Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

L’administration pénitentiaire transfère un terroriste sans mesure particulière de sécurité

L’administration pénitentiaire transfère un terroriste sans mesure particulière de sécurité

Le député Emmanuelle Ménard réagit :

Ce vendredi 8 mars, Fettah Malki, terroriste condamné à 14 ans de réclusion criminelle pour complicité dans des attentats islamistes, et régulièrement présenté comme l’armurier de Mohamed Merah, a été transféré par l’administration pénitentiaire de Montpellier à Paris.

Le dispositif mis en place pour assurer la sécurité du convoi laisse rêveur : en tout et pour tout, trois agents dans un véhicule pour parcourir 800 kilomètres sans autre dispositif de sécurité ! On peine à le croire…

Comment, quelques semaines après l’évasion violente d’un détenu au Tribunal de Grande Instance de Tarascon le 28 janvier dernier, et l’attentat islamiste à l’encontre de deux gardiens au sein de la prison de Condé-sur-Sarthe le 5 mars dernier, l’administration pénitentiaire a-t-elle pu prendre avec autant de légèreté la sécurité des Français et celle de ses agents ?

Ce matin encore, j’étais avec les surveillants du centre pénitentiaire du Gasquinoy à Béziers pour les assurer de tout mon soutien après les évènements récents qui ont montré la précarité des conditions de sécurité dans lesquelles ils exercent leur mission. Ce nouvel épisode démontre, au-delà de l’impérieuse nécessité de prendre des mesures urgentes pour assurer la sécurité des gardiens, qu’une refonte complète des règles de cette administration est plus que jamais nécessaire.

Partager cet article

2 commentaires

  1. Bof ce n’est qu’une ‘erreur humaine’ de plus

  2. Encore un problème de courriel qui n’a pas pa être envoyé ou de cartouches d’encre défectueuses sur un télécopieur…
    On ne peut pas equiper du téléphone toutes les cellules de prison et veiller au bon fonctionnement des moyens de communication des mesures de sécurité.
    Il est fortement question de revenir au pigeon voyageur. Il a fait ses preuves pendant les 2 guerres mondiales. Certains, tel Vaillant, le dernier pigeon du Commandant Raynal au Fort de Vaux, ont été cités à l’ordre de la Nation (“Malgré des difficultés énormes résultant d’une intense fumée et d’une émission abondante de gaz, a accompli la mission dont l’avait chargé le commandant Raynal. Unique moyen de communication de l’héroïque défenseur de Vaux, a transmis les derniers renseignements reçus de cet officier. Fortement intoxiqué, est arrivé mourant au colombier.”)
    Ce serait certainement plus efficace.

Publier une réponse