Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

L’ancien secrétaire général de Reporters sans frontières dénonce l’homofolie

Trouvée dans Minute, cette citation de Robert Ménard, ancien secrétaire général de Reporters sans frontières, à propos du film Le Baiser de la lune :

"Moi je n’ai aucune envie que mes enfants voient ça. Moi j’ai envie que mes enfants aient une sexualité hétérosexuelle, je n’ai pas envie d’autre chose. Moi, ma petite fille, je n’ai pas envie qu’elle soit confrontée tout de suite à ce genre de questions. Elle aura bien le temps de le faire et, quand je vois les réactions des syndicats d’enseignants qui hurlent une fois de plus, je dis que j’en ai marre des syndicats d’enseignants qui, dès que l’on dit ce que je viens de dire, vous traitent d’homophobe et de réactionnaire! "

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

12 commentaires

  1. L’expression “hétérosexualité” est une invention des gens atteints d’homosexualité.
    Il n’y a pas “d’hétérosexualité”.
    Il n’y a que le normalité et la perversion, celle-ci se payant très chère.

  2. Le commentaire précédent est tout à fait exact, évitons le mot d’hétérosexualité, vocabulaire inventé, imposé par les homosexuels.

  3. On devrait dire hétérophobie.

  4. Eric et MLD ont raison :tout commence par la perversion des mots et l’imagination des pervertis ou pourisseurs se donne libre cours dès lors que leurs termes sont repris par d’autres : il n’y a pas d’hétérosexualité ,pas de sans-papiers etc..etc..rendons leur sens aux mots et bannissons les “BARBARISMES”!

  5. De toutes façons, c’est minable de définir les gens en fonction de leur sexualité. Terriblement réducteur et inconvenant 😀 !
    De quoi je me mêle !

  6. Sans vouloir faire de mauvais esprit, je rappelle que Robert Ménard est aujourd’hui directeur du “Centre pour la liberté de l’information” au Qatar, institution créée par l’émir du Qatar pour aider les journalistes persécutés dans le monde… Robert Ménard « a choisi de diriger cette institution au Qatar avec des privilèges d’un sultan de la presse mondiale », disait l’Associated Press.
    Au Qatar (où il n’y a ni presse libre… ni syndicats…) l’acte homosexuel est puni de prison (jusqu’à 7 ans).

  7. Profondément déçu par les commentaires, je m’en excuse, mais nous allons droit au mur. Pourquoi se fixer sur des mots ! Est-ce évangélique ? Ce monsieur, qu’au demeurant je ne connais pas, a dit des choses sensées. Alors, réjouissons-nous et arrétons ces stupidités indignes des catholiques romains : il ne s’agit pas de sauver la “nappe d’autel”,mais d’évangéliser.. et de paraitre charitable…

  8. Monsieur Daoudal se trompe R MERNARD a quitte ses fonctions au centre pour la liberté d’information au Quatar l’année dernière

  9. @ALM, désolé, en tant que catholique romain, je ne suis pas d’accord
    C’est par le subversion des mots que démarre toujours les opérations successives de déconstruction de la société chrétienne. Les mots sont les premiers “contenants de pensée” (terme technique que je n’ai pas inventé), comme tels ils conditionne notre liberté à penser juste.
    Les embryologiste, les endocrinologues, les psychologues savent tous que la DIFFÉRENTIATION sexuelle est une réalité naturelle fondamentale et fondatrice. Dans ce cas, l’emploi du terme “hétérosexualité” est effectivement une allégeance à des lobbies ayant besoin d’être évangélisés.

  10. Tout à fait d’accord, moi aussi je veux bien être considéré dans ce cas là comme homophobe et réactionnaire. Mais avant tout Catholique .

  11. Cela me rappelle les charitables invectives d’un “père curé” des année 80, plus spécialisé dans le dressage de barricades que de tables de communion : “en voilà un original, encore un qui n’a pas su évolué”!
    Il hurlait cela en pleine église à l’intention d’un respectable vieillard alors âgé plus de 80 ans qui lui demandait conformément, à la fidélité qui fut la sienne tout au long de sa vie, la communion dans la bouche.
    Voir cet être cher , authentique manant bourguignon, somme toute ravalé de facto par la permanente révolution au même rang qu’un novelliste du sérail qui découvre les méfaits de la lune , voilà qui qui est singulier.
    En tout état de cause , ceci établirait , si besoin était, l’emballement totalitaire du système : tout ce qui n’est pas conforme aux “normes” édictées est et sera dès lors perçu comme suspect, ou selon le terme en vogue dans la langue de bois , comme “intransigeant”.
    Mais je rejoins Exupéry , Eric , MLD et “pique-à sots”, au pseudo si finement choisi: on ne saurait combattre le système en assimilant et en véhiculant son vocabulaire destructurant.
    En clair, cher MLD, si “l’on ne hurle pas avec le loups” et dans la langue des loups , c’est bien parceque leur cri de terreur a déjà suffisamment dispersé les brebis.
    S’efforcer de défendre les brebis, cela ne vous paraît-il tout de même pas un peu fidèle et raisonnable quand même , dans un monde qui ressemble , vous en conviendrez, d’assez loin au paradis?

  12. On sait que, bien que ne partageant en rien nos idées, Mr Menard a déjà su se montrer impartial et de bon sens envers des cathos ou des sites nationalistes.
    Car sa réaction, au dela de sa spontaneité sur ce sujet précis, montre une chose : nous vivons un réel Macarthysme anti catholique et anti souverainiste, animés par les bobos bling bling qui ont “réussi”.
    Et c’est un Macarthysme qui dure depuis 40 ans et ne cesse de s’amplifier, bien que le nombre de ses animateurs décroisse sans cesse !!!
    Pour être honnête, il faut reconnaître que si notre mouvance en souffre tant médiatiquement que parfois à titre personnel (harcèlement au travail, etc…), à l’inverse ceux qui ne peuvent bénéficier des mesures éclairantes que “nous” aurions appliqués ne sont pas à la fête :
    Quelle “victoire” dans l’éducation gauchiste ?
    Ni “Grand Soir”, ni petit matin :
    violence à l’école, drogue, divorce amenant souvent de la précarité, etc….? Et sans parler de la “révolution” dite “sexuelle” dont la seule expression réelle touche une faible part de la population (celle qui la prône) et donne des complexes à un nombre incroyable de “libérés” “sans libération” en raison de leur physique, âge, caractère ou que sais je !
    Et ils sont nombreux les “paumés de la libération de 68”, consentants ou contraints !
    Et ils me font bien rire ! (ce n’est pas charitable, je sais !)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services