Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

La propagande de Nicolas Sarkozy en banlieue

décryptée par John Paul Lepers :

"Avec ce reportage intitulé "Rencontre en banlieue dans le quartier Beauval de Meaux", nous sommes, je suis obligé de le dire, dans la grande tradition de la télévision soviétique des pires années Brejnev, ou de la télé de Nicolae Ceausescu. Pas de son direct, juste une image prétexte avec un commentaire dictée par le service de propagande."

La comparaison entre le reportage réalisé par NSTV (Nicolas Sarkozy sans le son, accompagné par une voix off) et celui de telelibre.fr (Nicolas Sarkozy en direct, dans un débat fortement animé avec des musulmans) est édifiante.

Michel Janva (via VoxGalliae)

Partager cet article

4 commentaires

  1. j’ai beau cliquer sur telelibre, je tombe sur la même vidéo que la précédente.
    [Merci ! c’est corrigé. MJ]

  2. J’ai du mal à comprendre ce que ces deux vidéos sont supposées montrer.
    En quoi la vidéo de NSTV serait-elle digne de la propagande soviétique ? Les images montrent bien que la discussion est animée, voire virulente, ce qui et confirmé par les images de télélibre.
    Télélibre montre par ailleurs une vidéo tronquée, coupant les réponses faites par Nicolas Sarkozy, notamment, pour ne se focaliser que sur les critiques ou questions les plus virulentes de la salles (cela étant, les coupures ne permettent pas de s’assurer qu’il s’agissait des plus virulentes).
    Bref, on voit surtout que d’un même événement, chacun veut lui donner une signification différente.
    Le texte de la voix off ne dit rien qui contredise le reportage de Télélibre, à part peut-être « aux dires des journalistes, aucun dispositif de sécurité renforcée n’était visible ». Il ne dit pas que Nicolas Sarkozy a été plébiscité par les habitants des banlieues ni qu’ils ont trouvé un terrain d’entente.
    Cette vidéo sert surtout, à mon sens, a montrer que Sarkozy peut encore se rendre dans un quartier sensible.
    Maintenant, je ne comprends vraiment pas en quoi la vidéo de NSTV est plus digne de propagande soviétique que celle de Télélibre.
    Pour info, j’ai retranscrit rapidement le texte de la voix off :
    «
    Après Perpignan et Villepinte la semaine dernière, Nicolas Sarkozy s’est de nouveau déplacé pour aller à la rencontre des jeunes de la banlieue.
    Nicolas est arrivé vendredi en fin d’après-midi à Meaux, en Seine-et-Marne, pour une rencontre avec des habitants du quartier sensible de Beauval et le président du parlement des banlieues, Karim Zéribi. C’est vers 18h30 que Nicolas est arrivé dans un centre des sports et loisirs du quartier où l’attendaient Monsieur Zéribi ainsi que Jean-François Coppé, maire de Meaux.
    La rencontre a été organisée, bien sûr, par Rachida Dati, et aux dires des journalistes, aucun dispositif de sécurité renforcée n’était visible. Organisée en octobre 2001 par l’APC, le mouvement Agir Pour la Citoyenneté, le parlement des banlieues avait interpelé en février les candidats à la présidentielle avec un manifeste des quartiers populaires et trente propositions pour changer la vie dans les quartiers.
    Ce déplacement est une grande revanche sur les détracteurs de Monsieur Sarkozy qui l’accusent de ne pouvoir se rendre en banlieue et de s’être mis à dos certains habitants des quartiers sensibles par son utilisation des mots « Kärcher » et « racaille ». Sur ce point bien précis, en réponse à une question posée, Nicolas Sarkozy s’est expliqué et a donné sa véritable version des faits.
    « En avant, calme et droit », telle a été la posture de Nicolas face à la banlieue. Encore une fois, Nicolas a fait la preuve qu’il ne se dérobait pas. Respect.
    »
    [info : le lien du texte « Rencontre en banlieue dans le quartier Beauval de Meaux » ne marche pas (erreur 404)]
    Cordialement,
    Thomas
    [Bravo pour votre retranscription ! Ce que JPL entend par propagande digne de Brejnev, c’est justement cette voix off qui empêche le téléspectateur de se faire une opinion par lui-même : on lui raconte la visite mais jamais on ne le laisse écouter N.S. MJ]

  3. Yves Daoudal aura sans doute vu juste avant tout le monde en dénonçant l’imposture Bayrou.
    Deux remarque sur la vidéo de Lepers :
    – Le muslim coiffé qui attaque violemment Sarkozy se sent obligé de sortir sa carte d’identité pour prouver sa francitude. Mon père qui est un Français naturalisé et qui parle français avec un accent polonais à couper au couteau n’aurait jamais fait ça, et ne fera jamais ça. C’est bien là la différence entre l’immigration européenne et les autres.
    – Ce même musulman coiffé affirme que l’islam signifie soumis à Dieu. Enfin une traduction exacte. L’ironie est qu’il dit cela à celui qui a créé le CFCM. “Poingt vilain, il te oint ; oint vilain, il te poingt”.
    Et dire que l’UOIF est sur le point de soutenir Bayrou…

  4. Certes, le spectateur ne peut se faire une opinion par lui-même, mais n’est-ce pas aussi bien le cas dans la vidéo de Télélibre ?
    Je trouve qu’il y a beau jeu d’opposer la propagande de l’un (dans un cadre de campagne, et donc clairement publicitaire) avec l’objectivité de l’autre (proclamée, dans un cadre journalistique qui devrait justement laisser attendre une certaine neutralité, mais qui en vérité donne une vision tronquée).
    Autant le commentaire de la vidéo de NSTV peut se justifier (mais qu’est une campagne présidentielle, sinon de la propagande ?), autant faire passer pour de l’objectivité la vidéo de Télélibre, ce n’est plus de la propagande, mais de la désinformation.

Publier une réponse