Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La “préférence nationale” au programme de l’UMP ?

C’est la question qu’on se pose après avoir entendu les déclarations de Nicolas Sarkozy, sur le droit au logement opposable :

"il va de soi que les sans-papiers ne doivent pas y avoir accès. Je ne souhaite pas non plus que tous les étrangers en situation régulière y aient droit".

Le député UMP du Vaucluse Thierry Mariani précise qu’il déposera un amendement pour réserver les nouvelles dispositions sur le droit au logement opposable

"aux étrangers parfaitement intégrés qui ont obtenu une carte de résident de dix ans. […] Quand on n’a pas de papiers, ou quand on a seulement une carte de séjour temporaire d’un an, on n’a pas à bénéficier d’un logement social aux frais du contribuable."

De même pour l’Aide Médicale d’Etat (AME) –pour les étrangers en situation irrégulière-, Sarkozy a estimé qu’elle devait être réformée et réservée aux "étrangers vraiment nécessiteux" :

"On ne doit pas immigrer en France pour bénéficier d’aides sociales. Notre pays n’a pas vocation à être un guichet social universel !"

Evidemment, à l’approche des élections, ces soudaines déclarations peuvent susciter le scepticisme. Mais après tout, il reste encore un peu de temps avant avril pour commencer à les mettre en oeuvre… Chiche !

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

4 commentaires

  1. On remarque aussi le discours complètement incongruent de Sarkozy comme de tous ceux de l’UMPS :
    “On ne doit pas immigrer en France pour bénéficier d’aides sociales. Notre pays n’a pas vocation à être un guichet social universel !”
    On ne doit pas, on a pas vocation… blablabla ils disent des choses et pensent le contraire.
    Rien pour les immigrés, absolument rien, pas la moindre cacahuète. Allez voir dans les monarchies arabes combien ils donnent aux immigrés. Que dalle ça va sans dire, mais en plus tant que vous leur devez de l’argent, vous ne pouvez quitter le territoire.

  2. Aide Médicale d’Etat : Si Sarkozy met toujours 5 ans avant de réaliser ce qui se passe quand il est au pouvoir… autant confier les clés de la maison France à d’autres plus réactifs.

  3. Il a été lent à comprendre, en effet malgré ses différentes reculades et autres ronds de jambe (concessions au CFCM entre autres), 83% des étrangers ou d’origine déclarent vouloir voter à gauche, bien fait pour lui..
    Le déculottage ne paie jamais.

  4. Monsieur Sarkozy se moque une fois de plus de nous :
    D’un coté de biens bonnes paroles pour atténuer la solution d’inspiration socialo-communiste qui consiste à déclarer le droit au logement opposable avec ses trois mamelles qui sont l’assistanat, l’imposition et la spoliation.
    Donc, pour faire passer la pilule, il faut mettre cette mesure absurde et inefficiente dans le cadre (bien légitime) de la préférence nationale.
    Peut-on penser un seul instant que l’homme qui promeut la discrimination positive, donne un droit de séjour à vie en France aux criminels étrangers (suppression de la bien mal nommée double peine) et réprime férocement et fait condamner les distributions de soupe au cochon, puisse réellement exclure les immigrés de cette mesure ?
    Non, bien entendu, une fois cette loi votée, son complice (dans l’affaire de la soupe au cochon) Delanoë (ou tout autre, voire N. Sarkozy lui-même) portera l’affaire devant le conseil d’état (ou toute autre juridiction de l’UE) qui s’empressera de déclarer cette mesure discriminatoire et donc illégale : tout le monde y compris les immigrés illégaux doivent bénéficier du droit au logement opposable.
    Un peu d’histoire : déjà Monsieur Chirac alors maire de Paris avait décidé de donner une allocation aux mères de familles Françaises ou originaires de l’UE ; cette décision a été jugée discriminatoire, et les contribuables Parisiens ont payés pour tous ; Monsieur Chirac, vu sa qualité, n’a heureusement pas été condamné.
    Janvier 1998 à Vitrolles : une allocation de naissance d’un montant de 5 000F (762 €) est allouée aux enfants de parents français ou ressortissants de l’Union européenne. Catherine Mégret sera condamnée pour discrimination à 3 mois de prison avec sursis, une amende de 15 245 €, et deux ans d’inégibilité.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services