Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

La vision bouleversante de Notre-Dame en flammes nous rappelle la réalité dramatique que vivent de trop nombreux chrétiens

La vision bouleversante de Notre-Dame en flammes nous rappelle la réalité dramatique que vivent de trop nombreux chrétiens

Message du père Yves Genouville, assistant ecclésiastique de l’Aide à l’Eglise en détresse :

« La vision bouleversante de Notre-Dame en flammes nous rappelle la réalité dramatique que vivent de trop nombreux chrétiens à travers le monde. Mais, au sortir d’une nuit de douleur, l’image est saisissante : à travers la fumée et les cendres, malgré le chaos provoqué par les flammes, la Croix apparaît, intacte. La Croix, glorieuse, du Christ, au pied de laquelle tant de pèlerins sont venus déposer leurs prières. La Croix du Christ, au pied de laquelle Mgr Fridolin Ambongo, Mgr Theodore Mascarenhas et sœur Mona Aldhem, et tant d’autres avant eux, sont venus, lors de la Nuit Des Témoins, déposer les douleurs et l’Espérance d’une Église confrontée à la folie du Mal. La Croix du Christ, au pied de laquelle se tient Marie, Sa Mère, Notre Dame, à laquelle est dédiée la cathédrale de l’archidiocèse de Paris aujourd’hui accablé. »

Alors que cet incendie s’ajoute à la longue liste des drames que connaît l’Église en France, l’AED, Fondation pontificale internationale, reçoit des messages de compassion du monde entier : l’Eglise universelle s’unit par la prière au diocèse de Paris et à l’Église en France.

« Notre cœur pleure avec tous les Français et avec les chrétiens du monde ; nous prions pour vous » écrit sœur Mona.

« Nous prions pour vous, nous prions pour la France, assure Mgr Mascarenhas. Nous ressentons votre douleur. Votre perte est notre perte, votre tristesse est la nôtre. »

Dans un communiqué, la Conférence des évêques de France a invité

« les catholiques à être toujours davantage les pierres vivantes de l’Église en vivant du mystère de la mort et de la résurrection du Christ, source de notre Espérance. »

Animée de cette Espérance, en ce début de Semaine Sainte, à l’approche des solennités pascales, l’AED invite à veiller et prier, pour l’Église en France et l’Église universelle. À veiller et prier, au pied de la Croix. À veiller et prier, aux côtés de Notre Dame. À veiller et prier, sans se décourager.

Partager cet article

3 commentaires

  1. Amen

  2. Des autorités se sont dépéchées d’annoncer que ce n’était pas un atentat
    Cà ne vous rappele rien ?

    Rapelez vous l’explosion de l’ONIA à Toulouse : même déclaration à l’époque, alors que plusieurs témoins ont vu une rocket partir des coteaux de Pech David, qu’un algériern mort dans l’explosion a été examiné par unmédecin légiste avec 5 sous vêtements et que ce rapport a été perdu !!! Bataille judiciaire pendant des années

    On est reparti pour des années, où c’est un attentat et le gouvernement ne l’avouera jamais où c’est du aux travaux et l’assurance de l’entreprise devra payer la remise en état

    bouana81

  3. “Alors que cet incendie s’ajoute à la longue liste des drames que connaît l’Église en France, l’AED, Fondation pontificale internationale, reçoit des messages de compassion du monde entier : l’Eglise universelle s’unit par la prière au diocèse de Paris et à l’Église en France.”
    Quel baume pour un coeur qui souffre de recevoir tant de manifestations de compassion et d’affection de la part des chrétiens (et non chrètiens) du monde entier… Et la France, sait elle être si compatissante ? Savons-nous aussi courir pour offrir notre personne, un mot gentille, un sourire, un peu de temps à notre prochain qui souffre tout près de nous, comme le fit Véronique sur le Calvaire avec Jésus ?
    Seigneur nous Vous remercions d’avoir épargné les trésors et les symboles les plus importants de Notre Dame, nous vous remercions de nous avoir entourés de “tant de Véronique” qui ont su et voulu partager notre peine, prier et pleurer pour et avec nous… Seigneur, apprenez-nous à faire de même, donne-nous un coeur humble, doux, simple et plein de compassion, libre de tout orgeuil et dureté, rayonnant de miséricorde dans notre vie quotidienne. Seigneur, que notre esprit ne s’enorgueillisse pas face à la Miséricorde que Vous nous avez montrée, faites que Votre bienveillance et Votre Miséricorde, qui nous ont évité des plus grands dégâts, ne nous fassent pas oublier Votre avertissement et appel à la conversion.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services