Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

L’AFM trompe l’opinion publique

Dans un communiqué, le docteur Dickès, médecin, président de l’association catholique des infirmières et médecins, mais aussi père d’un enfant myopathe décédé il y a 8 ans et grand-père d’un petit myopathe, fait cette révélation :

"Lors de la découverte de la maladie de notre fils, il me fut déclaré que par génie génétique un traitement allait être trouvé dans les 2 ans. 25 ans plus tard cet objectif n’a pas été réalisé. Il s’est fait rapidement une dérive dans le cadre du Généthon (alimenté par le Téléthon), dont le but est de tamiser les embryons par le diagnostic pré-implantatoire (DPI), et d’affûter des armes pour le diagnostic préalable in utero (DPN) afin de pratiquer des avortements parfois même la veille de l’accouchement de l’enfant. Si bien qu’en pratique nos malheureux enfants servent de canard d’appel pour obtenir de l’argent servant à éliminer d’autres myopathes.

[…] Or parallèlement "en aval" des succès thérapeutiques nombreux ont été obtenus. Le plus récent est du 15 novembre dernier […]. Une équipe de Milan a guéri des chiens myopathes avec des cellules souches dites adultes récupérées sur le chien même (allogreffe) ou sur d’autre chiens (hétérogreffes). Une fois de plus l’AFM se trompe de chemin et trompe l’opinion publique."

Michel Janva (via Présent)

Partager cet article

3 commentaires

  1. Il serait intéressant de savoir combien de Francs-Maçons font partie des instances dirigeantes de l’AFM…

  2. Difficile de répondre à la remarque de Charlotte. Etant donné que c’est plutôt secret.

  3. Ayant travaillé dans la principale association de lutte contre la mucoviscidose, je peux témoigner :
    – de ce que la thérapie dite génique n’a pour l’instant, après 20 ans de promesses, rien apporté,
    – de ce que l’équipe du Téléthon, recueillant des sommes considérables, bien au delà des besoins des chercheurs, a préféré mentir en annonçant des “guérisons” par DPI et autres techniques de sélection des embryons,
    – de ce que cette même équipe, bien que recueillant des sommes considérables, a refusé pendant très longtemps de financer les recherches sur les utres maladies génétiques, dont la mucoviscidose, tout en faisant venir sur le plateau de télévision des malades atteints de ces mêmes maladies,
    – de ce que les scientifiques sérieux savent et disent depuis longtemps (mais jamais au grand public, car le téléthon finance bien plus que l’état, et ils ne veulent pas se brouiller avec le téléthon qui les finance)que la thérapie génique est une piste prometteuse dans un terme encore très lointain, et que pour l’instant après la carte du génome humain, il faut établir celle du système des protéines, sur lesquelles des thérapies pourront peut-être être conçues, et que cela prendra encore des décennies. D’où le fait que le téléthon ait utilisé l’argent pour le décryptage du génome, puis des protéines, sans expliquer réellement ce que cela signifie en termes de délais et d’aléas dans les résultats.
    L’équipe du téléthon a donc abusé le public sur ses résultats, sur les moyens utilisés, et sur les possibilités réelles de réussite à court terme. Dans d’autres secteurs d’activité, comment cela s’appellerait -il ? Et sous le coup de quelle législation cela tomberait-il ?
    Et J. Chirac soutient le téléthon, “légal”, ce qui n’est pas une garantie morale inoxydable.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services