Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classifié(e)

L’anthropologie anti-chrétienne du BNP

Des élections locales auront lieu demain au Royaume-Uni. Comme l’indiquait Michel, il se pourrait que le parti nationaliste BNP obtienne ponctuellement des résultats spectaculaires.

Bnp_poster Ponctuellement, parce que le BNP ne présentera que 350 candidats sur environ 10.000 sièges à pourvoir dans les Councils britanniques (v.o.), qui ont des attributions proches de celles de nos conseils municipaux ou généraux. Sa situation ne peut donc pas être comparée aux grands partis de "droite nationale" continentaux, qui dans de nombreux pays obtiennent plus de 10% à l’échelle nationale.

Le BNP diffère également sur un point important de la grande majorité de ces partis, à commencer par le Front national : c’est un parti ouvertement racialiste, dont la "constitution" (pdf), adoptée fin 2004, déclare qu’il s’oppose "à toute intégration raciale entre des peuples britanniques et non-européens" et à "l’immigration non-blanche". Le BNP y déclare que son but est de rétablir "la composition en immense majorité blanche" de la Grande-Bretagne d’avant 1948.

Dans un échange de e-mails acerbe avec le groupe activiste fondamentaliste Christian Voice, dont des sympathisants s’étaient un temps rapprochés du BNP par opposition à l’Islam, le responsable national pour la presse du BNP revendiquait un racisme darwinien, selon lequel les "Noirs" seraient moins évolués que les "Blancs". Christian Voice conclut :

S’il y a encore des chrétiens sincères au BNP, […] ce qui a émergé [de ces échanges] ne leur laisse pas d’autre choix que de déchirer leur carte d’adhésion et d’en sortir."

Henri Védas

Partager cet article

17 commentaires

  1. Je ne suis pas d’accord avec la présentation péremptoire que vous faites du BNP.
    Où avez-vous lu qu’il fut “anti-chrétien”? c’est parfaitement abusif d’interpréter son programme dans ce sens, d’autant que le seul moment où la religion est évoquée c’est pour dénoncer le péril islamiste, ce dont nous ne saurions blâmer le BNP tout-de-même!
    Quant à supputer que sa défense de la Patrie et de l’Empire unifié britannique soit “anti-chrétienne”, vous m’accorderez il faut tout de même bien plus qu’un “échange d’e-mails” pour l’accréditer.
    “Racialiste” le BNP? pour un journaliste de Libé peut-être, mais je suppose que nous sommes tous capables d’une analyse plus fine: le BNP se revendique “nationaliste” (ce n’est pas une race que je sache) et prône la défense du caractère “national et ethnique” de sa patrie.
    Je rappelle qu’ethnique se rapporte à la civilisation d’appartenance (culture, langue, religion, coutume) et se différencie de la simple référence à la race. Que le BNP s’oppose à l’intégration des non-européens, oui, et alors? il faudrait peut-être accepter sans broncher de se noyer dans un vaste melting-pot mondial, encore dénoncé par JMLP le 1er mai?
    A la différence de la France, le Royaume uni ne comprend plus aucun territoire d’outre-mer, ce qui fait que sa notion de nationalité est différente de la nôtre et s’identifie plus facilement à un peuple blanc.
    Les Noirs de Martinique ou de Guadeloupe ou encore de Guyane sont tous Français et nous devons les défendre au même titre que les Français blancs ou encore les harkis, devenus Français “par le sang versé”; mais pourquoi stigmatiser la défense des Blancs dans un pays qui ne compte normalement que des nationaux Blancs?
    Doit-on en arriver à se point de masochisme qu’il faille s’interdire la fierté de ses origines et la volonté de vouloir vivre au sein de son peuple et de le préserver?
    Je ne le crois pas. Et je ne suis pas pour autant raciste (ni “racialiste”) et encore moins anti-chrétien.

  2. Gros jean comme devant qu’ils seront ces chrétiens quand la Grande-Bretagne ressemblera au Libéria ou à une zone tribale du Pakistan!

  3. @ Olivier
    Parfois je me demande si vous lisez les posts avant d’y répondre.
    Dans sa constitution, son document fondamental, le BNP définit son projet dans des termes racialistes, utilisant lui-même les termes “blancs” et “non-blancs”… le fait qu’il se dise également “nationaliste” n’y change rien.
    Dans la doctrine de l’Eglise, l’immigration (droit naturel) doit être autorisée sauf si l’Etat a des motifs raisonnables de l’interdire. De toute évidence, ces motifs existent tant pour le Royaume-Uni que pour la France (cf Bernard Antony ci-dessous). La capacité à assimiler culturellement, socialement, économiquement des immigrés sont des critères légitimes de ces décisions – la conservation d’une pureté raciale n’en est bien sûr pas une.

  4. Cher ami, je lis vos posts avec attention, comme tous les autres.
    Utiliser des termes “blancs” et “non-blancs” n’a jamais signifé en aucune façon que l’on soit raciste.(ou “racialiste”, qui doit être une nouvelle doctrine que j’avoue ne pas connaitre).
    Et je ne vois toujours pas de référence à une quelconque recherche de “pureté raciale” dans le texte du BNP.
    J’attendrai bien davantage avant de conclure à “l’anti-christianisme” du BNP.
    Et en attendant, et sans vouloir vous froisser, vous ne m’en voudrez pas si je prie pour que les Britanniques votent demain en masse pour les candidats du BNP, les seuls qui les défendent contre l’immigration-invasion, le mondialisme, l’européisme et l’islamisme.

  5. “Europe is the faith and the faith is Europe”
    Il semble donc que les chrétiens d’Angleterre ont perdu jusqu’au souvenir d’Hillaire Belloc:
    http://www.archive.org/details/BellocEuropeandtheFaith
    Ou encore Chesterton, aux oubliettes de l’histoire:
    “So awfully alive is that Christian thing called a nation that its very death is a living death. It is a living death which lasts a hundred times longer than any life of man. (The Thing Called a Nation)”
    Tout confit de cet angélisme niais, on croit donc aujourd’hui qu’en contribuant à la destruction de la nation on sauvera la foi. La foi chrétienne, ciment identitaire religieux du continent Europe.
    Bon Sang, je regardais samedi dernier un documentaire sur Arte consacré à la bataille de Lépante. Si nous avions eu à l’époque ces chrétiens évanescents à la tête de la Sainte-Ligue, nous serions turcs aujourd’hui, tournés vers La Mecque! Enfin, l’exemple est venu de haut, Paul VI n’a t-il pas rendu aux turcs, qui n’avaient d’ailleurs rien demandé, l’étendard pris à Ali Pacha, en signe de conciliation. Funeste esprit du temps!

  6. A noter que des citoyens britanniques d’origine extra-européenne envisagent également de voter pour le BNP. Essentiellement par souci sécuritaire ou même par motivation identitaire (par exemple, les communautés de la Jamaïque, parfaitement intégrées depuis les années 50 et qui se sentent ethniquement remplacées par l’afflux de populations d’origine musulmane):
    http://www.dailymail.co.uk/pages/live/articles/news/news.html?in_article_id=384972&in_page_id=1770&in_page_id=1770&expand=true#StartComments

  7. @ Olivier
    1. Je n’accuse pas le BNP “d’anti-christianisme”, je dis que son anthropologie est “anti-chrétienne” (dans le sens d'”incompatible avec l’anthropologie chrétienne”)
    2. Sur la pureté raciale : je vous réfère au lien pdf Section 1/ 2) § b) et c)
    Bonne soirée

  8. Ah, et par “racialiste” je veux dire qu’il fait d’une classification par races un fait central de sa conception du monde – sans forcément prôner une inégalité de nature entre les personnes de ces différentes races.

  9. Plus personne ne lit dans l’Ancien Testament les versets consacrés à la Tour de Babel?

  10. – sur la définition de “racialisme”: si c’est un “fait central de sa conception du monde”, je ne vois pas ce qui autorise à dire cela du BNP. D’aucun qu’il n’y a aucun “classement de races” dans le programme du BNP.
    Je me permets d’insister sur ce point car les accusations sont trops faciles (et trop graves) pour jeter l’opprobe sans fondements vérifiés sur un parti. Nous ne connaissons que trop bien ces méthodes au FN, usées et abusées contre nous, au mépris de la vérité.
    – sur l’attitude “chrétienne” ou pas du BNP: ce n’est pas, à ma connaissance, un parti confessionnel; donc il convient de ne pas exiger de lui ce que l’on n’exige pas des autres partis en lice.
    Néanmoins, vous pourrez déjà noter sa position sur la famille, en page “meet the real BNP” sur http://www.bnp.uk.org :
    “The establishment tabloid press exists by telling lies about the BNP; the real BNP is made up of hard working taxpayers with families who live on the front line of multi-culturalism, men and women just like yourself who have bills to pay, who worry about the safety of their children, who are concerned about job security, the state of public services and keeping their businesses afloat in tough trading conditions.
    The establishment tabloid press has been instrumental in lowering the moral standards of society; the BNP seeks to preserve the integrity of the family unit as the building block of society.”
    Moi j’approuve.

  11. Désolé pour le lien, mes doigts trops fébriles m’ont trahi…
    http://www.bnp.uk.org
    Et à demain soir pour les résultats en Angleterre…

  12. Décidément, c’est pas mon jour…
    http://www.bnp.org.uk/

  13. “Le BNP déclare qu’il s’oppose “à toute intégration raciale entre des peuples britanniques et non-européens” et à “l’immigration non-blanche”. Le BNP y déclare que son but est de rétablir “la composition en immense majorité blanche”
    Et que veulent-ils faire ? Instaurer l’apartheid au Royaume-Uni? On sait où l’extrême droite sud-africaine a mené les Afrikaners: à une impasse politique et à sa marginalisation.Voilà que surgit maintenant une extrême droite britannique qui sera, n’en doutons pas facilement diabolisée par les partis de l’ “establishment”.Dans un but stratégique, ils pourraient au moins prendre la peine de dissimuler leur véritable idéologie, mais non c’est trop leur demander !Ils ont beau être des “Caucasians” comme ils disent, ils n’ont pas l’air de beaucoup réfléchir quant au degré d’acceptation d’un tel discours dans la société (les “Caucasians” seraient-ils peu “évolués”?)
    Au fait, c’est bien un “évêque” anglican d’origine ougandaise qui dénonçait, il y a peu,les méfaits du multiculturalisme ?

  14. Je suis dans la cinquième dimension……Continuez à estampiller anti-chrétien (racialistes : horresco referens !! ) ceux qui se battent pour leur Terre et pour leur Peuple mais rendez vous compte un jour que le plus petit dénominateur commun des gens qui ont franchi le rubicon de la pensée n’est pas la Doctrine sociale de l’église…( j’imagine des jeunes cathos trad , bien caricaturaux , venir “évangéliser” des quartiers de beaufs racistes qui en ont juste marre du ramdam…….où le choc des cultures….)
    Ce concept de l’ethnomasochisme est quand même une belle invention pour détourner de l’essentiel puisque cela n’a pas gêné la croissance de l’Europe durant des centaines d’années et ce , à tous les plans ……

  15. “Au fait, c’est bien un “évêque” anglican d’origine ougandaise qui dénonçait, il y a peu,les méfaits du multiculturalisme ?”
    Voici donc Monseigneur Sentamu luttant contre le multiculturalisme:
    [IMG]http://i1.tinypic.com/x4n50z.jpg[/IMG]
    [IMG]http://i1.tinypic.com/x4n3bs.jpg[/IMG]
    Désolé d’y voir un problème identitaire, quand un élément à la pointe d’une structure n’est pas représentatif de sa base, tant au point de vue historique, symbolique ou encore émotionnel.
    A dire vrai, je doute que cela passerait très bien chez les orthodoxes qui ont souvent l’outrecuidance de savoir encore qui ils sont.

  16. Et ici un article très intéressant:
    http://news.bbc.co.uk/1/hi/england/bradford/4962624.stm
    Monseigneur Sentamu expliquant, par l’image et le verbe, que 99% des “jeunes” s’habillant en “racailles” (en “chavs” dans le patois local)ne sont en fait que des honnêtes citoyens.
    [IMG]http://i2.tinypic.com/x4n62v.jpg[/IMG]
    Bon, il faut dire que le clergé catholique n’est pas en reste dans la déconstruction méthodique de l’Angleterre historique.
    Voici ici…..
    http://www.ekklesia.co.uk/content/news_syndication/article_06053migrant.shtml
    …. le cardinal Cormac Murphy-O’Connor prêchant pour l’amnistie de tous les illégaux.

  17. J’avais manqué ceci dans l’article évoquant le cardinal O’Connor:
    +++++++++++++++++++++++++++++++++
    ….The Mass began with a procession of parishes and faith groups, and included music from Africa, Latin America and Poland. Intercessions were read in six different languages, including Malayalam, Lebanese, Spanish, Lithuanian and Chinese. The First Reading was read in the Philippino language Tagalog….
    +++++++++++++++++++++++++++++++++
    A rapporter avec la citation de Chesterton mentionnée plus haut. De ciment de la nation, la foi catholique serait donc devenue l’ennemie de la nation?

Publier une réponse