Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

L’abbé Pierre est mort

AbpLe père capucin Henri Grouès (biographie) est mort ce matin à l’hôpital du Val de Grâce. Issu d’une famille de 8 enfants,  il est connu sous le nom de l’abbé Pierre depuis la Résistance dans le Vercors et la Chartreuse. Y ayant pris une part particulièrement active, il se vit attribuer la médaille de la Résistance et la Croix de guerre 1939-1945 avec palmes.

A la question sur le discernement de sa vocation religieuse, il soulignait l’importance du scoutisme où on l’appelait "castor méditatif". Avant même le fameux hiver 54, il commence en effet une vie – comme il aimait le dire lui -même – partagée entre la construction de meilleures conditions de vie pour les déshérités et la méditation spirituelle.

Son oeuvre est connue du monde entier. Ses actions pendant la Seconde guerre mondiale et son rôle social lui valurent d’être élevé à la dignité de Grand’ Croix de la Légion d’Honneur le 14 juillet 2004.

RIP

Lahire

Partager cet article

5 commentaires

  1. Quel plus bel hommage lui rendre que de dire la prière de Saint François d’Assise, fondateur de l’ordre qu’il rejoignit à l’âge de 18 ans, abandonnant tous ses biens :
    « Seigneur,
    fais de moi un instrument de paix.
    Là où est la haine, que je mette l’amour.
    Là où est l’offense, que je mette le pardon.
    Là où est la discorde que je mette l’union.
    Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
    Là où est le doute, que je mette la foi.
    Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
    Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
    Là où est la tristesse, que je mette la joie.
    Fais que je ne cherche pas tant à être consolé
    qu’à consoler,
    à être compris qu’à comprendre,
    à être aimé qu’à aimer.
    Parce que c’est en donnant que l’on reçoit,
    C’est en s’oubliant soi-même
    que l’on se retrouve soi-même.
    C’est en pardonnant
    que l’on obtient le pardon,
    C’est en mourant
    que l’on ressuscite pour la vie éternelle »

  2. Dommage qu’il n’y ait pas (encore) eu de commentaires sur ce site à propos de cette nouvelle…
    Je ne partageais clairement pas toutes les prises de position de l’abbé Pierre (notamment certaines de celles tirées de son dernier livre), mais j’admirais son espérance et sa charité…

  3. Je vois que personne n’a laissé de petit message à la mémoire d’un Grand Homme.
    J’espère que son combat ne s’éteindra pas avec lui.
    JB

  4. Je vois que personne n’a laissé de petit message à la mémoire d’un Grand Homme.
    Eh oui ! Les effets de l’idéologie, hélas.
    A bientôt l’abbé !

  5. Je ne ferai certainement pas d’éloge national à l’abbé Pierre, il me laisse un gout amer de récupération par un entourage qui l’a manipulé.
    Il a joué avec les médias jusqu’à dévoiler avec impudeur des secrets de confessionnal. Il n’a pas tenu bon dans son sacerdoce. Certains de ses propos sur la doctrine étaient plus que limite…
    Son successeur est un gauchiste très engagé et très méprisant de l’argent des « riches ».
    Certes, il a enclenché des prises de conscience, mais combien d’autres bien plus discrets, bien moins emblématiques, moins sulfureux aussi…?
    Je vois avec tristesse que tout le monde y va de son commentaire de circonstance, et cela me semble faux…
    Alors, comme dans ce pays, on ne peut rien dire contre les « icônes » arbitrairement désignées par le top 50 des personnalités, je me tairai publiquement, en laissant juste mon dépit s’éxprimer entre amis, au Salon.
    Que Dieu l’accueille dans Son Ciel.

Publier une réponse