Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Institutions internationales

L’APCE veut porter atteinte à l’objection de conscience

A A la demande des membres de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), le Centre européen pour la loi et la justice (ECLJ) a préparé un mémorandum examinant les principales dispositions du projet de résolution intitulé "Accès des femmes à des soins médicaux légaux : problème du recours non réglementé à l'objection de conscience". Ce mémorandum avertit que plusieurs recommandations de cette résolution violent sérieusement la liberté de conscience des médecins telle qu'elle est garantie dans la loi européenne et internationale. Entre autres dispositions inacceptables, le projet de résolution demande aux Etats membres de l'Europe :

  • d' "obliger les professionnels de santé à donner le traitement désiré auquel le patient a légalement droit [i.e. l'avortement] en dépit de son objection de conscience" ;
  • d'obliger le professionnel de santé à prouver que "leur objection est fondée en conscience ou sur des croyances religieuses et que leur refus est donné en toute bonne foi" ;
  • de priver "les institutions publiques/d'Etat telles que les hôpitaux et cliniques publics dans leur ensemble" de la "garantie du droit à l'objection de conscience" ;
  • de créer un "registre des objecteurs de conscience" ;
  • de créer "un mécanisme de plainte efficace" contre les objecteurs de conscience.

Partager cet article

5 commentaires

  1. Ce projet effrayant mérite d’être lu par tous les professionnels de santé :si une telle résolution (socialiste)était adoptée le 7 Octobre, c’en serait fini des personnels de santé catholiques.Le socialisme découvre son vrai visage :La tyrannie.Merci à Généthique de son travail tout a fait remarquable de vigilance en cette heure où l’on enfume l’air avec de minables histoires pour mieux cacher l’essentiel.

  2. “UNREGULATED USE OF CONSCIENTIOUS
    OBJECTION”
    Monstrueux!
    j’ai eu de nombreuses discussions avec des relations et amis, dont des catholiques mais pas seulement, zélateurs de la “religion des droits de l’homme”, de la “gouvernance et de la paix européennes et mondiales”..
    Je les avais averti que que ce concept, fondé sur la quantité et non la qualité, n’était qu’un outil de tyrannie, au service d’une bureaucratie anonyme, obsessionnelle et sadique, qui aboutirait fatalement à l’écrasement de tout “droit” individuel réel, de tout libre arbitre, de toute possibilité de distinction entre le soi et le non soi.
    Je prévoyais notre “insectisation”, notre larbinisation au service d’une divinité anonyme, impalpable,lisse car se présentant comme “amorale” voire “maternante”, le “grand tout indifférencié”, la “machinerie droitde l’hommiste” dont nous ne serions que des rouages “régulés” dociles: plus de conscience, plus d’inconscience, plus d’immoralité, partant plus de moralité, plus d’intimité, plus de choix entre “oui” et “non”…
    Nous y voilà; c’est ce que “le conservateur” avait fort justement dénommé: “la dictature du bien” et “la dictature de l’harmonie”.
    J’ai argué , auprès de ces amis, que si le Christ avait voulu la “dictature du bien”, il n’aurait certainement pas confié son Eglise à des pécheurs..mais certains catholiques “béats” ont la tête dure; leur regard sera t’il enfin ouvert? je n’en suis pas si sûr.

  3. A quand la prestation de serment d’allégeance … et l’apparition de “médecins-jureurs” et à des médecins non-jureurs obligés d’exercer clandestinement probablement?

  4. Tout à fait d’accord avec Senex; je pense aux jeunes catholiques étudiants en médecine, pharmacie, sage-femme; ce n’était déjà pas facile pour eux, cela deviendra impossible. C’est une nouvelle forme de persécution, à laquelle faisait déjà allusion JP II, dans la Lettre aux familles, me semble-t-il. Certains devront choisir entre leur foi et leur profession. Et quid des patients désirant que l’on respecte leur choix? Serons-nous bientôt interdits de le faire?

  5. Les objecteurs de conscience iront dans les hopitaux psychiatriques.C’est Moscou!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services