L'armée mexicaine de l'UMP

Armée mexicaine : expression désignant une situation où les donneurs d’ordres sont plus nombreux que les exécutants.

L'UMP a nommé hier 52 conseillers politiques.

Cette nouvelle série de nominations constitue la troisième vague de promotions, après l'attribution d'une vingtaine de fonctions exécutives mi-janvier, et l’entrée dans la direction de 12 vice-présidents et 11 secrétaires généraux adjoints, le 3 février. Soit un total de 20 vice-présidents et 12 secrétaires généraux. Sans compter les délégués généraux et délégués généraux adjoints…

D’autres font partie du « comité politique » de 34 membres.

Et ce n'est pas terminé puisqu'une centaine de secrétaires nationaux, s’occupant chacun d’un domaine particulier, doivent être nommés prochainement.

8 réflexions au sujet de « L'armée mexicaine de l'UMP »

  1. saint-plaix

    Il faut bien donnder des hochets à ceux qui sont en rade après la déconfiture électorale présidentielle, les guéguerres internes, etc… et il faut aussi anticiper les déboires futurs…
    Je sais bien que le PS et le gouvernement Hollande font tout leur possible pour laisser rêver ceux qui espèrent revenir au pouvoir, mais il ne faut tout de même pas qu’ils se fassent trop d’illusions!
    Alors un poste de “conseiller politique” c’est toujoiurs mieux à prendre qu’une fessée électorale!

  2. F

    L’activité est tellement importante à l’UMP que les députés n’avaient pas le temps d’être à l’Assemblée entre le 1er et le 8 février.
    Taux d’absentéisme des députés UMP:
    2 février, vote du mariage homosexuel: 49% d’absents
    4 février, vote de l’adoption par les homosexuels: 72% d’absents
    4 février, vote sur le nom de famille: 63% d’absents
    7 février, vote sur la suppression des mots “père, mère, mari, femme”: 79% d’absents.

Laisser un commentaire