Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

L’autre réforme des retraites

L’autre réforme des retraites

A défaut de pouvoir décaler l’âge légal de départ à la retraite, le gouvernement prévoit de faire lever les cotisations retraites du privé (AGIRC ARRCO) par les URSSAF au premier janvier 2023. Autrement dit : faire payer les retraites des fonctionnaires par le privé, et laisser AGIRC ARRCO utiliser leurs réserves pour payer les retraités actuels !

La réforme promise par Emmanuel Macron pour « l’été 2023 » relevant l’âge de départ à 65 ans devient plus que jamais incertaine. En revanche, sa décision de revaloriser les pensions de base de 4 % dès cet été pour tenir compte de l’envolée de l’inflation et préserver le pouvoir d’achat des retraités demeure une priorité. Les partenaires sociaux s’inquiètent du projet du gouvernement de déposséder l’Agirc-Arrco du recouvrement des cotisations retraite au 1er janvier 2023, pour le confier aux Urssaf.

Partager cet article

5 commentaires

  1. C’est du macronisme pur jus, comme d’augmenter la CSG des retraités en 2018, pour baisser les cotisations chômage des salariés, et améliorer leur salaire net !

    Les français commencent à se méfier du macronisme, d’où la composition de l’assemblée nationale actuelle.

  2. J’aime beaucoup le dessin de Miège qui accompagne le texte, comme tous ses dessins.

  3. C’est bien connu au royaume des incapables on déshabille Pierre pour habiller Paul

  4. Oui les Français sont peut-être méfiants, mais ils ont quand même voté pour lui!

  5. Une bande de mafiosi gouverne la France, par cette démocratie totalement pervertie.; St Augustin doit en être dégoûté au Ciel lui qui indiquait que la Politique etait la plus grande des Charités que l’on puisse exercer car Elle s’occupe de veiller au bien-commun du peuple.
    De plus ceux qui s’en occupent sont censés moralement a n’en retirer aucun profit, seuls en justice charitable peuvent normalement leur être retrocedés leurs frais car la Politique étant une oeuvre de Charité se doit d’etre bénévolement exercée ( et les assemblees se réunir en dehors des temps de travail habituels, ce qui d’ailleurs était généralement le cas dans un passe pas si lointain).
    Le Racket des ripoux gouvernementaux va encore s’en donner a coeur joie. Par decrets directs naturellement.d’ici que les oppositions soient trop nombreuses a l’Assemblee nationale.y compris même dans la majorite presidentielle..

Publier une réponse