Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / Immigration

L’Algérie envoie des imams en France

52 imams algériens seront envoyés en
France cette année pour des missions d'orientation, d'éducation et de
culture au profit de la communauté musulmane, a annoncé mercredi à
Alger, le ministre algérien des Affaires religieuses Bouabdallah
Ghlamallah.

"Vous vous devez d'être les dignes représentants de votre
pays et de votre religion".

Les imams seront accompagnés de "mourchidate" (chargés de
la prédication et l'orientation) qui auront pour tâche de se rapprocher
des familles algériennes vivant en France pour contribuer à la
sauvegarde de leur cohésion
.

Pour ce qui est de l'intégration, voire de leur retour dans leur pays si peu tolérant en matière religieuse, on attendra donc.

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

11 commentaires

  1. pendant ce temps, le Maroc expulse des prédicateurs chrétiens à la pelle, sans que personne ne bronche en France. Mais Nicolas Sarkozy est un grand ami du roi du Maroc

  2. Cela fera 53 Imams à la solde du gouvernement algérien: les 52 nouveaux et le Recteur Boubakeur de la Mosquée de Paris qui prenait ses instructions tous les jours auprès d’Alger quand il négociait avec Nicolas Sarkozy pour la création de l’instance représentative de l’Islam de France.
    Ce n’est qu’un juste retour des choses: la 3ème République radicale socialiste a envoyé des missionnaires catholiques au Magreb en son temps pour pacifier et instruire. Aujourd’hui retour de baton.

  3. Pour que les musulmans repartent, il faut détruire les liens maçonniques entre l’Algérie et la France. Ensuite les “intégristes islamiques” se chargeront de rapatrier tout ce beau monde, dans un califat et non pas dans une république bananière asservie à l’occident.

  4. On est à la limite l’ingérence.

  5. C’est le prix de la liberté religieuse. L’Eglise catholique de France embauche des prêtres étrangers ; pourquoi l’Islam de France ne pourrait pas importer des imams ? – Si les religions ont les mêmes droits et que la religion mahométane est légalement reconnue comme une religion, il n’y a rien à dire (légalement) contre une conquête religieuse menée par des étrangers et financée par des puissances étrangères.

  6. @ Gustave Minet
    Là encore la spécifité de l’islam (qui mêle religion, politique et social) le différencie du catholicisme.
    Et que je sache les prêtres étrangers en France ne sont pas là pour assurer la cohésion des immigrés de même nationalité ou origine qu’eux…

  7. Français et algériens partagent le même destin contre vents et marées …l’Algérie aussi délocalise ….ses imams !!!

  8. “la 3ème République radicale socialiste a envoyé des missionnaires catholiques au Magreb en son temps pour pacifier et instruire” ???

  9. @ PE
    Il n’est pas juste de dire que les imams étrangers s’occupent des étrangers. Ils s’occupent aussi de leurs coreligionnaires étrangers, mais surtout et principalement de Musulmans qui sont des citoyens français. Et quand bien même ils seraient là pour des étrangers, que croyez-vous que font les missionnaires catholiques français dans les pays musulmans ?
    Je comprends très bien que l’on hésite à considérer comme de vrais Français des Français issus de l’immigration maghrébine, qui n’aiment pas notre culture et voudraient nous forcer à adopter la leur. Mais que voulez-vous ? cet esprit conquérant fait partie aussi de leur religiosité ; et si nous, Français attachés à notre culture chrétienne, nous ne pouvons pas faire avec (c’est-à-dire, nous laisser coloniser), il nous faut reconnaître que la liberté de cultes est un principe mauvais, parce qu’il est, de fait, la porte ouverte à une conquête idéologique qui nous est clairement hostile. Nous ne pouvons pas espérer que la religion mahométane soit déclarée illégale par un régime qui croit se grandir en donnant aux religions des occasions de se montrer belliqueuses, et qui, de toute manière, a trop de liens avec le monde musulman (dans le pays et au-dehors) pour se risquer à un pareil éclat. Des lois pour contenir la mutation culturelle ? – Inconcevable, dans un système où la voix du peuple est la suprême autorité morale. Car l’Islam, qu’on le veuille ou non, c’est de plus en plus le “peuple”. Au fur et à mesure que progresse le métissage (le culturel aidant l’ethnique, et vice-versa), l’opinion islamophile n’est plus une vague, c’est un tsunami. Alors, il est temps d’abandonner le rafiot crevé du républicanisme, sur lequel, d’ailleurs les Catholiques n’auraient jamais dû accepter de s’embarquer, et de former un parti révolutionnaire chrétien, avec un programme très clair d’unification religieuse de la France.

  10. @ Vincent
    “Pacifier et instruire”… Oui, c’était quelque chose comme ça. En tout cas, il n’était surtout pas question d’évangéliser. Donc on ne peut pas dire que les situations soient symétriques. D’autre part, si le Maghreb français avait été évangélisé, comme c’était le devoir de l’Eglise de le faire (et non de “pacifier et instruire”), il n’y aurait eu ni décolonisation, ni islamisation de la France.

  11. la collaboration de l’épiscopat avec la puissance étatique n’a donné que de mauvais fruits : ce n’est pas là sa vocation.
    L’évêque d’Alger eut les pires difficultés à faire venir des prêtres
    En forçant les populations françaises pauvres à vivre au milieu des populations immigrées musulmanes au nom de la “diversité sociale” et de la “diversité ethnique”, et grâce au mensonge du corps enseignant, des hommes politiques, des médias, du clergé et des catéchistes à propos de l’Islam “religion de paix d’amour et de tolérance”, il y a en effet métissage, mais dans la quasi-totalité des cas au profit de l’Islam.
    Les musulmans ont des convictions, le clergé catholique n’en a pas.
    Ajoutons le phénomène de la nécessité d’une protection pour les filles européennes puisque l’État est désormais incapable de la leur assurer dans les zones de non-droit que Nicolas Sarkozy devait passer au Karcher

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services