Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

L’aide humanitaire vers l’Algérie est-elle détournée ?

L’aide humanitaire vers l’Algérie est-elle détournée ?

De Nicolas Bay, député RN au Parlement européen, dans Les 4 Vérités :

En janvier 2015, un rapport de l’Union européenne rédigé en 2007 par l’Office européen de lutte anti-fraude était enfin publié, dévoilant un système de détournement massif d’aide humanitaire orchestré par le Front Polisario – un mouvement indépendantiste armé qui revendique une partie du Sahara marocain – avec la complicité de l’Algérie.

Ce rapport accablant indiquait que le nombre réel de réfugiés dans les camps de Tindouf, contrôlés par le Polisario dans l’ouest de l’Algérie, était totalement inconnu: les autorités interdisent à l’UE d’envoyer une mission sur place pour évaluer la situation.

Une audition au Parlement européen datant de juillet 2015 a même révélé que l’Algérie, qui réceptionne l’aide au port d’Oran, taxait 5 % de l’aide envoyée!

Ce mardi 30 juin, le site d’ information indépendant EUtoday.net a publié le témoignage de Mohamed Chérif Larossi, un ancien militant du Front Polisario qui affirme que le trafic se poursuit activement. Une large partie de l’aide humanitaire serait chaque année revendue en Mauritanie pour financer le Polisario et ses opérations contre la souveraineté territoriale du Maroc. Le Maroc a toujours été un allié fiable de la France et de l’Union européenne, notamment dans la lutte contre le terrorisme islamiste.

Pourquoi Bruxelles refuse-t-elle d’enquêter sur ces actes malgré les preuves qui s’accumulent? Pourquoi l’UE continue-t-elle d’envoyer près de 10millions d’euros par an de matériel à un camp dont elle ne connaît même pas le nombre réel de réfugiés? Cet argent est celui du contribuable des pays européens: il est temps de demander des comptes à Bruxelles et à l’Algérie!

Partager cet article

6 commentaires

  1. Comment s’étonner qu’un pilleur, l’État, ne dilapide pas son butin, l’argent du contribuable ?

  2. Détournement de l’aide, humanitaire ou internationale : n’est-ce pas là toute l’histoire de l’Afrique, du Nord au Sud ? Et en France, ceux qui y viennent détournent l’aide sociale : plus de 10 millions de fausses cartes Vitale en circulation, environ 45 milliards d’euros détournés chaque année, sans compter les aides aux faux mineurs immigrés, la polygamie camouflée en mères isolées, l’aide médicale d’état, la CMU, les fausses associations caritatives servant de pompes à fric, etc… L’Europe est devenue une gigantesque corne d’abondance dans laquelle les pays du Sud puisent sans vergogne et en toute impunité, un immense racket orchestré avec la complicité de nos dirigeants, trop occupés à mesurer leurs courbes d’opinions et à obéir au diktat des lobbys financiers, industriels et philosophiques en tous genres pour faire le travail pour lequel ils ont été élus ou nommés. Il s’ensuit que nous autres français qui travaillons et payons des impôts sommes de plus en plus dépouillés du fruit de notre labeur, de nos biens et de nos terres. Que nous restera-t-il à transmettre à nos enfants ?

  3. vous pouvez ausssi y ajouter le nombre impressionnant de centenaires qui perçoivent leur retraite au bled. L’administration française négligeant de contrôler s’ils sont toujours en vie . Quoique les documents d’état civil fournis sont très fréquemment des faux. Et encore y ajouter la dette de la sécu algérienne qui envoie ses ressortissants se faire soigner en France, mais qui oublie de regler les additions, et que l’administration française encore néglige de réclamer le paiement. Le monde arabo musulman a toujours vécu de cette façon……

  4. ils savent très bien qu’ils financent des malfrats qui prennent un pourcentage sur la détresse humaine, les passeurs négriers modernes font leur beuure et les navires subventionnés par l’europe continuent à nous déverser ces migrants

  5. Pourquoi “Aide humanitaire vers l’Algérie” c’est un pays souverain depuis 1962, qu’il se débouille avec son pétrole et son gaz, ces gisements découverts par la France et qu’on leur à laissé, comme toute les infrastructures, moi j’aurais tout détruit, comme quand on y est arrivé.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services