Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Eugénisme / Culture de mort : Euthanasie

L’agressivité de Marc Peschanski

Dans une tribune du Monde, le scientifique, membre de Lutte Ouvrière, défend le meurtre des embryons. Extraits :

P "L'histoire de la recherche sur les cellules souches embryonnaires humaines est, en France, marquée par le combat que mènent contre elle les lobbies conservateurs de l'Eglise catholique. Opposés à toute atteinte à ce qu'ils considèrent comme un être humain dès la fécondation, ils se sont successivement opposés au droit des femmes à l'avortement, à la procréation médicalement assistée, puis à toute recherche sur l'embryon, avant de s'attaquer aux cellules souches [embryonnaires ! Les cellules souches adultes ne posent pas de problème et montrent plus de résultat. NDMJ]. Adoptée sous leur pression, la loi de bioéthique de 1994 a exclu, jusqu'en 2004, la France de l'élan scientifique international autour des cellules souches embryonnaires.

Ces cellules [embryonnaires ? adultes ? confusion regrettable… et criminelle. NDMJ] intéressent scientifiques et médecins parce qu'elles sont seules capables de proliférer indéfiniment et de donner naissance à n'importe quelle cellule spécialisée de l'organisme, et sont ainsi les meilleurs outils de la "médecine régénératrice" dans la lutte contre les maladies dégénératives. […] Depuis, l'agression antiscientifique n'a pas cessé, marquée notamment par une campagne de boycott du Téléthon, soutien constant des recherches sur les thérapies innovantes [et d'eugénisme… NDMJ], déclenchée par des activistes catholiques et soutenue publiquement par plusieurs évêques, en 2006. […]"

Marc Peschanski est un ardent militant du clonage humain. C'est pourquoi la recherche sur les embryons humains a autant d'importance pour lui.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

5 commentaires

  1. […]

  2. Obédience très à gauche

  3. Peschanski pêche en eaux troubles, son baratin stupide est celui, là encore d’un franc-merdeux qui ne sait pas cacher sa haine du Catholicisme.
    Pauvre homme qui oublie que le Christ le jugera à sa mort, mini Voltaire comme tant d’autres,qu’en sera-t-il au jour de la grande faucheuse ? Arouet était fou de terreur, lui l’Insolent devant l’Eternel.
    En attaquant le Catholicisme, cet énergumène s’attaque à ses propres enfants s’il en a , pour leur malheur éternel.
    Le St Curé d’ars rappelait la vision d’un Saint ayant vu en enfer un père et son jeune fils de dix ans, liés pour toujours en enfer dans une haine effroyable et une cruauté l’un pour l’autre inimaginable, ce père ne pensait pas ici-bas ce qui adviendrait de lui et de son fils après la mort, par son poison maudit contre Dieu, il a conduit son âme et celle de son fils au malheur qui ne finira JAMAIS.

  4. Le Professeur Pechanski omet volontairement de parler des cellules souches du cordon ombilical et du placenta. A dessein. Parce qu’il sait qu’elles constituent elles la médecine du futur et non les cellules souches embryonnaires; Voilà ce que dit :
    “Mme Eliane Gluckman, présidente de l’association Eurocord(…)
    Désormais, je me consacre à la direction du groupe Eurocord, créé à la suite de la première greffe de sang de cordon ombilical. Cette technique novatrice sert notamment en pédiatrie : à l’hôpital Saint-Antoine, 50 % des patients atteints de maladies héréditaires de la moelle osseuse sont des enfants.(…) Eurocord a constitué un réseau de banques de sang de cordon, Netcord. L’accord conclu avec tous les centres de transplantation nous a donné un prestige mondial. Les résultats étaient inattendus. Les propriétés particulières du sang de cordon ombilical ont montré un déficit des réactions immunitaires : on pouvait désormais faire des greffes non compatibles. C’est la grande découverte, un dogme est tombé. Aujourd’hui, on trouve un donneur pour pratiquement chaque demande.
    Il faut distinguer les cellules embryonnaires, qui ont des propriétés particulières, les cellules du sang de cordon ombilical, intermédiaires, et les cellules « adultes », qui sont des cellules vieillissantes, davantage susceptibles de présenter des anomalies chromosomiques ultérieures. Le sang de cordon convient à toutes les indications de greffes avec moelle adulte.
    Une nouvelle application se dessine en médecine régénérative. Les cellules souches du placenta et du sang de cordon peuvent être dédifférenciées ; on peut faire des cellules souches pluripotentes induites (iPS). C’est la médecine du futur. Des essais cliniques sont en cours. Dans ce domaine, la médecine va très vite : de nouveaux articles paraissent chaque semaine dans les revues internationales. Je crains que nous n’ayons pris beaucoup de retard sur les Etats-Unis et l’Asie.
    Eurocord oeuvre au développement des banques et des indications hématologiques, et à la mise en place de structures pour développer les thérapeutiques du futur.”

  5. le doux sabir des vrp de la mort ou la “tolérance” appliquée en “bioéthique”.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services