Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / Pays : International

L’affaire grecque rappelle la prédominance des nations et des peuples

D'Ivan Rioufol :

"[…] Non, le "populisme" ne menace pas l’Europe, comme l’assurent ceux qui se sentent visés. La colère du peuple n’est que l’expression soudaine d’un pluralisme ignoré par les démocraties malades. Les dangers viennent des idées fausses imposées par les élites "éclairées", indifférentes aux effets de leurs lubies. C’est la désespérance qui a conduit les Grecs surendettés à éconduire la classe politique au pouvoir depuis quarante ans, pour lui préférer un militant d’extrême gauche, Alexis Tsipras. Désigné premier ministre, lundi, avec 36,3 % des voix, le leader de Syriza gouvernera avec le parti de la droite souverainiste des Grecs indépendants. Un même rejet menace les partis français, qui ont désarmé la nation aujourd’hui menacée.

Certes, Tsipras laisse craindre d’autres désillusions. Coqueluche de l’extrême gauche française, qui s’est approprié sa victoire, le démagogue grec a promis de distribuer 12 milliards d’euros aux plus défavorisés, tandis que son pays croule sous plus de 300 milliards d’emprunts. Son succès, accentué par une proportionnelle avantageant le gagnant, est moins une adhésion à un programme qu’une répulsion contre un vieux monde perverti. Jamais les dirigeants n’ont réussi à reconstruire l’État, réformer, lutter contre la fraude à l’impôt. Les fonds privés placés en Suisse égaleraient la dette publique. Tsipras n’a pas, avec son antilibéralisme dogmatique, les bonnes cartes pour réussir là où ses prédécesseurs ont échoué. Mais ne devrait-il être qu’une figure fugitive, il a le mérite de replacer la démocratie et la souveraineté au cœur du débat européen.

Redécouvrir, grâce à la Grèce, la prédominance des nations et des peuples oubliés est un exercice auquel les fumeux "mélangistes", militants de l’indifférenciation et du mépris des gens, vont devoir s’habituer."

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

3 commentaires

  1. La Grèce s’imagine pouvoir faire du chantage à l’ue ,dans le style “du pognon sinon on sort de l’ue et l’euro” ,tout comme la Grèce n’a pas hésité de contenter des mensonges de goldman sachs promettant prospérité à perpette en étant dans l’euroland
    Après la beuverie, et des dettes illimitées comme seule prospérité pour les banksters qui veulent continuer à en profiter pour s’emparer des richesses nationales ,les grecs n’ont pas voulu cesser le programme du carcan ue et euro qui les ruinent ….
    C’est leur choix ,mais ce n’est pas aux contribuables francais de payer pour les lubies et dettes de la Grèce !
    Va-t-on stupidement continuer à voter pour ceux qui ruinent la France toujours plus en refusant de cesser de dilapider nos impots dans des causes pour la préférence étrangère au lieu de s’occuper des interets de les francais d’abord ,aussi longtemps que nous auront des dettes faites par l’umps et ses lubies migratoires, mondialistes ,otanesques ?
    Non.UMPS, démission !

  2. A Magikbus
    Pour les mondialistes, la Grèce est entre de bonnes mains ! Vous devriez lire ce qu’en pense l’UPR :
    https://www.upr.fr/actualite/europe/les-grecs-vont-maintenant-pouvoir-constater-que-syriza-est-un-parti-leurre
    Pour ne plus s’endetter, la Grèce doit quitter l’Europe et l’euro pour pouvoir retrouver une banque centrale prêtant à l’état sans intérêt !
    Mais voilà, Syriza ne tient pas à le faire ! Il n’y a donc aucun changement ! Sauf que la Grèce veut faire payer sa dette aux autres pays !

  3. Je veux bien que la Grèce suspende le remboursement de sa dette à la troika tant qu’elle n’a pas recuperer tous ces droits souverains de ne pas brader la Grèce aux dépeceurs banksters .
    Mais je refuse qu’on prete plus d’argent à la Grèce avec son bobard qu’etre solidaire c’est donner de l’argent pour faire n’importe quoi !
    Siryza veut brader la nationalité grecque à 3 millions de muzzs qui parasitent déjà son sol ,mais sitot octroyé la nationalité de papier à ces 3 millions d’envahisseurs déferleront chez nous surtout ,car la Grèce n’a pas d’argent pour les entretenir jusqu’à perpette et nous en laissera le carcan de le faire à sa place pour ruiner toujours plus la France .
    Où l’on voit que la solidarité mal placée peut dévaster l’europe des nations bradées à n’importe qui pour y faire n’importe quoi …..

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services