Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

Lampedusa : qui posera les bonnes questions ?

Lu dans Minute :

M"A chaque fois qu’un rafiot accoste sur les côtes européennes, bondé de migrants
soi-disant miséreux, fuyant qui la
pauvreté, qui la guerre, qui la famine,
qui sa belle-mère, on nous raconte que ces gens-là nous sont
arrivés grâce aux passeurs, lesquels
se sont bien sûr faits payer
, et pas
avec des grains de mil. On nous dit
aussi, sans que nul ne s’interroge,
qu’il y a un tarif plancher qui est de
1000 euros
. […] Les derniers arrivants provenaient
d’Erythrée. « De l’Ethiopie,
nous sommes allés au Soudan, puis en
Libye. Et nous sommes arrivés ici
»,
déclarait l’un de ces migrants en
anglais compréhensible devant les
caméras
, sa petite mine trouvant
ainsi sa justification. C’est vrai que
ça fait de la route. Et des sous. En
Erythrée, le revenu moyen est de
560 dollars par an. Le calcul est en
dollars parce que c’est la Banque
mondiale, installée à Washington,
qui le livre. En monnaie bien de
chez nous, ça donne 412 euros. Par
an. Soit 34 euros par mois. Je divise
juste par douze parce qu’il paraît
que là-bas, il n’y a pas de treizième
mois. […]

Ainsi donc, pour venir en Europe
– seul –, un Erythréen à l’agonie,
n’ayant pas d’autre choix que de
gagner l’Europe s’il veut survivre,
est capable de débourser près de
trente mois de revenus, soit deux
ans et demi de gains qu’il a économisés
mois après mois tout en faisant
vivre – chichement, on s’en
doute – sa famille ? On se fout de
qui ?"

Partager cet article

11 commentaires

  1. Au-delà de cas particuliers on peut supposer que ce n’est que l’application de la tontine au sein d’une famille (au sens africain du terme bien plus large que chez nous) voire d’un village ou d’un quartier, charge au solliciteur de rembourser sur plusieurs années dés qu’il aura passé la frontière de l’Europe. Des connaisseurs du sujet pourrons sans doute nous en dire plus.

  2. Eh oui c’est cela se poser les vraies questions. Qu’on se rassure à l’office français des migrations personne ne se pose la question des moyens de ces gens là, de même personne ne se pose la question de savoir si les récits stéréotypés et identiques des “violences subies dans le pays d’origine” ne seraient pas suspects de construction et de filière. Le simple clampin, lui, sait réfléchir et se poser les bonnes questions. Le bon sens paysan sans doute.

  3. Oui on se moque du monde avec ce discours.
    Les droitdelhommistes officiels, qui préfèrent souvent Mahomet à Jésus-Christ, sont là pour nous asséner ce message mensonger.
    Il y a malheureusement beaucoup de naïfs pour le croire. Entre autres de nombreux catholiques se laissent abuser.
    La venue du pape François à Lampedusa en juillet dernier fut une erreur, car elle donna un mauvais signal. Les intentions du Saint-Père étaient évangéliques, mais les médias laîcs et avides de scoops les ont interprétées bien différemment.
    Etant sud-américain et sans doute encore mal informé des réalités factuelles et politiques auxquelles est confrontée l’Europe de l’Ouest aux racines judéo-chrétiennes, je pense qu’il a été lui aussi abusé.

  4. La tontine explique une partie des cas. Pour les autres, on peut penser que ce sont les “riches” qui partent.

  5. En fait il y a une explication : les passeurs se font souvent payer la plus grande partie après le passage. Les migrants payent une première partie cash, puis, une fois qu’ils ont trouvé dans le pays d’accueil un revenu, quel qu’il soit (travail véritable, alloc, chômage, mendicité, vol, etc.), il reverse sa dette au passeur, lequel dispose de relais sur place de manière à pouvoir contraindre ses “clients” à lui remettre ce qu’ils lui doivent.

  6. Et les morts pour les passeurs sont dans perte et profit?Pour ma part je pense que les migrants sont le résulta de la décolonisation bâclée voulu par les super cerveaux socialococo qui attisait la haine envers les gens d’occident, donc nous

  7. Les passeurs peuvent se payer des téléphones par satellites aux prix ehorbitants pour forcer le repechage des naufragés de rafiots pourris choisis pour ca .
    C’est la nouvelle combine pour forcer la main à encore plus d’invasion migratoire avec les kollabos merdiatiques manipulatoires qui entendent faire pleurnicher dans les chaumières les gogos
    naifs qui ne pigent rien au but ultime de l’invasion :usurper ,évincer, éradiquer les blancs/chrétiens de leurs territoires européens afin que les oligarchies de prébendiers comme l’umps se maintiennent dans les palais de rupins aux détriment des contribuables .

  8. Cela n’est pas une question de …sous ! nous ne voulons pas plus des “pauvres” que des “richissimes” nous voulons contrôler qui entre et sort de chez nous comme tous les autres pays ni plus ni moins !
    toutefois si les seconds voulaient s’occuper des premiers cela résoudrait des problèmes et le “Printemps” arabe serait à mes yeux plus acceptable que celui sis boulevard Haussmann !

  9. Même à 1000€ le passage (à crédit ou pas), il suffit d’un par famille. Ensuite, une fois régularisé (car on finit toujours par régulariser ce genre de boat-people), on fait marcher le regroupement familial…
    Tant que la compassion droit-de-l’hommiste fonctionnera (avec régularisation, logement et allocations à la clef), il y aura des passeurs et des candidats à l’exil (malgré les risques mortels). Supprimons toute régularisation et prise en charge systématique, et les clandestins disparaîtront.

  10. C est la question que les Francais se pose, Ils pensent trouver mieux que chez eux Sans doute avec ce Gouvernement Socialiste et l Europe qui les proteges Quelle vat etre le prix que va payer les Francais La misere..

  11. Il ne manque qu’un sous-marin comme disait si bien Fernand dans un sketch.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services