Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

L’APEL soutient la réforme scolaire

L'Association des Parents d'élèves de l'école Libre soutient la réforme :

"L'Apel se réjouit des propositions qui rejoignent celles de notre association, exprimées lors de notre Petit déjeuner-débat de novembre 2013.

Ces programmes sont moins encyclopédiques que les précédents. Ils mettent davantage en avant la notion de compétence et s'appuient sur les 3 cycles (CP, CE1, CE2 – CM1, CM2, 6e et 5e, 4e, 3e), pour lesquels ils indiquent clairement ce que les élèves doivent avoir acquis au terme des trois années. 

Pour atteindre ces objectifs, les enseignants auront plus d'autonomie et pourront plus facilement adapter leur cours à leurs élèves. Par ailleurs, ces nouveaux programmes vont permettre le travail entre les disciplines, voulu par la réforme du collège."

A contrario, on pourra lire ces articles tirés du blog sur la liberté scolaire, ici et .

Partager cet article

29 commentaires

  1. Vivement la fin du monopole des APEL dans l’Enseignement Catholique !

  2. Lorsque l’on sait que l’APEL ne trouve rien non plus à redire sur l’introduction de la théorie du genre dans les ėcoles , il y a de quoi s’inquiéter!

  3. A quoi sert l’APEL dans sa forme actuelle ?
    Poser la question …
    Ils n’ont rien appris depuis 1984…
    Conclusion: il faut débarquer TOUS les dirigeants de l’APEL séance tenante…
    “Allez, allez, en prison, pour médiocrité.”
    Henry de Montherlant in “La Reine morte”

  4. On marche sur la tête dans ce pays !
    Ce sont des parents de l’enseignement catholique (sous contrat) qui sont d’accord avec ces “diktats” ?
    Ils vont donc accepter le reste sans problème c’est à dire tout ce qui concerne le “gender” et ses applications + les autres idéologies. Bravo !!!

  5. Il y a bien longtemps que les vers sont dans la pomme.
    Les déloger il faudrait!

  6. Le problème est surtout que la cotisation à l’Apel est obligatoire !!!!!

  7. Il suffit de lire une fois le magasine de l’APEL pour se convaincre que cette association est un lobby de soutien à l’éducation nationale et non une représentation des parents d’élèves. Je ne l’ouvre même plus car cela me rend folle. Dire que nous sommes obligés d’adhérer à cette association…
    Je pense sincèrement qu’il faudrait monter une Association des parents catholiques (APCEL)

  8. Les APEL vivent décidément dans le monde des bisounours !

  9. Ils sont toujours d’accord avec les socialistes de toute façon, il suffit de lire leur revue … Des gens toujours les mêmes qui pratiquent l’entrisme et l’infiltration comme s’ils étaient les agents d’une puissance en guerre

  10. Dommage pour eux mais je crois savoir que la grève du 19 mai sera largement suivi par les professeurs de l’enseignement catholique sous contrat

  11. Décidément les masques tombent complètement! L’APEL soutient BELKACEM et c’est Marianne qui fait signer une pétition et qui publie un article de JP.LE GOFF qui dit “”Les “petits idéologues” incultes qui gravitent autour de Vallaud-Belkacem se servent de l’école pour instaurer un “meilleur des mondes” à leur mesure”…tandis qu’au Sénat c’est la l’UMP-UDI-UC qui fait passer la loi MACRON alors que le PS et le PRG s’abstiennent!Les électeurs doivent comprendre que le combat devra essentiellement se mener à Droite et au Centre contre tout ceux qui ne veulent pas abroger la Loi Taubira et rêvent d’un Gouvernement d’Union UMPS comme APPARU-JUPPE-NKM! HOLLANDE n’a plus qu’une chose à faire : Dissoudre pour avoir enfin une majorité en phase avec la politique qu’il veut mener!

  12. Question : combien de francs macs dans la gouvernance de l’Apel ?

  13. Pour commencer il est désormais inutile de cotiser aux APEL puisque pour eux le savoir encyclopédique s’oppose à la compétence.
    Quant au reste de la démonstration il sert à chaque ministre de l’éducation pour chacune des réformes misent en œuvres toutes plus géniales les unes que les autres avec le succès que l’on sait, l’avenir est donc bien au “hors contrat”.

  14. Malheureusement et une fois encore l’UNAPEL se ridiculise et brille par une certaine incompétence.
    Si l’on peut partager avec eux les problèmes rencontrés (difficultés à boucler des programmes, besoin de plus de liberté pédagogique pour les enseignants, création de lien entre matières…) il est aberrant que cette institution en reste aux “bonnes intentions” affichées par ce projet de réforme… sans en analyser les réelles répercussions.
    Heureusement que certains membres des APEL des établissements relèvent le niveau.

  15. Non, la cotisation APEL n’est pas obligatoire : il est illégal de la facturer avec le montant de la scolarité : n’hésitez pas à la déduire.

  16. Cette réforme va produire encore plus d’abrutis mais c’est l’objectif.
    Il faut ôter au peuple son esprit critique.

  17. Merci à Bernard pour l’information car j’ai demandé au lycée de mes enfants si l’on pouvait se désinscrire de l’Apel et surtout j’aurais aimé me désabonner de leur journal mais on m’a dit que c’était impossible.J’ai essayé par divers courriers et mails à la rédaction de ne plus recevoir leur journal et, comme ils continuent tout de même à me l’envoyer,eh bien, je me contente de le remettre dans la boîte aux lettres de la poste.
    Mais franchement, je trouve qu’on ne devrait pas nous obliger à lire ce journal si on n’en a pas envie .C’est du gâchis de papier.

  18. L’APEL se ridiculise par cette prise de position.
    Si vous êtes, comme moi, totalement opposés à ces nouveaux programmes, faites-le savoir par votre contribution polie et argumentée en suivant le lien ci-dessous:
    http://eduscol.education.fr/consultations-2014-2015/events/ecole-elementaire/

  19. Les APEL, comme l’ UNAPEL, sont des auberges espagnoles : on n’y trouve que ce qu’on y apporte.
    Prenez le pouvoir dans vos APEL, c’est bien plus facile qu’il n’y parait, et venez soutenir les courageux Directeurs d’Etablissement. Prenez des responsabilités au niveau départemental, régional….
    Vous y êtes chaudement attendus.
    N’hésitez pas non plus à vous engager pour la catéchaise, en particulier auprès des lycéens.
    Si vous ne prenez pas l’avenir en main, d’autres le feront à votre place.
    Mais cela demande un peu d’effort, du temps, des compétences… l’Esprit nous soutient au delà de nos espérances et les résultats sont visibles et enthousiasmants !!

  20. Après avoir été Charlie, l Apel est maintenant Belkacem….

  21. L’APEL hérite ici de divers qualificatifs : médiocrité, incompétence, ridicule… Pour moi, c’est bien plus de la duplicité. Ils se sont rendus à l’ennemi par peur de ne pas paraître “anti-cathos-fachos”, c’est du syndrome de Stockholm à l’état pur…
    Pour les plus anciens: on retrouve l’esprit de “l’ap(p)el de Stockholm” déjà une conséquence de l’agit-prop. marxiste!

  22. En tant que professeur dans l’enseignement catholique, je peux affirmer sans l’ombre d’un doute que l’Apel est noyauté par les francs-maçons.
    Dans ma ville, Apel, Rotary Club et GLNF ne sont que les trois succursales d’une même enseigne.

  23. Et dire que certains s’imaginent que le privé (sous-contrat) est une alternative aux dérives de l’enseignement public … Au contraire, le privé, “grâce” à une relative souplesse, est le laboratoire des lubies pédagogistes. Le privé hors contrat est généralement catholique, tendance tradi, ce qui ne séduit qu’un milieu restreint.

  24. Pour info, lors du dernier congrès national de l’Apel à Strasbourg en 2014, l’invité était Mr Delevoye, président du CESE! celui qui a osé mettre à la poubelle une pétition de 700 000 signatures ! Et on ose donner la parole à cet anti-démocrate! Je suis membre de l’Apel au sein des établissements fréquentés par mes enfants; seul moyen qui me permet d’avoir des informations sur ce qui se passe au sein des établissements; et encore, on ne sait pas tout ! Je suis consternée par l’absence totale d’opposition vis à vis des programmes et des obligations liées au fait que l’établissement soit sous contrat. La directrice ne cesse de parler des valeurs de la républiques, de la citoyenneté; pas un mot sur le travail, l’autorité, la méritocratie. je me demande très souvent pourquoi je paye alors que j’ai l’impression d’être dans un établissement public. Revenant sur l’Apel, il faut savoir que la cotisation ne donne pas lieu à un reçu fiscal donc non déductible des impôts, car l’Apel nationale ne soutienne pas rentrer dans ce système pour soit-disant rester indépendante !!!!!!!!!!!! J’ai bien compris que l’Apel et que les établissements privés sous contrat , justement parce qu’ils sont sous contrat avec l’Etat, étaient des bons petits toutous des gouvernants. Et aujourd’hui , des vrais tracts ambulants de NVB. C’est désespérant. Lors des réunions de parents d’élèves, je suis très souvent la seule à m’interroger sur les orientations prises par la direction, quitte à passer pour la réact de service, parce que je refuse le nivellement par le bas et que j’ai inscrit mes enfants dans des établissements scolaires et non dans des centres de loisirs. Et que les seuls éducateurs des enfants, ce sont leurs parents.

  25. La position de l’APEL est scandaleuse. Finalement, alors qu’il y a une critique très profonde de cette réforme de la part d’observateurs venant de tous horizons, les seuls que l’on entende soutenir ainsi vigoureusement cette réforme sont les cathos de gauche qui se sont infiltrés à la tête de l’APEL. Rappelons-nous que l’enseignement catholique est maintenant passé, institutionnellement sous la coupe directe des évêques. Le directeur de l’enseignement catholique est clairement à gauche. Les meilleurs soutiens de Hollande sont finalement les catholiques, ceux qui sont de gauche bien sûr, mais ce sont parmi les catho ceux qui sont agissants dans le monde politique.
    C’est une honte, car cette réforme est une honte, comme absurde, destructive et mensongère, ainsi qu’on le voit notamment sur le latin et le grec. Voir à ce sujet en particulier le site excellent de l’association “avenir latin grec”. Y voir notamment la pétition à propos de la destruction du latin et du grec , lancée par l’ Associatrion des Professeurs de Lettres signée par 40 membres de l’institut, près d’une centaine d’univesitaires et de chercheurs de très haut niveau, un prix Nobel, un médaillé Fields, qui qualifie cette réforme, sur le latin et sur le grec, d’absurde. Et Najat soutenue par Hollande de s’asseoir sans vergogne sur ces avis, en se contentant de de prononcer l’insulte suprême pour des savants qu’ils se sont prononcés sans regarder le dossier. Vraiment, il faut lire cette pétition et regarder ses signataires.
    Regardons l’histoire et les régimes politiques. Quand un pouvoir commence à mépriser, à humilier ses savants, c’est qu’on est entré dans une période sombre. Nous sommes entrés dans une période sombre, où le pouvoir est devenu tyrannique et violent, une violence blanche, sans le sang, mais une violence réelle.
    Et dire que les catho, encore une fois de gauche, mais ce sont eux qui font le plus de politique, appuient ce régime!!! C’est à hurler.

  26. L’APEL est déjà sous contrôle, depuis, au moins, les accords Lang/Cloupet, qui a fait passer l’enseignement “libre” sous la tutelle de l’État maçonnique. Seuls les états totalitaires prennent en mains l’éducation des enfants, ce qui est, il faut le rappeler, la mission de l’Église.

  27. Un site détaillé pour comprendre la réforme, fait par des professeurs, à partir des textes officiels: http://www.reformeducollege.fr/
    La différence entre le discours officiel et la réalité est saisissante.

  28. Michèle a raison, les catho de gauche sont une force décisive à l’appui de cette réforme délétère.
    Tous dans la rue contre cette réforme, avec le profs, et avec les Académiciens, le mardi 19 mai après-midi à Paris.

  29. @LB Merci de le rappeler!
    Effectivement, le ver est dans le fruit (vénéneux) de l’APEL, depuis les accords Lang/Cloupet en 1992. Ce dernier n’avait pas une assez longue cuillère pour cuisiner avec le diable, d’autant qu’il n’était pas disposé à l’affronter…
    Feu Mgr. Max Cloupet se vantait à l’époque en ces termes regrettables : ” L’école catholique se sent lavée de toute volonté de prosélytisme ! ”
    Le Petit Robert définit ainsi prosélytisme : “Zèle déployé pour répandre la Foi”
    Ceux qui ne veulent pas que l’école catholique propage la foi, représentent, de fait, un redoutable danger pour la foi catholique.
    CQFD

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]