Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

La grammaire: nouveau chantier du ministre de l’Education

Après la réforme des méthodes de lectures, avec le succès mitigé que l’on connait, Gilles de Robien réformerait de la même manière l’apprentissage de la grammaire:

Remodeler l’enseignement de la grammaire du primaire au collège sans revenir "vingt ans en arrière"
:
c’est le sens des propositions que le linguiste Alain Bentolila doit
remettre, mercredi 29 novembre, au ministre de l’éducation. Gilles de
Robien, qui compte l’apprentissage de la grammaire au nombre de ses "chantiers de bon sens"
, l’avait chargé, en septembre, d’une mission sur ce thème.
Selon le linguiste, l‘apprentissage de la grammaire doit se faire "selon une progression rigoureuse, allant du simple au complexe et du fréquent au rare".
D’une façon générale, explique-t-il, "la progression ne saurait être
liée à la rencontre aléatoire des textes, elle doit obéir à la logique
interne du système grammatical"
.

On ne peut que se réjouir de ces mesures de bon sens. Mais aussi de la participation à ce rapport de l’académicien Erik Orsenna, dont le livre La grammaire est une chanson douce avait dénoncé d’une manière délicieuse les méthodes modernes d’enseignement de la grammaire. Mais encore une fois, si la réforme a lieu, attendons de voir sa mise en oeuvre dans les programmes et dans les classes.
Pierre Nicolas

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

2 commentaires

  1. Si la réforme de la grammaire se fait d’une manière aussi lamentable que celle de l’apprentissage de la lecture (lire notamment à ce sujet Ghislaine Wettstein-Badour), je n’en attends rien ou presque. Erik Orsenna, c’est bien. Mais l’un des principaux experts nommés par le ministre est Alain Bentolila : auteur d’une méthode de lecture à départ global qui obéit à tous les poncifs des méthodes dites “intégratives”, et linguiste comme les linguistes qui ont inventé la grammaire fonctionnelle. Il faut absolument lire Elisabeth Nuyts à ce sujet (“L’école des illusionnistes”).
    Bentolila, précisément, fait illusion : le discours qu’il tient dans ses excellents livres et discours en direction des parents est contredit par sa pratique (méthodes de lecture, diffusion d’exercices de lecture déstructurants de la pire espèce).

  2. C’est une très bonne chose de vouloir s’attaquer à la grammaire.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services