Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

L’autre chiffre de l’UMP

Outre les 75 millions d'euros de dette, un autre chiffre affole l'UMP : il n'y aurait plus que 143 000 adhérents à jour de cotisation contre 370 000 en 2007. Sachant que sur les 143 000 ont été ajoutés subrepticement les 45 000 donateurs du «Sarkothon» de juillet 2013 (pour rembourser le manque-à-gagner lié à l'invalidation des comptes de campagne de Sarkozy). Les donateurs devait décocher une case discrète. Sur les 45 000, 12 000 personnes ont annulé leur adhésion. Mais le chiffre reste donc gonflé de 33 000 sarkozystes. Ce que François Fillon conteste.

Partager cet article

5 commentaires

  1. Ne pas oublier au décompte les adhérents de Sens Commun qui deviennent de facto membres de l’UMP mais n’en ont pas nécessairement l’intention.

  2. SI ces anciens militants et adhérents de droite qui ont été bien grugés.. et volés.. Veulent en découdre, c’est ici :
    http://www.adhesions-fn.com/soutenir/adhesion_form.php

  3. C’est bien triste de voir que dans tous les partis politiques, on jette l’argent par les fenêtres !
    Je suis pour les manifestations, mais contre les meetings qui coûtent un argent fou et ne servent à rien, qu’à flatter l’ego des chefs.
    La manifestation, elle, ne coûte rien, mais on en parle !

  4. 143 000 adhérents pour un parti populaire, c’est peu.

  5. Union de toutes les droites et les espoirs seront permis ! Greg

Publier une réponse