Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

L’avortement crée des troubles mentaux chez les femmes

B Les femmes ayant avorté ont un risque de développer des troubles d’ordre mental tels que la dépression ou l’anxiété, selon une étude Néo-Zélandaise (v.o.). Les chercheurs, qui écrivent dans la revue scientifique anglo-saxonne de haut niveau British Journal of Psychiatry, disent être «à mi-chemin» des positions des pro-vie et des pro-choix.

Ils ont étudié les désordres mentaux de plus de 500 femmes entre 15 et 30 ans. L’étude a montré que les femmes ayant subi un ou des avortement(s) présentaient un taux de désordres mentaux 30% plus élevé. Au contraire, aucun autre type de grossesse (même les grossesse avec fausses couches) n’a présenté de lien avec des troubles d’ordre mental. Ces chercheurs ont estimé que l’avortement est responsable de 1,5% à 5,5% de l’ensemble des maladies mentale du groupe de femmes.

Michel Janva

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

4 commentaires

  1. C’est tellement vrai, mais si peu politiquement correct….

  2. C’est normal: il y a une causalité entre le mal et la maladie.
    Le péché créé la maladie.

  3. Il me semble que NSJC a expliqué dans l’Evangile – l’aveugle né – que son infirmité n’était due ni à ses péchés ni à ceux de ses parents.
    Je ne crois pas que la cause à effet soit si rapide et si automatique.
    Qu’en pense le SB ?

  4. Nous vivons tout de même une époque formidable, époque à laquelle il faut des équipes de chercheurs aussi diplômés que subventionnés pour enfoncer de telles portes ouvertes.
    La seule chose qui me semble étonnante dans cette étude, c’est que des gens semble-t-il équipés d’un cerveau puissent se définir comme “à mi-chemin” entre pro-vie et pro-mort. Où se trouve donc cet endroit, quelqu’un peut-il clarifier ?
    Martin

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services