Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La France une démocratie ?

Lu sur le conservateur :

"A propos de la reconnaissance du génocide arménien par la Turquie : "Etre capable de regarder son passé en face est un critère de démocratie" – Patrick Devedjan

Que dire alors de l’absence de commémorations officielles ou de monuments significatifs pour les centaines de milliers de victimes de la révolution de 1789 ? ou de la volonté des autorités françaises d’empêcher la pose d’une plaque commémorant les gardes suisses assassinés par une populace déchainée en 1792. Que dire également des sanctions quasi-disciplinaires et de l’ostracisme vécu par les historiens qui transgressent ces tabous officiels, comme l’a vécu Reynald Secher, auteur de la Vendée-Vengé ou d’autres cas rapportés par Jacques Heers. Alors la France, pas une démocratie ?"

Michel Janva

Partager cet article

6 commentaires

  1. bonjour,
    les pieds noirs et les harkis?
    les morts de la rue d’isly?
    les morts d’oran?
    les soldats tues POUR RIEN?
    osez vous regarder le passe en face?
    je ne le pense pas sinon cela se saurait
    monsieur devedjan la France est-elle encore une democratie???

  2. Aider DEVEDJIAN à officialiser in extenso le génocide des Arméniens, facilitera par la suite la reconnaissance de tous les génocides de l’Histoire.
    Parce qu’il sera impossible à la République et aux tenants de la religion démocratique de donner aux uns et refuser aux autres sous peine d’incohérence et de déni de Justice !
    D’ailleurs à ce propos… on ne s’appuie pas assez sur nos voisins européens. Par exemple concernant les gardes suisses assassinés en 1792, on pourrait/devrait susciter un lobby suisse d’aujourd’hui qui réclamerait pour la mort des siens, une réparation (un mea culpa) de l’Etat (France) se traduisant par divers éléments habituels (stèle, commémoration, etc).
    Concernant Marie-Antoinette et la haine (manipulée) de l’Autriche, on pourrait/devrait mettre sur pied une association autrichienne de défense de la mémoire de la Reine assassinée. Afin de se servir de l’association pour demander réparation à la France au motif d’une haine ethnique puisque la Convention montra cette disposition particulière.
    Concernant la Vendée militaire et la chouannerie, idem, pourquoi ne pas demander la révision du procès en damnation républicaine de ces contrées fidèles au Roy et à DIEU ? Et si la France républicaine s’en contrefout… on pourrait/devrait toujours ester en Cour des Droits de l’Homme pour que l’Etat fasse amende honorable et batte sa coulpe pour les crimes d’Etat commis alors.
    Dans la mesure où l’espace judiciaire s’extensifie de plus en plus, dans la mesure où le devoir de mémoire devient presqu’incontournable, alors il faut se servir des armes médiatico-juridiques mises en place pour faire valoir ce que de Droit !

  3. La France est autant une démocratie que les républiques populaires étaient populaires !
    Pourtant si, au sens où la définissait Saint Thomas d’Acquin (s’inspirant d’Aristote si je ne m’abuse ?), la France est assez proche d’une démocratie, puisque le docteur angélique établit une distinction, pour tout gouvernement exercé par plusieurs, entre la république qui recherche le bien commun, et la démocratie qui ne le recherche pas. Même distinction entre aristocratie et oligarchie, ainsi qu’entre royauté et tyranie.

  4. Quand j’eus proposé de faire une conférence sur “les guerres de Vendée”… Qu’est-ce que j’ai pu me faire incendier (au secours, je croyais à un retour des colonnes infernales).
    Faut savoir que dans ma région (le Languedoc) on ne pense qu’aux cathares.
    Par ailleurs, je tiens à rappeler le fameux livre de Jean Sevilla “Historiquement correct”.

  5. En France, combien d’arméniens pour voter pour Devedjian et son club ? […]
    “La banlieue est l’avenir de la France. c’est là que se fait la rencontre des populations, des cultures et où l’on veut transformer le Monde, car il y a une force dans les banlieues qui ne se retrouve pas dans le cœur des villes”. Patrick DEVEDJAN (Ministre).
    La force des banlieues ? la police la subit tous les jours.

  6. Bravo Michel Janva !
    C’est ici que, tout comme la prophétique réunion d’Assise de Jean-Paul II, rappelée avec force et miséricorde par Benoît XVI tout dernièrement, le geste de repentance fait par le premier et dont la pertinence et la justesse ne furent pas toujours bien perçues non plus, prend toute sa dimension contre-révolutionnaire, pour peu que la chrétienté veuille bien l’accepter fidèlement et humblement et en propager le sens, comme le firent, sous un joug encore plus lourd, nos amis polonais.
    Car en effet, on peut se demander : que resterait-il de liberticide et de nocif dans la vie de la cité si la république faisait le choix de se repentir de ses forfaits fondateurs? Regardons-y de plus près…
    Pensons en effet aux massacres de 1793, en Vendée, à Paris, Lyon, ou partout ailleurs, aux pontons de Rochefort, aux persécutions de l’Eglise, qui depuis plus de deux siècles n’ont jamais réellement cessé. En témoignerait, si besoin était, la diffamation permanente, apparemment couverte par le ministère des cultes, sur la prétendue culpabilité de l’Eglise dans la propagation de la pédophilie.
    Combien grande également pourrait être la libération des esprits si la république reconnaissait la falsification permanente de l’Histoire et son enseignement forcé (par la rééducation nationale ?), qu’il s’agisse du Moyen-Age, de la révolution, ou de l’histoire contemporaine et de son imbécile théorie des bons et des méchants propice aux revendications des faux résistants de la dernière heure ?
    Qu’adviendrait-il alors de l’enseignement de la philosophie et de la littérature et leurs programmes, tant obscurcis par les Lumières ?
    Quid dans ceux-ci, alors re-toilettés ,de la place de choix de l’esclavagiste, antisémite,raciste et anti-féministe,-ouf!-Voltaire ( cf ses citations ci-dessous, 1 ) et de l’inepte “philosophe” Jean-Jacques ?( idem, 2).
    Que deviendrait le perpétuel désordre public si les coupables (politiques ou non) étaient jugés responsables et condamnés comme tels ?
    La justice pourrait-elle enfin mériter son nom, ne serait-ce que si la présomption d’innocence, avec ce qu’elle comporte de conformité au respect de la dignité humaine était appliquée ( cf l’emblématique affaire d’Outreau)
    Quels juges pourrait former la très gauchisante Ecole Supérieure de Magistrature
    si son enseignement ne consistait pas à apprendre à imposer , sans autre forme de procès que celui d’Outreau,”la force injuste de la Loi”?
    On pourrait multiplier les exemples qui, je n’en doute pas abondent aux yeux des lecteurs, et nous conduiraient inévitablement aux sommets de l’horreur révolutionnaire en cours, que constituent l’avortement, l’euthanasie, et l’eugénisme peu ou prou déferlants, fruits empoisonnés d’une république qui, comble du révisionnisme historique, se veut “sans racines chrétiennes”.
    Oui, la maille du filet révolutionnaire qui fut jeté sur nos ancêtres, et emprisonne toutes les générations qui suivent, a bien été construite par un très long enchaînement d’atteintes pernicieuses ou flagrantes à la Loi Naturelle voulue par Dieu . Elles ont été systématiquement dirigées contre la dignité de l’homme créé à l’image de Dieu , puisque l’objectif final était d’extraire celui-ci de la vie sociale au profit du délire libertaire et liberticide des Lumières, pour conduire à l’avènement du règne de la « loi du renard libre dans le poulailler libre » , substitué à la miséricorde divine.
    On en mesure le « progrès »…
    En conclusion, c’est donc bien par la repentance d’un tel héritage, tout au contraire du geste de reniement symbolique de nos racines chrétiennes, qu’il est nécessaire d’obtenir d’un régime dont les actionnaires, je pèse mes mots, demeurent qui complices,qui amnésiques, mais dans tous les cas comptables et coupables.
    Le salut et le pardon souhaitables ne peuvent advenir sans ce préalable. Gardons présent à l’esprit que même après la chute du mur de Berlin , le bonnet Phrygien était encore en France l’emblème d’un des plus grands partis de la majorité présidentielle … dite “de droite” .
    Il reste du chemin à parcourir.
    A nos plumes acérées pour saper inlassablement les fondations de l’obscur château de carte, et à nos chapelets apaisants pour solliciter humblement la Grâce qui, elle, peut, bien davantage encore que nos modestes entreprises.
    1)-Voltaire esclavagiste : « tous les opprimés ne sont pas malheureux, la plupart sont nés dans cet état et le travail les empêche de trop sentir la situation »
    « Emile ou de l’éducation », Paris 1762.
    -Voltaire l’antisémite : « les hébreux était une horde d’arabes voleurs »
    « Inventaire Voltaire », Paris 1995, par J.Goulemot, A.Magnan, D. Masseau
    -Voltaire raciste : « Nos sages ont dit que l’homme est à l’image de Dieu, : voilà une plaisante image de l’Etre éternel qu’un nez épaté avec peu ou pas d’intelligence. »
    « Les lettres Amabed » .1769
    -Voltaire anti-féministe : « quant à la supériorité de l’homme, sur la femme , c’est une chose entièrement naturelle : c’est l’effet de la force du corps et même celle de l’esprit »
    article Genèse , Dictionnaire philosophique. Paris 1964
    2) l’inepte philosophe Jean-Jacques : « les bonnes institutions sociales sont celles qui servent à dénaturer l’homme. »
    Le Contrat social, 1762
    Autant d’éloquentes citation que vous pourrez trouver dans l’excellent livre déjà cité : « l’homme des droits de l’homme et sa compagne » par le Professeur des Universités Xavier Martin aux Editions Dominique Martin Morin.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services