Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

L’authentique oecuménisme

Le Pape Benoît XVI vient de demander à la Communauté des Bénédictins de Saint-Benoît de Nursie (Italie, ville natale de Saint Benoît) de célébrer la messe indifféremment sous les deux formes, "ordinaire" et "extraordinaire". Voici ce que déclare Dom Cassian Folsom, Prieur du Monastère :

C "[J]e considère qu'un monastère qui adopte la règle de l' "utriusque usus", c'est-à-dire de l'usage indifférent des deux formes du rite romain, est très en avance sur son temps, en particulier sur le plan d'un authentique oecuménisme. En disant cela, je pense à deux choses. D'une part l'éthos de la forme extraordinaire est très proche de l'ethos de nombreux rites orientaux : c'est pourquoi l'autorisation qui nous est donnée ici de célébrer sous les deux formes nous permet de servir de pont entre l'Est et l'Ouest. D'autre part, je pense que nous avons besoin, dans l'Eglise, d'une bonne dose d' "oecuménisme international", ainsi que d'une capacité à dialoguer avec les catholiques attachés à l'ancienne forme liturgique débarrassée de tout préjugé idéologie. […]

N C'est précisément en tant que liturgiste que j'ai eu l'occasion d'étudier cette possibilité et d'expérimenter la grande richesse des diverses traditions liturgiques existant au sein de l'Eglise. Il est très "liturgiquement correct" dans l'Eglise catholique de s'enthousiasmer pour le rite byzantin. Pourquoi ne serait-il pas "liturgiquement correct" pour le rite latin et de s'enthousiasmer également pour la forme extraordinaire ? L'histoire de la liturgie montre clairement une multiplicité d'usages à l'intérieur du rite romain. C'est grâce à de longues années d'étude de la liturgie que j'en suis arrivé à comprendre l'importance de l'unité dans la diversité. J'ai eu l'occasion de défendre ce point de vue en présence du Cardinal Ratzinger lors de la Conférence que celui-ci donnait en 1997 à l'abbaye de Fontgombault, en France. J'aimerais ajouter, toujours en ma qualité de liturgiste, qu'il n'existe pas de rite parfait; il y a, dans chaque tradition liturgique des aspects positifs et des aspects négatifs. La seule liturgie parfaite est la liturgie céleste. Aussi bien la forme "ordinaire" de la liturgie que la forme "extraordinaire", peuvent être bien célébrées, ou de façon très indigente. Pour les comparer en toute honnêteté, nous devons placer face à face ce que chacune possède de meilleur."

Partager cet article

10 commentaires

  1. “indifféremment”?
    Toujours la tactique de la petite fissure dans la digue…”que votre oui soit oui ;votre non, non”….

  2. Grandiose ; c’est la seule manière de voir les choses d’un peu plus haut… de façon un peu plus céleste quoi !!!

  3. J’ignore tout de Dom Cassian Folsom.
    Mais je suis un peu surpris de ces déclarations:
    Il affirme péremptoirement des choses curieuses et sa propre conviction n’est pas obligatoirement gage de Vérité:
    – Quel intérêt d’être en avance sur son temps. Quant je pense qu’il m’a fallu plus de cinquante ans pour l’apprendre, je suis impressionné !
    – Il faudrait peut-être mettre tout le monde d’accord sur le terme d’ « œcuménisme » parce que je ne vois pas en quoi c’est œcuménique de célébrer dans les deux formes !
    Il est peut-être temps de poser sur la table les différents « avantages » du rite extraordinaire et du rite très ordinaire. De plus qu’entend Dom Cassian Folsom par les avantages ?
    Autre question : comment ce fait-il que depuis qu’on nous bassine abusivement avec l’œcuménisme, il a fallu attendre 2009 pour découvrir ce qu’est le « véritable œcuménisme » ?
    J’avoue être perplexe sur l’intérêt pour l’Eglise de cette déclaration !

  4. @ HB
    “être en avance sur son temps” doit signifier il me semble que d’autres comprendront (plus) tard que c’était une bonne décision pour l’Eglise. Une décision “prophétique” en somme. Un prophète n’est-il pas en avance sur son temps ?
    Le “véritable oecuménisme” est précisé dans cet ensemble de textes à prendre dans leur cohérence: le concile Vatican 2 + l’encyclique UT UNUM SINT de JP2 + déclaration “Dominus Iesus” de JP2. Cette ouverture au rite extraordinaire semble donc pouvoir rassurer nos frères orthodoxes voire de la TAC qui ont conservé un sens du sacré plus proche de cette forme que de la forme ordinaire et donc faciliter leur retour à la pleine communion avec l’unique Eglise catholique.
    @ Senex: si c’est comme à Fontgombault, je ne vois pas le pb.

  5. @ HB
    L’œcuménisme qui rassemble les catholiques, on peut difficilement cracher dessus… on est loin de l’œcuménisme français qui consiste à faire visiter synagogue et mosquée à nos têtes blondes…
    En tout cas, c’est un geste *fort* de plus du Saint Père envers la Tradition.
    On a vraiment un pape exceptionnel. Que le Seigneur le bénisse et nous le conserve à la tête de l’Église le plus longtemps possible.

  6. @ ludo, bien parlé!

  7. Pour information, voici la lettre de Rome :
    “21 avril 2009
    Très Révérend Père Prieur,
    Sa Sainteté, le Pape Benoît XVI, depuis le début de son pontificat, a
    fait connaître son désir de promouvoir l’unité de l’Église.
    Aujourd’hui comme hier, la célébration attentive des Saints Mystères
    est un instrument très efficace pour atteindre cet objectif.
    Pour cette raison, fidèle à l’intention manifestée par le Motu Proprio
    Summorum Pontificum, cette Commission Pontificale, répondant à sa
    requête, confie au Monastère Saint Benoît de Nursie l’apostolat
    spécial de la célébration de la Sainte Eucharistie “in utroque usu”,
    c’est-à-dire soit selon la forme ordinaire qu’extraordinaire du Rite
    Romain, en collaboration avec le Saint-Siège et en communion avec
    l’Évêque diocésain.
    Confiant que votre jeune communauté bénédictine accompagnera toujours
    l’activité pastorale du Souverain Pontife de sa prière fidèle, je vous
    adresse mes meilleurs vœux de Pâques.
    Dario Cardinal Castrillon Hoyos
    Président de la Commission Pontificale “Ecclesia Dei”

  8. Ludo .Pas de problème??C’est ce que l’on appelle “l’éclectisme” en philosophie.Victor Cousin picorait un peu partout et trouvait les cocktails de pensées,même contradictoires, délectables.En pratique,c’est la confusion , le mélange,l’amalgame,dangers mortels.La foi est un combat permanent ,la Vérité un glaive qui doit trancher.Merci

  9. Notre Saint Père manifeste encore une fois son désir ardent d’une véritable unité des chrétiens, qui passe entre autre par la célébration du rite extraordinaire. Comment ne pas se réjouir de ce qui parait être l’avenir de l’Eglise, un dialogue entre les différents rites, qui apportent chacun leur richesse. Les paroles du supérieur de ce monastère sont empreintes d’une grande sagesse, il me semble qu’il voit ces différents rites avec beaucoup de foi, de hauteur, et de connaissance de la liturgie; cela nous change des sempiternelles querelles de chapelle, merci à lui et au Saint Père.

  10. Je rapproche l’expression “liturgiquement correct” employée ici de l’expression plus courante de “politiquement correct”.C’est ainsi que le Saint Sacrifice de la messe, la liturgie entière, les soutanes, les beaux ornements d’autel, les cantiques anciens, le latin et j’en passe ne sont pas “politiquement corrects”.Car c’est la religion dans sa forme pure et traditionnelle (comme l’ont, il est vrai plus ou moins conservée les orthodoxes) qui a été combattue et qui l’est toujours, non seulement la forme mais… le fond.Et tout est là, véritablement et voyez comment la subversion nous fait adopter si rapidement des termes qui étaient absents des missels tels que “rite extraordinaire” et autres mais nous fait vite oublier ceux désignant la messe comme le “saint sacrifice”.
    Mais je me réjouis naturellement de cette nouvelle comme du fait,(entre autres exemples) qu’il y ait pour les lève-tôt du dimanche, une messe de Saint Pie V ( à 9 h 30) en la basilique de Lourdes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services