aurais jamais mené ma vie de cette manière, connu autant de choses, bref, je n'aurais pas été celle que je suis aujourd'hui, c'est certain. (…) Ce qui est sûr, c'est que si j'ai la moindre difficulté à avoir des enfants, je m'en voudrais cruellement d'avoir eu recours à l'avortement." 

Les conseils qu'elle donne sont assez atypiques puisqu'elle explique clairement que l'abstinence et la fidélité sont les meilleurs remparts contre ce drame :

"Les conseils que je pourrais leur donner, ce sont les mêmes que je me suis donnée quand ça m’est arrivé. C’est de ne pas se laisser faire et de ne pas accepter de coucher avec un tel ou un tel et de ne pas accepter des propositions sexuelles juste pour réussir."

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services