Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Politique en France

L’attentat de Strasbourg au Sénat : la cécité est décidément contagieuse

L’attentat de Strasbourg au Sénat : la cécité est décidément contagieuse

Suite à la séance de questions/réponses au gouvernement concernant l’attentat de Strasbourg, on pouvait attendre du Sénat des positions plus nettes concernant le terrorisme islamique et ses connexions avec les milieux de la délinquance. Il n’en a rien été ce 13 décembre : le gouvernement (on le savait) mais aussi les sénateurs ont été d’une discrétion totale : là encore, ni le mot islamique, ni le mot islamiste n’ont été prononcés une seule fois ! Le mot « musulman » n’est cité qu’à l’occasion de la citation d’une des victimes, un Afghan (alors même que les autres victimes n’étaient pas caractérisées par leur religion).

Question de M. Claude Kern :

« Strasbourg, capitale européenne, siège du Parlement européen, capitale de Noël, a été frappée. Nous savions que la menace qui plane depuis des années sur notre pays n’avait pas disparu, mais elle semblait moins palpable… Le suspect était fiché S et inscrit au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT). Nous ne voulons pas polémiquer mais nous interroger sur la déradicalisation dont les résultats sont peu probants voire nuls pour enrayer la menace terroriste. »

Réponse de M. Laurent Nunez :

« Nous sommes effectivement confrontés à une menace terroriste endogène. Le gouvernement est attentif à la déradicalisation, qui est une autre question, notamment en prison, où des quartiers d’évaluation seront mis en place. Vous nous parlez des politiques de déradicalisation, avec les cellules de prévention animées par les préfets, qui prennent en charge les individus les plus fragiles, dans chaque département, avec le concours des acteurs de terrain. »

Question de M. Jacques Bigot :

« Un jeune homme, né à Strasbourg, a tué et blessé gravement plusieurs personnes dont un Afghan membre d’une communauté musulmane. Cet attentat est-il le fait d’un loup solitaire ? Est-il le signe d’un accroissement de la menace ? »

Réponse de M. Christophe Castaner :

« Tout est mis en oeuvre pour que le terroriste soit arrêté au plus vite. Nous travaillons à suivre au mieux les fichés S. Le terroriste que nous poursuivons était identifié par la DGSI. Il devait être interpellé sur un fait de droit commun et nos services travaillaient main dans la main à cette fin. »

Question de M. André Reichardt :

« A 29 ans, le terroriste a déjà été condamné 27 fois ! La population en a assez de ce parcours tristement typique de petite à grande délinquance, récidive, multi-récidive, radicalisation en prison puis, hélas, passage à l’acte. »

Réponse de M. Christophe Castaner :

« Sur le parcours de Cherif Chekatt : dès l’âge de dix ans, il a fait montre de violence contre l’autorité familiale, jeune adulte il a été condamné en France, en Suisse et en Allemagne. Il a purgé ses peines. Il devait être arrêté hier pour complicité d’homicide. Rien n’indique qu’il a été radicalisé en prison mais c’est là qu’il a été détecté puis fiché S. »

Mais au fait, s’il n’y a rien à relever du côté de l’islamisation de la société française, pourquoi alors le même M.Reichardt s’inquiète-t-il du communautarisme et de notre identité (« Les réponses au terrorisme doivent porter sur les causes, contre le communautarisme, nous n’y arriverons pas, dès le plus jeune âge, sans affirmer notre identité, notre culture. ») ? Et pourquoi le ministre de l’intérieur lui aussi se met-il à parler de notre identité et de « notre France »(« Vous avez rappelé ce qu’est le marché de Noël de Strasbourg, notre marché de Noël. Comme tous les autres, il fonde notre histoire et notre identité et c’est notre France qui a été frappée si violemment à Strasbourg ») ? Ils pensent peut-être que c’est en ne nommant pas l’ennemi qu’on va mieux le combattre….

Partager cet article

3 commentaires

  1. Cécité non !
    Lâcheté, soumission complicité !

  2. Paraphrasant Monsieur Bruno Studer, député LREM du Bas-Rhin, je dirais: si seulement Chekatt avait été un migrant algérien, né en Algérie et musulman bien sûr, il n’aurait jamais commis cet attentat!
    https://www.youtube.com/watch?v=I2peAlo_v1w
    Mais comme il était strasbourgeois né à Strasbourg, alsacien né en Alsace et français né en France, c’est forcément un criminel.
    Merci LREM et Monsieur Studer pour votre haine des Français.

  3. cécité? non ! projet politique ouvertement affiché par mélanchon de récupérer les votes des nouveaux “citoyens”

Publier une réponse