Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

L’Assemblée vote contre le pass sanitaire [Addendum : c’est voté]

L’Assemblée vote contre le pass sanitaire [Addendum : c’est voté]

Une claque pour LREM :

L’Assemblée nationale a voté mardi 11 mai à la surprise générale contre l’article clé du projet de loi de sortie progressive de l’état d’urgence sanitaire qui comprend le controversé «pass sanitaire», le MoDem lâchant LREM pour protester contre le flou du texte.

Les députés ont rejeté l’article 1er par 108 voix contre 103. «Il n’y a pas eu de dialogue et d’écoute» sur «les lignes rouges» du texte, au sein de la majorité, a expliqué Philippe Latombe (MoDem), soulignant l’unanimité de son groupe contre l’article. Le gouvernement peut encore demander une seconde délibération.

Ce matin, lors des questions au gouvernement, le député Martine Wonner a interrogé le ministre sur le port du masque par les enfants à l’école :

Depuis maintenant plusieurs mois, le port du masque pour les enfants à l’école est devenu une norme. Or il convient de s’interroger sur les conséquences que cela comporte pour la santé, mais aussi l’apprentissage du langage. Des difficultés de compréhension ont été constatées, ainsi que la distinction parfois impossible des phonèmes et l’appauvrissement de la qualité des interactions. L’entrée dans la communication et le langage chez les plus jeunes s’appuie sur l’interaction directe, le mimétisme, l’observation du visage de l’adulte, et plus particulièrement de la bouche.

L’intangibilité de la règle du port du masque chez les enfants et le personnel éducatif n’est assouplie que dans certains cas très spécifiques, comme dans les dortoirs des internats. Même le sport continue, la plupart du temps, à être pratiqué masqué. Est donc dénoncé ici le cynisme dont peut faire preuve l’administration lorsqu’il s’agit de déshumaniser.
Ces directives nocives pour les enfants sont à mettre en perspective avec l’abandon du port du masque à l’école dans une région comme la Belgique francophone ou dans certains Länder allemands, à la suite de choix politiques ou de décisions de justice comme celle du tribunal de Weimar en avril 2021.
Notez qu’il n’est pas ici question de remettre en cause l’utilité du port du masque pour les adultes dans certaines configurations spécifiques, mais de pointer le déséquilibre existant entre les enjeux sanitaires très limités pour les enfants et leur apprentissage du langage et de la lecture. Il me semble que nous sommes devant la nécessité impérieuse de réadapter les mesures en vigueur à l’aune des multiples appels du secteur de l’enfance et de la petite enfance, fondés sur les conséquences de ces mesures sur les plans psychique et éducatif.

Réponse du ministre délégué chargé de l’autonomie, Brigitte Bourguignon :

Permettez-moi d’abord de rappeler deux éléments clés. Tout d’abord, pour qu’il y ait apprentissage, encore faut-il qu’il y ait un cadre. À cet égard, la France fait partie des pays qui ont maintenu les écoles ouvertes le plus longtemps depuis le début de la crise sanitaire. Deuxièmement, l’obligation du port du masque pour les enfants ne court qu’à partir de l’âge de 6 ans et se fonde sur plusieurs études scientifiques. La France n’est d’ailleurs pas le seul pays à avoir pris pareille mesure : c’est aussi le cas de l’Italie, de l’Espagne, de la Grèce ou encore de l’Autriche. Et c’était également le choix qu’avait fait l’Allemagne avant que ce pays ne ferme ses écoles.

La fermeture des écoles lors du premier confinement a généré de nombreux problèmes et a accentué les inégalités sociales. C’est pourquoi la France a choisi de les maintenir ouvertes autant que possible, afin de préserver une éducation pour tous. Pour ce faire, et face à la circulation du virus et des variants, nous avons mobilisé et continuons de mobiliser tous les moyens à notre disposition, comme la réalisation de tests salivaires, le respect des distanciations et le port du masque en classe. Il demeure en effet un risque avéré de transmission du virus entre les enfants, notamment dans les lieux clos et les zones de brassage.

Tant la Société française de pédiatrie, en accord avec la recommandation de l’OMS – Organisation mondiale de la santé –, que le Haut Conseil de la santé publique se sont prononcés en faveur du port du masque chez les enfants de plus de 6 ans. Dans son avis du 29 octobre 2020, le Haut Conseil de la santé publique a ainsi indiqué qu’il n’existe pas de contre-indication dermatologique, pneumologique, ORL, phoniatrique ou psychiatrique au port du masque.

Cela étant, l’obligation du port du masque dans les établissements n’est pas absolue. Les élèves des écoles maternelles, en plein apprentissage du langage, n’en portent pas et des masques inclusifs ont été mis à la disposition de leurs enseignants. Un décret prévoit également des exceptions sur avis médical. À cet égard, les établissements accueillant des élèves atteints de surdité ou malentendants, pour lesquels l’obligation du port du masque constitue un obstacle évident à l’apprentissage, ont été dotés de masques adaptés.

Lors de la prise des repas et de la pratique d’une activité sportive, le port du masque n’est pas non plus obligatoire. Dans ces situations, une attention particulière doit être apportée à la limitation du brassage et au respect de la distanciation.

Ainsi, face à la crise que nous traversons, le maintien de l’accès à l’éducation pour les enfants est une nécessité à laquelle vous adhérez probablement, afin de garantir l’apprentissage pour tous. C’est la priorité du Gouvernement, qui mobilise les moyens le permettant, le port du masque à l’école en faisant pleinement partie.

Martine Wonner :

Je vous remercie pour ces précisions. Sachez tout de même que les parents qui nous contactent sont très inquiets. Vous avez cité la Société française de pédiatrie, mais celle-ci a également émis un véritable cri d’alarme face à la recrudescence des consultations de tout petits aux urgences pédiatriques pour des motifs psychiatriques. De manière inédite, des enfants vont si mal qu’ils envisagent de passer à l’acte et de faire une tentative de suicide.

Sachez aussi que des dispositifs alternatifs, certes difficiles à appliquer et encore peu probants, existent, telles que la mesure du niveau de saturation en oxygène.

Malheureusement – j’insiste sur ce mot –, les enfants sont adaptables. Cependant, nous ne disposons pas de suffisamment de recul sur les conséquences à long terme du port du masque. Et je conclus en vous indiquant que le Royaume-Uni vient de décider de supprimer cette mesure pour les enfants dans les écoles à partir du 17 mai prochain. J’appelle donc à une prise de conscience similaire de la part du Gouvernement français.

Addendum : le pass sanitaire a été voté cette nuit, après négociation entre LREM et le MODEM par 205 voix pour et 85 contre. Pour mettre fin à la fronde de ses alliés du Modem, l’exécutif a dû faire une concession sur la période de transition durant laquelle des restrictions de libertés seront encore à la main du gouvernement. Celle-ci a été écourtée d’un mois. Prévue initialement du 2 juin au 31 octobre, elle courra finalement jusqu’au 30 septembre.

Partager cet article

24 commentaires

  1. LREM vient de réaliser qu’elle n’a plus la majorité absolue à l’Assemblée nationale. Et quand le MoDem la lâche, elle prend un râteau. Elle va perdre de sa superbe et sa dernière année jusqu’aux législatives risque d’être plus délicate qu’à la glorieuse époque du rouleau compresseur triomphant…

    • Je vous trouve bien optimiste…pour moi rien ne changera, la dictature s’alourdira comme elle le fait chaque semaine depuis quatorze mois.Macron n’a même pas besoin de faire des efforts électoraux, ils sait déjà qu’il est réélu pour un deuxième mandat !

  2. Ça va faire comme le référendum de 2005: ils vont sortir le “pass liberté” par décret et 49.3, ce sera très différent du pass sanitaire mais en même temps se sera exactement la même chose. Et peut-être en pire.
    Ne nous réjouissons pas trop vite. Luttons.

  3. C’est de la propagande:
    «Il peut y avoir une deuxième lecture à l’Assemblée nationale. Il faudra trouver un moyen pour instaurer cet outil»

    Cela passera surement… C’est juste pour jouer la comédie.

    Quand je vois certains commentaires de lecteurs du Figaro, qui réclament ardemment cet “outils”, mes beau-parents (anti-vax), qui se sont fait piqués aujourd’hui pour pouvoir continuer à se balader, …

    Et bien, je n’ai pas le moral.

    La FRANCE va très mal.

    • Article du Figaro:

      L’Assemblée vote finalement la sortie de l’état d’urgence et le “pass sanitaire”

      Voilà, c’est fait.

      Cela a été rapide…

    • Que la France aille très mal, on le sait depuis bien avant le Covid. Pour ce qui est du Pass, il sera obligatoire partout, nul besoin d’être grand prophète. Lire “La grande réinitialisation (Great Reset)”, que vous offre gracieusement en PDF par M. Klaus Schwab, président du Forum Économique Mondial : http://reparti.free.fr/schwab2020fr.pdf, téléchargement gratuit. Ce truc est horrible, mais à lire pour s’en faire une idée: lire aussi ‘Le Jour d’Après’ de Philippe de Villiers, qui en parle très bien

  4. Et n’oublions pas la petite phrase qui tue : « le Gouvernement peut encore demander une seconde délibération ». Ne nous réjouissons pas trop vite !

  5. Mercredi matin : voilà c’est fait, c’est voté.
    Immense tristesse de constater à quelle vitesse nous changeons de monde, à quelle vitesse fondent nos libertés et nous entrons dans l’ère d’une surveillance généralisée et institutionalisée.
    Nous continuerons à vivre de toutes nos forces, de toute notre âme.

    • 30 septembre au lieu du 31 octobre : le plat de lentilles du MoDem permet au gouvernement et à Casse-tête de pouvoir encore gâcher toute la saison d’été avec des prétextes fallacieux. Déjà, dans les débats d’hier à l’Assemblée nationale, portant sur les amendements déposés pour cette loi, les demandes d’assouplissement des accès à des ERP pour des réunions électorales au mois de juin ont tous été soit écartés, soit refusés sous prétexte que, pour les sénatoriales de l’automne dernier, il n’y avait pas eu de dérogation…
      Le rapporteur a fait preuve d’une mauvaise foi édifiante pour rejeter tous les amendements déposés par des députés extérieurs à LREM.
      Et Casse-tête a été aussi retord pour récupérer les voix du MoDem.

  6. En votant contre, le Modem veut faire pression sur Macron en vue des prochaines élections législatives et autres. Bayrou veut la proportionnelle. Par cette opposition de façade, il montre juste à LREM qu’il a besoin du Modem pour gagner les élections . Je suis persuadée que le Modem votera pour le PaZZ sanitaire lors du prochain vote car entre temps, Bayrou aura négocier quelque chose pour son parti. Bayrou se fiche du bien commun

  7. Et cela contre les avis de l’OMS, des EU et d’autres états… C’est beau la dictature micronnienne!

  8. En raison de la crise sanitaire, le port des œillères est désormais définitivement obligatoire

  9. au passage combien de députés en France? 577! combien votent ces lois autour de minuit (comme la PMA et autres ) 210 pour article 1 et 285 pour la suite….il nous faudra les noms que l’on puisse écrire aux absents aussi, les lois pour être validées devraient être votées avec une vraie représentation

    • @jlmont
      Pour un conseil municipal ou la moindre association, un quorum minimum de 50% est imposé. Mais pour le Parlement, une poignée de participants à 03:00 suffit à avoir un vote valide.
      C’est même le critère qui permet d’adopter les lois les plus importantes et les plus clivantes depuis 4 ans.

  10. Le parlement ne joue plus aucun rôle dans la dictature jupitérienne, les députés ne sont plus que des potiches de façade mais sans fleurs. Tout cela n’est que de l’habillage pour donner un semblant de démocratie à la mise en place du despotisme à prétexte sanitaire. Le Merdem joue son rôle habituel du fou du roi et a dû négocier contre son vote des places dans le fromage macronien.
    Tout cela pue sa fin de régime dans les habituels relents de pourriture et d’excréments et on a plus qu’une envie, tirer la chasse d’eau.

  11. en général le MODEM trahit son camp quand il est en difficulté , prémisses d’une chute de la maison MACRON.

  12. Si l’on ajoute que le masque ne sert à rien contre des virus aussi petit que le covid et ses mutants c’est le top de l’intox à visée destructrice chère à la macronnie et consorts. Ces virus sont de la taille du nanomètre (1 millionième de millimètre) or les mailles des masques sont pour les plus petites de la taille du millimètre….
    Mais on sait bien qu’il y aura toujours des gogos pour croire les salops.

    • bien dit ! Vous avez dit l’essentiel de l’inutilité des masques (ça se saurait si “la covid” reculait grâce au masque…. alors que le masque est PARTOUT !)

      mais rajoutez , dangerosité des masques :
      -affaiblissement de l’organisme : respiration de ses propres microbes
      – baisse de l’oxygénation d’environ 5% = baisse des défenses immunitaires (un peu ballot pour contrer un virus, non ?)
      – hausse du C02 dans le sang
      – malaises
      – respiration des bactéries et microbes qui pullulent dans les masques = cela donne : méningites, asthmes, bronchites, maladies de peau etc. Inutile de préciser que des millions de personnes sont tombés malades à cause de ce masque de crétin
      – autisme pour les enfants
      -etc etc etc

  13. Tout cela est écoeurant au plus haut degrés …il ne faut pas de faire d’illusion, la dictature est bien
    là, c’est ce que nous annoncions il y a déjà une bonne vingtaine d’années ! cette dictature sera de droite ou
    de gauche, mais elle sera bien là !

    • une dictature de droite, ce n’est plus de la tyrannie…. donc on s’en contenterait largement

      Ce n’est pas de la dictature que l’on a , c’est de la tyrannie. La dictature c’est neutre

  14. Il y a fort à parier que le résultat du second vote était connu avant même le vote ! Ce n’est pas pour rien que l’Etat a des contrats avec Dominion et Scytl (Samrtmatic) ! Il n’a pas besoin des votes des députés, il sait comment obtenir le résultat !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]