Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La danse de Nicolas Sarkozy

Dans Présent, sous la plume de Franck Delétraz :

"[T]out le monde l’aura compris : le nouveau Président, après s’être excusé plusieurs fois auprès de la gauche d’avoir été élu, demande maintenant pardon aux syndicats. Le nouveau Président qui, après avoir été porté au pouvoir par une majorité de Français refusant d’être gouvernés à gauche s’apprête à intégrer des ministres socialistes dans son gouvernement, s’efforce maintenant de ne pas heurter les syndicats et parle de réformes consensuelles ! Ce refus de « pas passer en force », quelles que soient les réformes, en dit long sur la « rupture » annoncée par Sarkozy. […] Enfin, ce refus en dit long aussi sur la naïveté – ou la malhonnêteté – d’un Sarkozy qui, pour tenir ses promesses électorales dans le domaine économique et social, sera justement obligé de « passer en force » face à des syndicats intransigeants."

MJ

Partager cet article

13 commentaires

  1. Vous êtes méchant!
    L’état de grâce serait déjà fini alors que Sarkosy n’a pas encore pris ses fonctions?
    On disait que le pouvoir usait de plus en plus vite mais quand même…
    Et si on commençait tout de suite les présidentielle de 2012?

  2. La strategie de Sarkozy est pour le moment assez intelligente, a mon sens : les ministres de gauche qu’il compte faire entrer dans son gouvernement sont en principe d’accord sur la politique menee dans leur domaine par Sarkozy, quant aux syndicats, autant composer avec eux tant que faire se peut. Si Thibault et ses petits amis s’amusent a bloquer le pays, la, bien entendu, il va falloir les envoyer chier avec tous les honneurs !

  3. C’est normal : le régime étant par construction sénestrogyre…

  4. Tout à fait d’accord avec Roland.
    Je regrette que nous ayons souvent la même réactions que les médias classique face à l’actualité, c’est à dire se jetter sur le moindre évenement qui nous arrange pour dauber sur tel ou tel. […]
    Jugeons l’arbre à ses fruits, laissons le temps au temps. Comme des gens sages et raisonnés, prennons le temps du recul par rapport à l’actualité et cessons de jeter des anathèmes à tout bout de champs.
    Et pour l’instant Sarkozy n’est pas encore président…
    [Quels anathèmes ?
    Quand aux fruits, oui on peut déjà juger le choix des ministres comme le style de gouvernement choisi. La rupture est déjà rangée dans les cartons de la campagne… MJ]

  5. Sarko, c’est le clone de Chirac version jet-set : un trés trés bon candidat et vraisemblablement, je le crains, un trés mauvais président. On juge un arbre à ses fruits et pour l’instant la récolte n’est pas extra:
    un président dont la première sortie en publique est une manifestation de repentance qui s’avère de plus inféodé au pouvoir médiatico-fiancier et qui fait une ouverture à gauche alors que rien ne l’y oblige. C’est beaucoup en peu de temps !

  6. Vous parlez de fruits.
    Sans porter de jugement sur l’avenir ou sur les personnes, faut-il rappeler qu’avant de récolter il faut labourer, semer, élever avant d’avoir des fruits.
    Les résultats économiques actuels de l’Angleterre sont dus en grande partie aux réformes de M. Thatcher. Il faut du temps au temps (et Mitterrand n’est pour rien dans cette citation).
    Prenons un exemple simple et d’actualité lié à Sarkozy : la délinquance.
    Croyez vous que par ce qu’il est Président de la République que demain on va pouvoir mettre tous les délinquants en prison ? Bien sûr que non et non pas à cause d’une mauvaise volonté des juges « gauchistes ».
    Les prisons sont pleines (vrai motif à la non incarcération).
    Il faut donc d’abord en construire et si tout va bien il faudra :.
    Inscription du budget et au vote parlementaire 1 an au mieux
    Trouver les emplacements 1an
    Lancer le programme architectural / budgétaire/ enquête d’utilité publique (avec les oppositions des riverains et divers associations de la nature et autres qui mettront tout ça devant les tribunaux ) etc. 1 an au mieux 10 ans au pire.
    Le temps de construction 2 ans et je suis généreux (c’est du préfabriqué). Il reste la mise en service des lieux, le recrutement et la formation du personnel etc…
    Il ne faut pas oublier que chaque année les budgets sont rediscutés et que s’il y a des restrictions budgétaires ça peut ralentir, voire stopper, les projets…
    Dans tous les cas de figures, il faudra compter entre 7 et 10 ans…
    On nous parle de quinquennat…
    Nous jugerons de l’action de Sarkozy dans 10 ans comme nous pouvons juger du bilan de Mitterrand aujourd’hui. C’est d’ailleurs lui qui à stopper en 1982 les programmes des prisons. C’est à lui que nous devons la situation carcérale actuelle.
    Il faut planter avant de récolter des fruits…
    [Sauf qu’il s’agit d’un mauvais exemple : la construction de prisons n’est pas dans le projet de NS… MJ]

  7. Tout cela n’est sans doute que finasseries politiques pour désamorcer les stratégies de ses deux principaux ennemis (PS ; CGT) et assurer la majorité aux législatives. Après cette échéance, on pourra juger opportunément de la rupture, et être d’autant plus critique si elle n’est pas au rendez-vous .
    Il est vrai que Mrs Thatcher en son temps avait commencé par ignorer les syndicats avant de les briser. Pas finaude, la dame de Fer. Mais efficace.

  8. Louim parle de “juger l’arbre à ses fruits”…
    Notre ami aurait-il oublié que, des fruits, on en a eu pendant déjà 5 ans que l’UMP, dont Sarko est le Président, est au pouvoir?
    Des fruits? en 5 ans de Ministère de l’Intérieur, Sarko nous en a donné des fruits:
    – création du CFCM qui, pour la 1ere fois de l’Histoire de France institutionalisme l’islam en France, donnant ainsi et entre autres une représentativité légale aux mollahs du CFCM, ainsi qu’ouvrant le droit à un financement public des mosquées…
    – reculades successives face aux résistances de la rue contre le projet UMP du CPE…
    – reculades successives face aux émeutes de banlieues en novembre 2005 (c’est Villepin qui a du décréter l’état d’urgence, et Sarko a fait appel aux imams des cités pour faire calmer le jeu). Il parait que 2 ans après on attend toujours le karcher…
    – promotion de la “discrimination positive”, concept raciste anti-français et pro-immigré…
    – promotion du lobby Gay, avec au sein de l’UMP l’association “Gay Lib”, “amélioration” du Pacs (décret “Pacs 2”), et projet de CUC, contrat civil singeant le mariage pour les homos, sans parler du futur statut de “beau-parent” prévu par Sarko et porte ouverte à l’adoption…
    – promotion de l’euro-mondialisme, avec la volonté affichée de faire passer en force un nouveau traité de Constitution européenne, de connivence avec l’Allemande Angela Merkel…
    – record de laxisme face à l’immigration clandestine (22000 régularisations en 2006, contre 7000 par an sous le gouvernement Jospin)…
    – propos eugénistes sur le “gène ” pédophile…
    Euh, il en faut combien des “fruits” comme ça avant d’ouvrir les yeux?…

  9. Permettez-moi ce commentaire leger : un Francais meurt et comparait devant saint Pierre. Ce dernier lui dit ( proposition etonnante certes mais veridique) : ” Vous pouvez choisir entre le paradis et l’enfer”. Le Francais reflechit et ajoute : ” D’accord mais d’abord j’aimerais faire une visite rapide de l’un et l’autre, afin de pouvoir comparer et choisir a bon escient.” ” Pas de probleme” repond saint Pierre. Et le voila, guidant le Francais, tout d’abord au Paradis. Il ouvre la porte : toute une assemblee d’anges jouant de la harpe et les saints les ecoutant patiemment. ” Plutot rebarbatif ” pensa le Francais. ” Voyons maintenant l’enfer ” lui dit saint Pierre, qui avait surpris sa pensee. Il pousse la porte : un immense banquet, somptueux, des gens joyeux qui mangent des mets delicieux, boivent des vins rares, des femmes magnifiques et peu farouches ( parenthese : oui, ces histoires de paradis sont toujours en faveur de l’homme ; ou donc est la parite !?)… ” Superbe !” s’ecria le Francais. ” Alors, votre choix est fait ?” demanda saint Pierre. ” Oui, oui, bien sur ! l’enfer ! l’enfer ! sans aucune hesitation!” ” Tres bien, bon sejour donc ”
    Et le Francais retourne, seul cette fois, a la porte de l’enfer qui s’ouvre et se referme dans un claquement sinistre. Il suffoque aussitot dans le souffre et la fumee, la chaleur intenable, et apercoit des feux immenses ou se tordent les damnes en hurlant. ” Mais… mais… ou se trouve donc le banquet avec les vierges magnifiques !!!” s’ecrie-t-il. Et un demon qui le pousse alors vers la fournaise lui murmure a l’oreille : ” Ah ca, c’etait seulement pour notre campagne electorale.”
    Fin de l’histoire.
    Toute ressemblance avec des evenements reels serait evidemment un pur produit de l’imagination et de la mauvaise foi.

  10. Il me semble que beaucoup de commentateurs se montrent injustes avec le candidat elu; il n’est pas responsable de la ” regle du jeu “.
    Cette derniere a été ecrite et voulue il y a bientôt 50 ans, elle oblige celui qui veut être elu à mentir et à tricher sinon point d’election.Mr. Sarkozy ne fait que se plier à cette regle.
    Il est notoire que les qualités requises pour être elu n’ont rien à voir avec celles qui sont necessaires pour bien gouverner.
    Ne s’agit-il pas là l’aporie substantielle au principe democratique ?

  11. À Olivier,
    C’est vrai, mais votre liste correspond à la Présidence CHIRAC.
    C’est son bilan. « Je décide, il exécute »
    Maintenant Sarkozy dit nous avoir “changer”
    Je n’y crois pas, je ne suis pas naïf, mais nous verrons bien.
    Une chose est sûr, je ne voterais pas pour lui aux législatives.

  12. [Sauf qu’il s’agit d’un mauvais exemple : la construction de prisons n’est pas dans le projet de NS… MJ]
    Non au contraire, cet exemple était volontaire, Ceci démontre doublement que ça n’est pas demain que l’on règlera le problème de l’insécurité.
    Sans programme de prison, les délinquants resteront dans la rue. Il sera inutile de blâmer les juges, qu’ils soient de gauche ou de droite. Quand il n’y a pas de place, il n’y a pas de place.
    C’est bien pour cela que je ne crois pas que NS résoudra quoi que ce soit!

  13. Régler le problème de l’insécurité peut effectivement être long, mais tout de même ! Vous parlez des prisons, il faut savoir que 60 % de la population carcérale est d’origine étrangère. D’autre part si on ne peut pas diminuer tout de suite le nombre d’actes de délinquance, onpeut, me sembe-t’il en arrêter assez rapidement la progression. Par exemple en recréant nos frontières, pour éviter que des cammionnettes roumaines (c’est un exemple parmi tant d’autres) ne déversent en plein Paris des jeunes prostituées sur le trottoir. Autres mesures simples et rapides, créer des chantiers surveillés en lieu et place des prisons pour les primo-délinquants, car la prison est un lieu extraordinaire de contamination. Alors à force de donner du temps au temps, 40 ans ont passé et le résultat est plus que déplorable.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]