Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Non classé

Laurent Joffrin et Eric Zemmour d’accord sur les raisons du vote de la “bourgeoisie catholique”

Laurent Joffrin et Eric Zemmour d’accord sur les raisons du vote de la “bourgeoisie catholique”

37% des catholiques pratiquants et même 43% des pratiquants réguliers “auraient voté” pour la liste LREM. C’est assez terrifiant lorsque l’on sait le projet de société que porte LReM (mariage homo, PMA, GPA, affaire Vincent Lambert…). C’est pour cela que l’on peut parler d’apostasie (voir ici).

Mais on peut aussi avoir une autre approche. Sur ce sujet, une fois n’est pas coutume, Laurent Joffrin (Libération) et Eric Zemmour analysent de la même manière le vote de ce qu’on appelle la bourgeoisie. La notion de bourgeoisie est difficile à définir en 2019. Historiquement, il s’agissait de la frange de la population appartenant à la “classe moyenne et dirigeante, n’exerçant aucun métier manuel et jouissant d’une situation aisée” (par opposition au monde ouvrier, paysan et aux militaires). En 2019, c’est beaucoup plus compliqué et la notion de bourgeoisie n’a plus le même sens.

Sans doute que Laurent Joffrin et Eric Zemmour, dans leurs analyses, pensent tous les deux aux classes aisées et aux catholiques en parlant de bourgeoisie. Et sans doute de catholiques “culturels” plus que de pratiquants profonds et sincères, adhérents pleinement Credo dans son intégralité. Il serait d’ailleurs intéressant de connaître le taux d’adhésion au Credo de ceux que les instituts de sondage désignent comme catholiques pratiquants. Aller à la messe le dimanche est malheureusement devenu aussi un acte social. Parmi eux, nous serions surpris du nombre de catholiques pratiquants ne croyant pas à la Présence réelle ou n’ayant pas de problème avec l’avortement…

Laurent Joffrrin et Eric Zemmour estiment donc tous les deux que cette partie de la population a privilégié ses intérêts propres à ses convictions. Voici ce qu’a écrit Laurent Joffrin :

Le peuple ne se met pas en transe quand on lui parle «racines chrétiennes» et famille tradi ; la bourgeoisie pense moins en lisant des livres qu’en tâtant son portefeuille. Macron-Medef qui abolit l’ISF, allège les impôts sur les revenus du capital, libéralise le code du travail, réforme la SNCF au forceps, lui convient somme toute mieux que les Cassandre souverainistes de la décadence occidentale. Au bout du compte, les classes dirigeantes aiment plus les costumes tuyau de poêle du Président que les vestes de chasse Arnys de Fillon. La droite classique, désormais, ce n’est plus Wauquiez tendance Valeurs Actuelles. C’est Macron.

Et Eric Zemmour ne dit pas le contraire en accusant la “droite bourgeoise et même catholique” qui a voté Macron d’être anti-française et anti-nationale (voir la vidéo) :

“Il faut non seulement une union des droites. Mais, au delà de l’union des droites, il faut le Rassemblement national, il faut la droite patriote qui préfère ses convictions et la Patrie à ses intérêts. Et je vous accorde que c’est mal barré quand on voit le vote de la droite bourgeoise et même catholique à ces européennes qui a préféré En Marche à Bellamy (…) Le général De Gaulle disait nous avons combattu les Allemands, nous avons empêché que les communistes aillent au pouvoir, nous avons affronté les Américains mais nous n’avons jamais réussi à faire que la bourgeoisie soit nationale. C’est le vrai problème. Ce n’est pas qu’aujourd’hui. Ce sont des gens qui se sentent plus proches des New-yorkais et que des gens qui habitent Limoges (…) C’est surtout le parti de l’ordre et le parti de ses intérêts. C’était le mot de François Mitterrand qui disait la droite n’a pas d’idée, elle n’a que des intérêts.  C’est le parti de l’ordre parce qu’ils ont eu peur des gilets jaunes et c’est les intérêts parce que c’est la mondialisation qui favorise cette classe sociale et qui lui permet de s’enrichir et de protéger ses intérêts”

En janvier dernier, Eric Zemmour écrivait : “Les héritiers de la Manif pour tous doivent choisir leur camp. Rejoindre l’alliance des bourgeoisies, nouveau « parti de l’ordre », ou suivre la révolte des classes populaires.”

Nous y sommes et une grande partie a visiblement choisi Macron.

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

25 commentaires

  1. Zemmour a malheureusement raison.
    La bourgeoisie catholique, c’est-à-dire une grande part des catholiques pratiquants, ne vote jamais pour ceux qui défendent des valeurs qui devraient être prioritaires pour eux au moment du vote, comme le respect de la vie et la famille, l’amour de la France et de son histoire.
    Au premier tour de la primaire de la droite, ils ont voté Fillon plutôt que Poisson.
    Au premier tour de la présidentielle, Macron plutôt que Fillon.
    Aux européennes, Loiseau plutôt que Bellamy.
    Un fadasse plutôt qu’un convaincu, un adversaire plutôt qu’un fadasse ou même un convaincu…
    Quelqu’un leur a dit : “Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent…”
    Ils ont compris “Aimez vos ennemis, et votez pour eux…”
    La seule chose qu’ils retiennent de la doctrine catholique c’est le « devoir d’état » qu’ils traduisent par : «va et fait du fric mon fils».

  2. et c’est terrible, terrible. Les catholiques devraient être toujours du côté des pauvres, des vrais pauvres. des paumés, des cas sociaux, des pauvres créés par nos sociétés individualistes. les pauvres bébés qui n’ont rien demandé et qui se pensaient protégés dans le ventre de maman. les pauvres enfants qui ne sauront pas ce que c’est que d’avoir une maman car ils auront été achetés par 2 papas.

    Mais les catholiques sont aussi très benêts et très vivrensemblistes…. “j’ai un collègue qui est en couple avec un homme, c’est très bien finalement…”, “il faut être ouvert, tolérant”… “chez moi il y a une mosquée salafiste, allons à la rencontre de l’autre”, etc. surtout ne pas avoir de sentiments extrêmes. qui sait où ça pourrait nous mener… je pense que c’est vraiment de l’angélisme! de la bonté, presque! disons qui confine à la naïveté!

    sans compter que beaucoup ne pensent que par le biais des journaux, je l’ai constaté.

  3. Vous dites vrai sur une partie des catholiques : une partie de ma famille qui s’affirme catholique ne voit aucune contradiction entre le christianisme et l’avortement, la PMA et la GPA car “c’est à la religion de s’adapter”…

    Cependant, les catholiques pratiquants sont aussi victimes de la politisation de leurs évêques. J’en veux pour preuve ce qu’a fait l’évêque de mon diocèse (Rennes Dol St Malo) : distribution d’une lettre au sortir de la messe (le jour du 2nd tour des présidentielles de 2017) pour rappeler aux catholiques que voter c’est prendre en compte la misère humaine, notamment l’accueil des immigrés, des réfugiés, des autres cultures (religions ?), ne pas tomber dans la xénophobie et le racisme…. bref dire de manière détournée qu’il faut voter Macron pour contrer Le Pen…. Pourtant le candidat Macron de 2017 avait affirmé à Têtu qu’il était en faveur de la PMA et qu’il voulait protéger les acquis (mariage, adoption) des homosexuels…. Quant à l’avortement, pas question de toucher à ce totem !

    Combien de catholiques bretons ce jour-là ont voté en faveur de Macron suite à l’influence de leur évêque ?

    Pour info, fin 2018/2019, le même évêque (D’Ornellas) fut contraint de prendre position publiquement contre la PMA.
    Tout ça pour ça…

  4. Du temps de Jésus, on les appelait les Pharisiens : vos cœurs sont durs comme de la pierre. Ce sont eux qui ont fait tuer Jésus.
    Malheureusement nous y sommes et ne comptons pas sur son évêques pour nous éclairer, à quelques exceptions près.
    Soutenons nos courageux évêques comme Mgr de Moulins Beaufort, Mgr Rey, Mgr Leborgne et d’autres…mais laissons la gangrène des gélatineux frangins s’autodissoudre.

  5. Rien de nouveau : depuis Giscard, Versailles a toujours voté pour l’avortement et ses extensions. Avec la bénédiction de la plupart de ses curés.

  6. Les camps ont été choisis en 1905 & en 1950-58.
    La hiérarchie catholique de l époque, suivie allègrement par la bourgeoisie sociale, a choisi sciemment le camp de ses persécuteurs, en tant que moindre mal.
    Le reste, choix&mode de vie, choix éducatifs, votes, n’est que la conséquence logique.
    Ils ont choisi le confort de court terme, au détriment de leurs propres enfants, sous prétexte qu’il y avait eu trop de souffrances.
    La génération des 50-70 ans actuels a vendu le pays aux idéaux 68 & au capitalisme à outrance par pacifisme idéaliste et rejet du risque de conflit.
    La génération 40-60 a subi la désindustrialisation décidée par ses aînés, et a serré les dents en espérant vainement que leur mode de vie serait préservé. Par peur du “isme”, ils ont baissé la tête face à toutes les compromissions.
    La génération 30-50 est schizophrène: abreuvés de success-story américaines, leurs rêves de fortune et de confort les aveugle sur la transformation profonde du monde. Ils vivent comme leurs parents sans se rendre compte que le réel les rattrape. Le déni continue même lorsque les premières annonces de fermetures de services frappe les sièges parisiens, ou que les enfants avouent leurs consommations diverses et variées. Entre temps, les grenouilles dans l’eau tiède des campagnes ont eu le temps de s’habituer sur 30 ans à leur déclassement social. Soit elles ont fui en ville, soit à l étranger, soit se sont résignees a un état de semi-misère inavouée. Ceux qui tentent de résister sont, grâce à ce phénomène, mécaniquement minoritaires, en permanence.
    Pendant ce temps, les apatrides fortunés à la manoeuvre ont rétabli le commerce triangulaire sous couvert d’aide humanitaire aux migrants – un employé low-cost est plus intéressant qu’un esclave car s’il n’y a pas de travail on le licencie – le coût est supporté par la collectivité. Ils promeuvent leurs idées a coups de lobbies, notamment humanitaires, et d’éléments de langages. Aujourd’hui on argumente plus pour convaincre, on explique à la population en attendant qu’elle soit suffisamment “éduquée ” pour accepter.
    La plastique du cerveau est telle qu’à force d’être confrontés à un concept, on finit par l intégrer.la propagande moderne consiste donc à parler à sens unique en attendant 10 ans qu’une demi génération passe, que la génération en place soit habituée et ne proteste plus tandis que la nouvelle génération considère le concept normal car ayant grandi avec. La création de réseaux de contre-propagande, et de “bulles de protection intellectuelles” pour les jeunes & moins jeunes est donc vitale.
    Les trentenaires actuels connaissent mieux l’islam que la religion/culture de leurs grands-parents. Il faut retourner cette situation, sans quoi, leurs enfants citeront Averroes avant Pascal ou Descartes, en pensant qu’il a permis l’essor de la civilisation humaine…
    Quant aux 15-25, bien que leur histoire soit encore à écrire, le peu qu’ils donnent à voir ne montre pas de grand renouvellement vis-a-vis de leurs prédécesseurs: le vocable arabisant fait désormais partie des conversations courantes de toute la tranche d’âge. À noter qu’aucun mot ou presque des dialectes africains n’émerge, et bien essentiellement l’arabe. De même que très peu de mots ont été retenus des imports portugais et italiens. Il y a donc bien une spécificité à la période actuelle. Les codes des cités, hier tournés en dérision, sont désormais acquis largement, même au sein des “bonnes familles” bourgeoises.
    L avenir n est pas écrit, mais sa direction générale est donnée. Le ressort est-il cassé ? Un rebond semble compromis.

  7. Toute cette bourgeoisie soi-disant “catholique” a renié le Christ pour protéger son compte en banque.
    Si l’Eglise était encore l’Eglise, il faudrait leur refuser la communion.

  8. Meunier : analyse générationnelle pas très éloignée de l’approche du camarade Michel Drac : bravo !
    Pour le reste, que Macron soit le candidat naturel de la droite, je le dis depuis 2017, et manifestement, il n’y aura pas grand chose à sauver des ruines de LR. Même Joffrin en vient à la même conclusion : “La droite classique, désormais, ce n’est plus Wauquiez tendance Valeurs Actuelles. C’est Macron.”
    Il faut se rendre à l’évidence que le monde institutionnel (Etat, partis politiques, syndicats, Eglise…) sur lequel on pouvait encore compter peu ou prou est en train de faire définitivement sécession, puisque ce monde appartient à celui de la bourgeoisie et des élites qui se réfugient dans leurs citadelles mondialisées, et que dorénavant le sort du pays, du peuple et des périphéries leur est complètement indifférent. L’Eglise institutionnelle est une superstructure qui dorénavant se rattache à ce monde là, de par la sociologie générale des pratiquants, du clergé, de leur foi “évolutive”, en adaptation permanente avec les désiderata des puissants dont ils sont devenus les serviteurs zélés (affaire ICES…). Définitivement, le pays réel n’a plus rien à attendre de cet ensemble superstructurel que l’on peut encore qualifier de pays légal ; dès lors, le temps ne serait-il pas venu pour le pays réel d’établir sa propre légalité et ses propres superstructures parallèles ?

  9. Rappelons nous des 1% de Poisson à la “Primaire de la droite et du centre” de 2016

    En choisissant largement Fillon, les électeurs de (fausse) droite, avant tout des bourgeois, avait préféré leurs portefeuilles aux vraies valeurs incarnées par Poisson

    La bourgeoisie a toujours trahi la France (voir 1789). En revanche ce qui est nouveau c’est la trahison de la droite catholique.

    Pas tous, heureusement…. c’est beaucoup moins vrai dans les campagnes, les petites villes et chez les catholiques moins bourgeois.

  10. Je connais des catholiques de gauche ‘ayant voté Vert), et des catholiques ayant voté RN, ayant voté Bellamy mais aucun catho ayant voté Macron! C’est pourquoi j’ai eu du mal à croire ce sondage, qui semble pourtant sérieux.

  11. La “bourgeoisie catholique”, ce sont ces catholiques naïfs ou “formatés” mais religieusement incultes, qui ont applaudi au sabordage de l’Église, consécutif aux décisions de Vatican II, à la”réforme” liturgique et aux dérives relativistes d’Assise.
    Ayant vainement attendu une utopique “nouvelle Pentecôte” qu’on leur avait fallacieusement promise mais qui n’est jamais venue, beaucoup d’entre eux avouent, en bons solipsistes qu’ils sont devenus, avoir leur propre religion et leur propre morale. Aussi, rien d’étonnant quant à leur vote : quand la hiérarchie sème l’anarchie doctrinale, elle récolte l’apostasie des fidèles (enfin de ceux qui lui restent encore, hormis, bien sûr, les “résistants” ) …

  12. Zemmour a raison sur cette bourgeoisie louis philliparde qui ne pense qu’a ses intérêts. Elle n’est plus catho. La faute a l’église qui a renie tout pouvoir spirituel sur les âmes. Les évêques, les prêtres et le premier d’entre eux , le pape ont oublie d’enseigner en chaire les principes du credo. Ils ne croient que dans la démocratie (ralliement de Léon xii) et dans les droits de l’homme!
    Zemmour préconise une union des droites et des patriotes voire au delà mais pourquoi ne va t il pas plus loin ? Car cette union des “peuples” français ressemble beaucoup a la monarchie. Encore un petit effort monsieur zemmour : soyez non seulement français et catho culturellement mais aussi cultuellement!

  13. Du coup je me dis que les catholiques se sont autocensurés eux-mêmes: puisqu’ils ont voté massivement pour Macron (catholique pratiquante essayant de vivre de ma foi au quotidien, je n’ai jamais voté Macron, ni en 2017, ni aux européennes, et ça n’arrivera jamais: plutôt aller à la pêche que de voter pour Macron dont on sait que les décisions piétinent l’Evangile), comment les catholiques feront pour s’opposer à lui à l’avenir et faire entendre leur voix sur les questions éthiques?
    Ils ne seront plus crédibles eu égard à leur vote.

  14. il y a ceux qui votent Macron et ceux préfèrent s’abstenir, aucun candidat n’est assez pur pour eux, pourquoi ne s’engagent-ils pas?

    Saint Ignace de Loyola écrit : « Agis comme si tout dépendait de toi, en sachant qu’en réalité tout dépend de Dieu .
    nous serons jugé pour notre tiédeur et notre lâcheté!

  15. Je pense faire partie de cette bourgeoisie catholique. Je suis et resterai catholique avant tout, ai donc soutenu Poisson en 2017 et Bellamy (sans illusion…) en 2019. Je n’ai jamais voté Macron. Je suis malheureusement témoin des mêmes écarts que vous tous, dans ma famille, celle de mon épouse, dans ma paroisse, l’équipe de préparation au baptême dont je fais partie,… et dans notre clergé. Notre Dame a déjà écrasé la tête du démon, mettons toutes nos forces, spirituelles, intellectuelles et physiques, dans ce combat, même si nous n’en verrons probablement pas le fruit de notre vivant. C’est notre devoir, envers le Christ, nos aïeuls et nos enfants, d’être les témoins de la vérité.

    • Vous auriez mieux fait de soutenir BARDELLA plutôt que le “louche” Bellamy (dit “Bellamy des caïds” ou “roi des candaules”) c’est à dire pour toute la liste de gauchistes et autres libertaires qui suivaient Bellamy sur la liste LR !

      Au bout d’un moment faut être cohérent dans le combat !! les candidats qui étaient sur la liste RN étaient 1000 fois plus convenables et cathos, bref de NOS idées, que les candidats sur la liste LR !

  16. Grande Apostasie et Mystère d’iniquité. Nous y sommes ; c’est une certitude.

  17. Une Honte, une très grande honte… Je ne comprends pas. Un gars de chez eux…. Alors non seulement qu’ils ne viennent pas se plaindre dans le future. Mais si jamais on decide la mort de Vincent Lambert sous pression du gouvernement fort de son score aux européennes, ils auront une grande responsabilité…. Un vote c’est important. J’espère que ces gens-là ne vont pas à Chartres en Pèlerinage….

  18. Désolé mais du point de vue de la défense de la vie et de la famille, j’ai beaucoup plus confiance en Bellamy quand Bardella ou Marine Le Pen.
    Ces derniers ne me semblent pas avoir de convictions solides sur ces plans.
    A priori, le Jean-Marie Le Pen des années 80-90 ou maintenant Marion Maréchal, me paraissent plus fiable.
    C’est d’ailleurs à cause de la tiédeur de Marine Le Pen sur ces sujets que Bernard Anthony a quitté le bureau du FN.

  19. Le problème est l’aveuglement né de la désinformation permanente (voir les 2 min de l’interview de Steve Banon: très instructif). Lorsqu’un mensonge est martelé à l’unisson par tous les canaux, les hommes de bonne volonté finissent par ne plus faire confiance à leur intelligence, par ne plus entendre la petite voix qui insiste pour leur montrer à quel point ils se font avoir… Et lorsque vous leur dévoilez un mensonge, ils ont du mal à vous croire, mais sans animosité: tout le monde dit le contraire de vous.
    La solution: la prière quotidienne, pour demander au Principal Intéressé de libérer Son peuple du mensonge qui l’enferme et son auteur. Simplement dévoiler le vrai visage de l’adversaire, des serviteurs zélés de l’ennemi qui présentent si bien et monopolisent les écrans et les ondes. Afin d’introduire un doute salutaire.

    • C’est à peu près cela sauf que ceux qui sont de vrais catholiques (une minorité), et qui de ce fait sont dans la lumière, voient les choses clairement et ne se font pas avoir.
      Ceux qui n’ont plus aucun discernement le sont parce qu’ils sont dans les ténèbres !

  20. On pensera aussi à Sens Commun qui s’est précipité vers Fillon lors de la primaire sans avoir de vraie monnaie d’échange… Si elle avait soutenu Poisson au premier tour, avant de monnayer son soutien au second, c’eût été plus stratégique et plus utile pour la défense des valeurs chrétiennes… Fillon n’avait rien à promettre puisque rien ne lui était demandé.

  21. @Duport
    Désolé de vous effrayer.
    Si cela peut vous rassurer, j’ai voté pour Marine Le Pen au deuxième tour de la présidentielle.
    Il est vrai que dans un premier temps j’avais l’intention de voter blanc.
    Mais la rencontre le jour du vote de bons amis catholiques pratiquants, défenseurs de la famille et ayant payé de leur personne pour le respect de la vie m’a fait changer d’avis.
    En effet, pour eux il fallait voter Macron pour « faire barrage à l’extrême-droite ».
    Ils étaient pourtant conscients des convictions et projets calamiteux de ce dernier sur le plan « sociétal » contre lesquels ils s’apprêtaient à se battre le moment venu…
    Accablé pour un tel raisonnement, j’ai voulu rétablir l’équilibre en votant Marine Le Pen plutôt que blanc.
    Malheureusement, j’ai bien peur qu’elle ne soit pas plus prête que les Chirac, Sarkozy, Fillon et compagnie, à agir pour la famille et le respect de la vie.
    Dans ma classification personnelle – convaincu, fadasse, adversaire – elle fait clairement partie des fadasses.

  22. @Jean Marie Toulet
    Il est vrai que Marine n’est pas très sensibilisée par les problèmes sociétaux et s’il elle aborde ces sujets, on sent qu’elle le fait plus pour satisfaire son électorat que par convictions personnelles.
    Mais Marine n’est pas éternelle, Marion est son garde-fou à gauche et veille à tout glissement malvenu, et comme vous le dit Duport, il faut plus se fier aux qualités des personnes qui l’entourent qu’à celles de sa présidente actuelle.
    Immanquablement avec la disparition des LR, une recomposition va se dessiner à droite et les catholiques (les vrais restés fidèles à la vraie foi et non le clan des versaillais macroneux) auront une carte à jouer.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services