Laïcité dans les armées : deux poids, deux mesures ! [actualisé]

Voici un extrait d'un message de l'état-major de l'armée de terre demandant aux autorités militaires de faciliter la participation des militaires de confession israëlite à la pâque juive (cliquez sur l'image).

Image1

Les militaires de confession catholique attendent toujours la même sollicitude de la hiérarchie militaire pour leur permettre de participer à la messe du mercredi des Cendres ou pour faciliter leur participation à la Semaine Sainte. La seule réponse est une baisse du nombre d'aumôniers catholiques au profit des musulmans…

Addendum 20h30 :

La note concernant les catholiques datée du 18 janvier nous est rapidement parvenue et est visible ici. Dont acte.

11 réflexions au sujet de « Laïcité dans les armées : deux poids, deux mesures ! [actualisé] »

  1. G

    Si le nombre des aumôniers musulmans s’accroît, cela signifie que le nombre de militaires musulmans s’accroît aussi.
    En conclusion, la défense de notre pays dépendra de plus en plus de musulmans portant l’uniforme français.
    Ce qui était sans danger avant 1962, va devenir de plus en plus problématique. Jusqu’à quand les musulmans sous uniforme français resteront patriotes et défendront notre patrie aux origines chrétiennes contre des musulmans fanatisés ?
    Tout ceci ressemble de plus en plus à la fin de l’Empire romain. Le “limes” était alors défendu des invasions germaniques par des tribus germaniques portant l’uniforme romain. On connaît la suite…

  2. m

    Je n’ai pas tous les éléments, mais dans l’ensemble et pour permettre la participation des personnes qui travaillent en général (et pas que les militaires), il y a cérémonie des Cendres le soir, de plus en plus, et depuis des années. Et même quand il n’y avait quasiment pas de confessions autres que catholique dans les armées, il n’y avait pas forcément une messe des cendres organisées partout pour les militaires.
    Par ailleurs cela fait des décennies qu’il y a des autorisations avec messages de ce genre pour les militaires d’autres confessions…
    Il ne faut peut-être pas, sauf cas concrets bien précis et peut-être effectivement de plus en plus nombreux, voir un deux poids – deux mesures institutionnel.
    [Si quelqu’un peut nous faire parvenir le même message concernant le jeudi saint et le vendredi saint, nous le publierons volontiers… Mais j’en doute.
    PC]

  3. Mayeul

    Vous êtes manifestement pas assez renseigné. Le même type de message existe pour le Carême catholique rappellant les obligations alimentaires et ouvrant des faciliter pour participer aux offices (sans allez jusqu’aux jours de permission puisque les fêtes catholiques sont inscrites au calendrier républicain)

  4. S

    Je confirme que l’EMA a publié une note demandant aux commandants de formation et directeur d’établissement de faciliter pour le personnel de confesssion catholique leur participation à la messe du 31 mars. Il est aussi précisé les dates de fêtes catholiques avec les prescriptions alimentaires. Vous devriez rapidement trouver ce document afin de faire part d’une meilleur objectivité.

  5. Olivier M

    C’est exact (je l’ai reçu ce matin).
    Cela tend surtout à placer les religions peu ou prou sur le même plan; en faisant comme cela, on va très vite parvenir au plan prôné par l’infect Attali, lequel préconise de supprimer toutes les fêtes religieuses chrétiennes.
    Pour répondre à G, on peut estimer à 20% le nombre de musulmans qui sont recrutés chaque années dans l’armée de terre. C’est en tout cas, l’observation faite in situ.

  6. Aumônier mili

    Cher Monsieur,
    Dans les armées, même si tout n’est pas toujours facile pour les aumôniers (et ce n’est pas nouveau dans l’Histoire, même sous l’Ancien régime, cf. l’excellent et récent ouvrage de Mgr Poinard), on ne peut pas l’imputer à des vexations particulières dont serait l’objet l’aumônerie catholique.
    Je n’arrive pas à vous envoyer de pièce jointe, mais je tiens à votre disposition la note de l’État-major des armées sur le carême 2013. Ce n’est pas non plus une nouveauté. Il y aura bientôt 30 ans que je sers sous l’uniforme et, chaque année, j’ai vu rappeler par l’EMA les mêmes directives. Vous pouvez me contacter par courriel.
    Le problème de la baisse du nombre des aumôniers catholiques et de l’augmentation du nombre des aumôniers musulmans, évoqué par Jean-Dominique Merchet, est réel – numériquement – mais il est dû au fait que le budget alloué aux aumônerie n’a pas été augmenté et qu’il fallait bien trouver les postes budgétaires quelque part. Je ne dis pas que c’est juste au regard du nombre de catholiques par rapport aux autres religions, mais je ne pense pas qu’il faille y voir, de la part des armées, une volonté de réduire les missions de l’aumônerie catholique. Sur le terrain, on constate plutôt que la mission de conseil des aumôniers est toujours considérée comme aussi importante, voire plus, que dans le passé. Il faut plutôt chercher du côté de Bercy la vraie responsabilité.
    Je vous souhaite un saint temps de carême, en union de prière pour le Saint-Père et la sainte Église.

  7. stephe

    “Dont acte” certes, mais alors corrigez le titre puisqu’il n’y a pas sur ce point en tout cas “deux poids, deux mesures”. Par contre il est heureux de rappeler que c’est sauf erreur sous l’ancien gouvernement que l’on a déshabillé le catholique Pierre pour accueillir à bras ouverts le musulman qui ne pouvait se prénommer Paul.
    [Non parce que plusieurs témoignages montrent que la note concernant les catholiques est visiblement moins bien diffusée que les autres…
    PC]

Laisser un commentaire