Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

L’art contemporain entre le porno et la zoophilie !

F Alerté par les douanes, le Parquet de Paris a saisi le Groupe Recherche et Investigation (dépendant de la Police urbaine de proximité) pour intervenir vendredi dernier au Grand Palais où se déroulait la FIAC (foire internationale d'art contemporain), qui s'est achevée hier. Des photos pornographiques et d'autres à caractère zoophile de l'artiste russe Oleg Kulik étaient exposées. Le délit est constitué avec circonstance aggravante car ces photos sont visibles par des mineurs.

Les policiers ont été pris à partie par une partie des visiteurs, ce qui les a obligés à mettre en place un cordon de sécurité. Deux personnes employées par l'artiste ont été interpellées et placées en garde-à-vue, avant d'être libérées le soir même. Les oeuvres ont été prises en photos, retirées puis restituées au commissaire de l'exposition. Deux d'entre elles sont passibles de l'application de l'article 227-24 du code pénal sur la diffusion de photos de nature à porter atteinte à la dignité humaine. Martin Berthenod, le directeur de la Fiac, a osé se déclarer choqué par l'intervention policière :

"au sein de la FIac, cela a provoqué beaucoup d'émotion. Oleg Kulik est un artiste connu et reconnu dont les oeuvres sont régulièrement achetées par les musées nationaux en France comme à l'étranger. Les services de police ne sont jamais intervenus dans aucun autre pays".

Martin Berthenod a quelques liens avec Jean-Jacques Aillagon.

Michel Janva

Partager cet article

1 commentaire

  1. Bizarre cette indignation très sélective du Parquet de Paris : les magistrats ne fréquentent sans doute pas les Maisons de la Presse ou les rayons presse des grandes surfaces dans lesquels un rayon entier accessible à tous les regards étale chaque jour et en permanence à la vue des enfants des images de couverture tout aussi pronographiques.
    Mais comme ALLAIGON (il le conseille en matière d’oeuvres d’art ) a qq liens avec F. PINAULT qui ne porte pas spécialement N. SARKOZY en grande estime, ce dont témoigne le ton très critique du POINT, on se dit que tout ceci a des allures de règlement de compte ou d’avertissement.
    Parce que faire intervenir la police uniquement à la FIAC, objectivement peu fréquentées par des mineurs, alors que de nombreuses expositions proposent à la vue des mineurs des images aussi pornographiques et de plus, très souvent blasphématoires (comme au Louvre très récemment), ce n’est pas le fruit d’un hasard.
    Ainsi attaqué au travers d’un proche de son conseiller, F. PINAULT est-il invité par le pouvoir élyséen à modérer le ton du POINT.
    A moins que -faisons un rêve- une censure aussi utile que totale ne réprime dorénavant la pornographie toujours et partout……
    Sarkozy vient de réussir là un de ses coups de pub favoris : la grosse provoc à la Karcher qui le dispense ensuite d’agir vraiment, et lui donne une image de conservateur moralisateur pour lecteur de Famille Chrétienne.
    Très fort, ce Sarkozy. Pendant ce temps au sein du FN, on discute du sexe des anges pour le Parlement européen …….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.