Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / L'Eglise : Vie de l'Eglise

L’Aide à l’Eglise en Détresse en quelques chiffres

L’Aide à l’Eglise en Détresse en quelques chiffres

Voici les comptes 2018 de l’AED et un bref bilan de l’année écoulée :

  • 108 millions d’euros, c’est le montant total des dons collectés en 2018 par les 23 bureaux de l’AED afin de venir en aide à l’Église souffrante, opprimée et persécutée à travers le monde.
  • La générosité des bienfaiteurs de l’Œuvre a ainsi permis de venir en aide aux chrétiens en détresse dans 139 pays, à travers 5019 projets. Les principaux pays d’intervention demeurent la Syrie (8 615 941 €) et l’Irak (6 513 501 €) – au Moyen-Orient, l‘AED a financé des projets à hauteur de 99 millions € depuis 2011–, puis l’Inde (5 246 706 €).
  • Le bureau français demeure le principal pays collecteur, avec plus de 22 millions d’euros de dons en 2018. A l’image des autres acteurs du monde associatif en France, l’AED connait cette année un recul des dons.
  • 87,6% des dépenses sont directement utilisées pour son action auprès des chrétiens qui souffrent.

Les principales aides apportées concernent :

  • la construction et l’équipement de 2470 maisons, chapelles, églises, couvents, séminaires et centres pastoraux (31,3%)
    => En Irak, l’AED a consacré 4,9 millions d’euros (76% du budget) à des projets de reconstruction, principalement de maisons dans la plaine de Ninive.
  • l’aide aux réfugiés, l’aide d’urgence (16%)
    => En Syrie, l’AED a financé une aide d’urgence à hauteur de 6,5 millions, sous forme de paniers alimentaires, de bourses d’études, de prise en charge des frais de location…
  • la formation des prêtres et religieux (14,5%)
    => Au Nigeria, un tiers du budget, soit 330 000 euros, est consacré à la formation de séminaristes, de prêtres et de religieux.

Cette année encore, l’AED a également poursuivi sa mission d’information et de prière, à travers des initiatives multiples :

Partager cet article

1 commentaire

  1. Vu le nom, aucun “risque” que l’état français, compte tenu de sa “laïcité” portée en oriflamme, alloue une subvention à cette association. Ce qui ne l’empêche nullement de récolter des fonds et d’agir efficacement.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique