Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Laboratoires Lancôme : précisions

L Suite à mon post, on m'apporte ces précisions :

"Pour des raisons éthiques, nos Laboratoires ont choisi de concentrer leurs travaux de recherche et de preuves de performance uniquement sur les cellules souches adultes de la peau. Celles-ci sont directement accessibles à partir d'échantillons de peau saine, issus de plasties chirurgicales."

Voilà une bonne nouvelle.

Addendum 28/10 : Réponse de Lancôme :

"Nous tenons à clarifier le fait que pour des raisons éthiques nos laboratoires concentrent leurs travaux de recherche uniquement sur les cellules souches adultes de la peau, qui reposent sur la membrane basale de la jonction dermo-épidermique. En étudiant l'impact des altérations de la jonction dermo-épidermique, nos chercheurs sont parvenus à mettre en évidence l'importance de l'environnement des cellules souches adultes sur leur fonctionnalité. Lancôme bénéficie des fruits de ces travaux dans son soin Absolue Precious Cells, conçu pour agir sur l'environnement des cellules souches adultes de l'épiderme.

Nous regrettons vivement l'ambigüité que ce communiqué a pu créer."

Partager cet article

3 commentaires

  1. Bien !
    Dans ce cas, que Lancôme démente sa publicité parue dans le Figaro.

  2. Dans le Figaro, il est écrit :
    dans le paragraphe DECOUVERTE : “il faut savoir que les cellules souches embryonnaires sont capables de régénérer n’importe quel tissu ou organe.A la fin du développement, chaque tissu héberge des cellules souches dites adultes…”
    dans le paragraphe CELLULES SOUCHES ET COSMETIQUE : INNOVATION LANCÔME : “les cellules souches adultes intéressent aussi la cosmétique pour leur pouvoir de régénération de la peau”
    Ce que j’aimerais savoir, c’est la durée du développement.
    Par ailleurs, Valeurs Actuelles (n° 3804) page 32, publie un texte signé par Aude Mirkovic, maître de conférences en droit privé à l’université d’Evry qui nous dit en introduction : “La communauté scientifique s’accorde aujourd’hui sur le fait qu’aucun progrès thérapeutique n’est attendu des recherches sur les cellules embryonnaires.”

  3. eh bien que Lancôme en reste là et retire sagement sa propagande plus qu’ambigüe pour les performances des cellules embryonnaires sinon nous serons contriant de lui faire une “pub” à notyre façon.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.