Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

La France a besoin des Chrétiens

Cg…selon Christophe Geoffroy dans l’éditorial de La Nef du mois de juin :

" (…) Nicolas Sarkozy, malgré son éventuelle bonne volonté, est l’homme d’un système qui est fondamentalement hostile à toute notion et recherche de la vérité. Le mot même fait peur, tel Pilate avec Jésus, on le fuit et l’on se réfugie dans le relativisme. En politique comme ailleurs, nos élites n’ont plus le courage de seulement s’interroger sur la vérité. Car s’engager dans cette voie, c’est forcément arriver à un moment ou à un autre aux questions essentielles sur le sens de la vie, sur l’homme, ce qu’il est … et finalement sur Dieu (…)

Dans ce contexte, quelle doit être l’action des chrétiens ? La priorité s’impose d’elle-même : l’évangélisation. Cela ne signifie pas que ceux qui se sont engagés dans l’action politique doivent tout laisser tomber pour se faire missionnaires, mais qu’ils doivent être assez courageux et assez formés pour se comporter clairement et publiquement en chrétiens en toutes circonstances – en refusant notamment tout compromis sur des points éthiques non-négociables.

Face à la perversité du monde, à une situation qui ne semble jamais s’améliorer comme si le déclin était inéluctable, la tentation peut être forte de déserter ses responsabilités dans la Cité et se réfugier dans le seul spirituel (…) Le monde moderne a bien des tares mais il laisse encore la possibilité de vivre chétiennement et d’évangéliser. Certes, l’antichristianisme est parfois virulent, mais nos vies ne sont pas menacées comme en d’autres temps ou d’autres lieux (…) Il est toujours difficile de vivre chrétiennement et d’être un saint, la société y a sa responsabilité certes, mais c’est une contrainte extérieure, quand la principale est intérieure – en raison du péché et de notre faiblesse. Ne prenons pas de faux prétextes pour fuir nos devoirs de chrétiens, la France a besoin de nous."

Philippe Carhon

Partager cet article

2 commentaires

  1. Ces six derniers mois démontrent que les chrétiens sont extrêmement divisés, qu’ils n’ont pas de principes unificateurs et que les réflexes de milieux, régionaux, et surtout strictement financiers, fiscaux et matériels constituent l’essentiel de leurs motivations politiques.
    Il y a eu des pôles de réflexion comme le SB et qq autres, mais même parmi eux, chez certains groupes, publications et autres fondations, des motivations extérieures aux PNG l’ont emporté, par passion politicienne à très courte vue.
    Sans une direction claire, rappelée et martelée par l’épiscopat français, comme cela se fait en Italie et en Espagne, il est à craindre que cette situation perdure. Et que même les partis dits de la  »droite nationale ou souverainiste » continuent de méconnaître ou à penser secondaire, ou utopique, ou dangereux électoralement, à l’image de la plupart des catholiques français, l’essentiel de la DSE( Doctrine Sociale de l’Eglise).
    Le rôle des évêques sera donc primordial pour voir évangéliser la vie publique et sociale de la France, comme le souhaite M. Geoffroy dans la NEF.

  2. Pouvez-vous noter que La Nef dispose désormais d’un site propre : http://www.lanef.net ?
    Merci.

Publier une réponse