Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

L’association “Jeanne, au secours” a vocation à soutenir la candidature de Marine Le Pen en 2017

Sans-titreSoufflant le chaud et le froid, Jean-Marie Le Pen, président d'honneur du FN mais exclu, a annoncé aujourd'hui au cours d'une conférence de presse la création de l'association "Jeanne, au secours". Le Lab d'Europe 1 donne quelques informations :

"La marque "Jeanne, au secours !" a été déposée à l'Institut national de la propriété intellectuelle (INPI) le 5 mars dernier, au nom de Gérald Gérin, l'assistant personnel de Jean-Marie Le Pen, également trésorier de Cotelec et Promelec, deux associations de financement du FN créées par Jean-Marie Le Pen en 1988 et 2013. C'est une association composée de comités de soutien dans lesquelles plusieurs têtes vont émerger", confie au Lab un proche de Jean-Marie Le Pen (…)

Parmi les "nouvelles têtes qui vont émerger", il y aura des anciennes, comme celle de Laurent Ozon. D'après les informations du Lab, cet ancien membre du bureau politique du FN sera le secrétaire général de l'association (…) Patrick Hays, ancien parachutiste et ex-secrétaire national FN aux Français de l'étranger, sera nommé vice-président en charge des comités de soutien.

Tout le monde, officiellement, est dans cette démarche de main tendue. Contacté par Le Lab, Laurent Ozon détaille ainsi les objectifs de "Jeanne, au secours !", "quelque chose de positif qui pourrait sortir de cet épisode malheureux entre Jean-Marie Le Pen, Marine Le Pen et Florian Philippot". Il explique :

Notre volonté est d'influencer la direction du Front national depuis l'extérieur. Nous pensons qu'il faut aller plus à droite sur les questions identitaires et plus au centre sur les questions économiques. La position radicale du parti sur l'euro, par exemple, effraie le réservoir de voix frontistes à droite. Il faut être moins chevènementiste. Mais on ne peut pas débattre au sein de la direction du FN. Je suis bien placé pour en parler : les opposants à Florian Philippot peuvent difficilement s'exprimer. C'est pour cela que nous organisons ce débat en dehors du parti, au sein d'une structure ad hoc.

Laurent Ozon précise donc, comme Jean-Marie Le Pen dimanche, que ce mouvement a pour vocation de "soutenir la candidature de Marine Le Pen en 2017, de manière sincère". "Il n'y aura pas de dissidence", jure-t-il tout en rappelant qu'il existe une ligne historique au FN "qui compte pour la base". Le discours est déjà rôdé. Lorrain de Saint-Affrique, chargé de la communication de Jean-Marie Le Pen, répète lui aussi qu'il n'y a aucune volonté de "dissidence"(…) "'Jeanne, au secours !' destiné à faire gagner Marine Le Pen en 2017 et mobiliser des forces nouvelles, là où l'exclusion de Jean-Marie Le Pen a créé un réel trouble", confie-t-il.

Au cours de sa conférence de presse, Jean-Marie Le Pen a néanmoins prononcé des phrases assez dures vis-à-vis du FN tout en développant ses intentions :

"Nous ne sommes pas la France apaisée mais la France mobilisée ! Nous allons lancer un comité national 'Jeanne au secours' pour mobiliser le maximum de monde pour le 1er mai. Nous allons donner une dimension spirituelle à notre combat face à un adversaire qui s'appuie sur la religion. La reculade du Front National face à Daesh le 1er mai est indigne et inacceptable (…)

La Patrie est en danger: elle est en danger de mort! De submersion. Nous devons provoquer le sursaut des peuples européens ou bien nous serons soumis (…) Il faut procéder à la mobilisation spirituelle, intellectuelle et politique du Peuple Français. Notre objectif est de consolider au FN la ligne qui a été la sienne pendant 40 ans (…)

Beaucoup de gens actuellement à l’intérieur du FN souhaiteraient me rejoindre mais ne le peuvent pas. Sous la direction de Marine Le Pen, la structure est devenue totalement autoritaire. Les instances ne se réunissent plus, il n’y a pas de débat. Je réclame depuis plusieurs mois la réunion du Comité central pour débattre de la ligne actuelle. En vain."

Partager cet article

8 commentaires

  1. Mr Lepen devrait dabord se souvenir que c’est lui qui a installé sa fille ou elle se trouve contre la logique le mérite et le bon sens ….

  2. Eh ben bravo ! Vive la France lorsqu’elle sait se retrouver dans l’urgence.

  3. Respect .

  4. “La Patrie est en danger: elle est en danger de mort!” nous dit Jean Marie Le Pen. ” La position radicale du parti sur l’euro, par exemple, effraie le réservoir de voix frontistes à droite.” En fait Jean Marie Le Pen d’un côté est pour le retour de la souveraineté de la France, mais de l’autre il ne tient pas à quitter cette Europe qui décide de 80% des lois.
    Bref, Jean Marie Le Pen parle la même langue de bois que ses confrères de l’Herpès ! Autant dans ce cas suivre Asselineau de l’UPR.

  5. Très bonne initiative
    espérons que tout ira comme souhaité

  6. Impayable ce jmlp il prétend vouloir émerger quelques têtes ! Peut-être pour mieux les couper après.
    Avec en plus un traitre comme st affrique et un tordus comme gerin c’est l’auberge espagnole.

  7. Pitoyable.

  8. Le SIEL version JMLP. Un rapprochement au préalable ?

Publier une réponse