Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

La vraie vie

Extrait de l'homélie de Benoît XVI lors de la messe in Cena Domini :

BLa vie éternelle, c’est de te
connaître, toi, le seul Dieu, le vrai Dieu et de connaître celui que tu
as
envoyé, Jésus-Christ
» (Jn 17,3). Chaque être humain veut vivre. Il
désire une
vie véritable, pleine, une vie qui vaille la peine, qui soit une joie. A
l’aspiration à la vie, est jointe, en même temps, la résistance à la
mort, qui,
cependant, est inéluctable. Lorsque Jésus parle de la vie éternelle, il
entend
la vie authentique, vraie, qui mérite d’être vécue. Il n’entend pas
simplement
la vie qui vient après la mort. Il entend la manière authentique de la
vie- une
vie qui est pleinement vie et pour cela est soustraite à la mort, mais
qui peut,
de fait, déjà commencer en ce monde, ou mieux, qui doit commencer en
lui
: c’est
seulement si nous apprenons déjà maintenant à vivre de façon
authentique, si
nous apprenons cette vie que la mort ne peut enlever, que la promesse de
l’éternité a un sens. Mais comment cela se réalise-t-il? Qu’est donc
cette vie
vraiment éternelle, à laquelle la mort ne peut nuire? La réponse de
Jésus, nous
l’avons entendue: la vraie vie c’est qu’ils te connaissent, toi, Dieu et
ton
Envoyé, Jésus Christ.
A notre surprise, il nous est dit là que la vie
est
connaissance
. Cela signifie, par-dessus-tout: la vie est relation.
Personne n’a
la vie de lui-même et seulement pour lui-même
. Nous l’avons de l’autre,
dans la
relation avec l’autre. Si c’est une relation dans la vérité et dans
l’amour, un
donner et recevoir, elle donne plénitude à la vie, elle la rend belle.
Mais
justement à cause de cela, la destruction de la relation, œuvre de la
mort, peut
être particulièrement douloureuse, peut mettre en question la vie
elle-même.
Seule la relation avec Celui qui est lui-même la Vie, peut soutenir
aussi ma vie
au-delà des eaux de la mort, peut me conduire vivant à travers elles
.
Déjà, dans
la philosophie grecque, existait l’idée que l’homme peut trouver une vie
éternelle s’il s’attache à ce qui est indestructible-à la vérité qui est
éternelle. On devrait, pour ainsi dire, se remplir de la vérité pour
porter en
soi la substance de l’éternité. Mais seulement si la Vérité est
Personne, elle
peut me faire traverser la nuit de la mort. Nous nous accrochons à Dieu,
à Jésus
Christ, le Ressuscité. Et nous sommes ainsi portés par Celui qui est la
Vie
même. Dans cette relation, nous vivons aussi en traversant la mort,
parce que
Celui qui est la Vie même ne nous abandonne pas."

Partager cet article

2 commentaires

  1. J’ai eu très peur pour les commentaires hier matin du coup j’en profite. 😉
    Sortant à peine de l’office des Tenèbres, je voudrais vous remercier de l’image du lavement des pieds qui est superbe, et vous demander s’il était possible d’en mettre plus souvent car l’apostolat passe aussi par les images.
    Je voulais aussi vous demander de faire une info. à propos de la vénération de la Couronne d’Epine. Exposée tous les premiers vendredi du mois pendant l’année, cette dernière l’est aussi durant tous les vendredi de carême et spécialement aujourd’hui de 10h à 17h à Notre-Dame de Paris. Bon vendredi saint !

  2. Si cela pouvait être les quelques pages de chevet de certains politiques et autres penseurs; voire même d’une personne dite “académicienne”…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services