Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

L’avortement est un droit

Comme en témoigne ce débat hier au Sénat entre le sénateur socialiste René-Pierre Signé et le ministre de la santé Xavier Bertrand :

S "M. René-Pierre Signé – Les militants du planning familial s'inquiètent de l'accès des femmes à l'IVG : elles sont renvoyées d'hôpital en hôpital à la suite des restructurations de la loi Bachelot. Les temps d'attente s'allongent, les délais expirent et celles qui en ont les moyens doivent aller à l'étranger. La loi Aubry avait porté le délai à douze semaines pour les mineurs. L'IVG est un acte médical à part entière, même si des médecins refusent de le pratiquer. La faiblesse du forfait de la sécurité sociale rend son accès difficile à certaines femmes. Quid des mineurs ? Du délai de douze semaines ? Des moyens hospitaliers ? (Applaudissements à gauche)

M. Xavier Bertrand, ministre du travail, de l'emploi et de la santé – Vous avez oublié l'IVG médicamenteuse, (exclamations à gauche) qui explique le recul des interventions chirurgicales. Les restructurations ? En fait, 5 % des établissements pratiquent 23 % des IVG, et si des services ont été fermés, c'est pour la sécurité des patients, non pour des raisons d'économie ! Ce droit doit être garanti sur tout le territoire. Le tarif doit être juste. L'hôpital doit reposer sur le T2A et les Migac. Nous veillerons à ce que ce droit -car c'est un droit- soit garanti sur tout le territoire. (Applaudissements à droite ; exclamations à gauche)"

Partager cet article

13 commentaires

  1. Malheureusement les francs-maçons sont entre autres au ministère de la santé pour commettre des crimes monstrueux.
    Ainsi Xavier Bertrand a succéder à Bachelot.
    Français, Catoliques, engageons nous en politique et refusons de voter pour ces monstres !

  2. Voilà, un débat politicien et non politique (le terme vise quelque chose de plus noble), où droite et gauche causent pour causer, et où surtout la gauche feint de s’indigner alors qu’elle est forcément d’accord avec la droite… Mais quel est le sujet, au fait ? Ah oui, juste la vie humaine…
    A vomir ces gens-là !

  3. En lisant ces propos, il me vient l’idée qu’il fut probablement un temps où d’aucuns considéraient qu’il y avait un “droit” à purifier la race supérieure des “sous-hommes”qui l’entachaient.
    Considérer comme un droit le meurtre d’autrui, on croit rêver.
    Fumer tue, avorter tue.

  4. Ah ! ah ! ah ! Je meurs de rire.
    Le masculin l’emporte au pluriel, mais en l’espèce, c’est impossible ! Les garçons n’accouchent pas encore !

  5. L’avortement n’est pas un droit car tuer n’est pas un droit
    Et légaliser un crime contre les êtres humain ne diminue pas ce crime mais l’accentue
    2 milliards des Saints Innocents assassinés en 50 ans ÇA SUFFIT

  6. Hitler doit rigoler tout seul en voyant les émules qu’il a fait tuer un droit!!!!!!quelle fumisterie

  7. C’est à vomir ! Dommage que ces gens là ne puissent pas connaitre un jour le stress de ces petits d’hommes. Peut etre au moment de leur mort…

  8. Bravo Christophe, bravo Jean, je vous approuve entièrement.
    Monsieur Signe René-Pierre, Monsieur le Ministre Bertrand, l’avortement n’est pas un acte médical :
    c’est UN CRIME ABOMINABLE !.
    Pourquoi, Monsieur SIGNE, pourquoi Monsieur le Ministre BERTRAND, une mère qui TUE son enfant après sa naissance est-elle condamnée à une lourde peine de prison, alors qu’une mère qui TUE son enfant dans son ventre est remboursée par la sécurité sociale ?…
    Oui, Messieurs, la vie est sacrée : de sa conception jusqu’à son dernier souffle.
    Il est urgent que nous engagions “pour la vie” et que nous ne votions pas pour ces tueurs monstrueux.

  9. Pardonnez-moi de faire court, mais :
    L’avortement est un crime.

  10. On parle du “droit à l’avortement”, des droits de la femme à “disposer de son corps”, des “droits de l’homme”etc…etc…
    Mais plus jamais nous n’entendons parler de “devoirs” et encore moins du “devoir d’état”; je suis même certaine que la majorité de nos contemporains ne connaissent même pas cette expression (le “devoir d’état”).

  11. Pas une voix catholique pour L’UMP!

  12. Question à Nos Seigneurs Nos Evêques ou à leurs collaborateurs qui suivraient ce fil de discussion :
    les laïcs catholiques ont-ils le droit de faire avorter la République qui enfante de telles monstruosités intellectuelles et légales ?

  13. …”par la force injuste de la loi” …

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services