Lait : la Commission européenne a frappé

L Alors que près de 12.600 producteurs ont bloqué lundi les accès de 92 laiteries en France, la Commission européenne a décidé de rejeter la demande de la France de maintenir des quotas de production. La Commission européenne a adressé lundi une fin de non recevoir à la demande de la France de maintenir, d'une façon ou d'une autre, un système de quota de production. La Commission a en effet estimé que la baisse des prix n'était pas lié au système de quotas [voué à disparaître fin mars 2015] mais au contexte de crise économique mondiale. Michel Barnier a donc fait chou blanc. Ce qui ne l'empêche pas d'appeler à voter pour la poursuite de ce système. Ce qui est logique, puisque la fin de ces quotas a été acceptée sous la présidence française.

2 réflexions au sujet de « Lait : la Commission européenne a frappé »

  1. BOGOMIR

    Il y a des circonstances où il faudrait oser menacer, mais notre gouvernement n’ira jamais jusque là !
    Pourtant que serait l’U.E. sans la France ?!
    Prions que les électeurs fassent preuve de sagesse.

  2. sawyer

    Michel Barnier n’a qu’à prendre ses responsabilités lui qui adore le “veau d’or” européen et qui en tant que commissaire européen a détricoté notre agriculture! L’arroseur arrosé? Fichtre, il n’en a que faire! Hors de l’Europe point de salut!

Laisser un commentaire