Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

La vision « bisounours » de la maîtrise de l’immigration

La vision « bisounours » de la maîtrise de l’immigration

Le conseiller d’État honoraire et ancien secrétaire général du ministère de l’Immigration Patrick Stefanini déclare au Figaro, à propos de l’attentat à Rambouillet :

Autrefois, les séjours irréguliers en France étaient un délit, ce n’est plus le cas. Aussi, le fait pour un étranger d’être entré irrégulièrement en France faisait à lui seul obstacle à la régularisation de sa situation administrative. Nous avons abandonné cette règle, qui était pourtant une règle de bon sens, et c’est une erreur. Pour le reste, on sait que dans certains secteurs de l’économie française, des métiers sont insuffisamment rémunérés et les conditions de travail sont jugées trop difficiles par nos concitoyens. À la fin, ce sont des personnes de nationalité étrangère qui finissent par pourvoir le poste. Si on veut éviter d’avoir à recruter systématiquement des étrangers pour ce type de métier, il faut revaloriser les conditions de travail. Les besoins économiques ne sauraient être un alibi pour ne pas lutter contre l’immigration clandestine.

[…]

L’État est dans l’incapacité de mettre un policier derrière chaque personne qui pourrait être susceptible de radicalisation islamiste. Il faut traiter le problème en amont et poser en principe que l’Union européenne n’est pas un espace ouvert à tous les vents. Comme tous les grands ensembles continentaux qui se respectent, elle a des frontières extérieures qui doivent être considérablement renforcées. Aujourd’hui, ce contrôle extérieur n’est pas crédible. Dans un rapport publié en 2019, l’agence européenne de gardes-frontières et de gardes-côtes Frontex rappelle qu‘environ 600 millions de personnes pénètrent chaque année à l’intérieur de l’UE, et environ 20 % d’entre eux ne font pas l’objet d’un passage fichier qui permettrait de détecter des antécédents judiciaires ou des facteurs de dangerosité. En matière de circulation des personnes, la France a mis la charrue avant les boeufs en supprimant ses contrôles aux frontières intérieures sans se doter en amont de tous les instruments nécessaires à un contrôle efficace de ses frontières extérieures. Si l’on ne change pas cela, l’Union européenne continuera à être une passoire et nous nous exposerons en permanence à la répétition du type de drame qui s’est produit vendredi.

Y a-t-il des obstacles juridiques qui affaiblissent, voire paralysent, la lutte contre l’islamisme ?

Non seulement la France n’est pas capable de contrôler correctement ses frontières, mais lorsqu’elle est en présence de clandestins, elle ne parvient pas à les éloigner. On connaît la réticence des pays d’origine à délivrer des laissez-passer consulaires, mais ce n’est pas la seule difficulté. Le premier problème, c’est l’extrême complexité du contentieux des étrangers et on peut regretter que le gouvernement ne se soit pas emparé des propositions faites par le Conseil d’État pour le simplifier. Le deuxième point, c’est la « directive retour » . Elle fait obstacle à ce qu’un État membre de l’UE, constatant la situation irrégulière d’un étranger, puisse le renvoyer d’office dans son pays d’origine, et l’oblige à inviter l’étranger à quitter de lui-même de cet État membre. C’est une vision « bisounours » de la maîtrise de l’immigration, et cela participe à l’échec à la lutte contre l’immigration clandestine.

Partager cet article

11 commentaires

  1. Les chiffres sont faux.
    Il y a 300 millions d habitants dans l UE. Il ne peut pas y en avoir 600 millions qui rentrent chaque année. 1 ou 2 millions est déjà énorme.

    • Bien sur que si. L’article ne parle pas forcément de résidents permanents dans cette phrase. Il s’agit de contrôle aux frontières, donc cela inclut tous ceux qui rentrent: touristes, travailleurs, etc etc.

  2. 600 millions d’immigrés entrant en Europe chaque année ???? Fichtre ! Une coquille vaut mieux qu’un tel cauchemar !

  3. Je ne suis pas d’accord avec cet article.
    La République contrôle très bien ses frontières. Elle contrôle très bien l’immigration. Elle n’a pas une attitude bisounours.

    – La République veut une immigration très massive. Elle veut des millions d’immigrés.

    Qui n’a pas compris ça est un bisounours.

    • Le problème est là : la République (ou pour préciser nos dirigeants du Système) EST immigrationniste. Elle ne va pas contrôler ses frontières puisqu’elle est POUR limmigration.

      Ce n’est pas une affaire de moyens, ni même de volonté politique mais d’idéologie

      …. Est bisounours celui qui n’a toujours pas compris cela…..

      Il serait pourtant temps de le comprendre en 2021……

      • Eh oui!
        – La République veut que nous payons nos impôts: TVA 20% pour tous. Les entreprises doivent tenir une comptabilité, qui est vérifiée car la République forme des inspecteurs du fisc.
        – La République veut siphonner 50% du fruit du travail des salariés au nom des prélèvements sociaux: elle créé l’URSSAF, qui a des moyens de coercition extraordinaires dont on ne soupçonne pas la cruauté.
        – La République veut confiner au nom de notre bonne santé: elle déploie des hordes de flics pour nous mettre 135€.
        – La République ne veut que des manifestations organisées par les syndicats de gouvernement: CGT, CFDT, FO, … Quand c’est des Gilets Jaunes, LBD dans les yeux, grenades qui arrachent les mains et on lâche les Antifas et BlackBlocks qui roulent pour le gouvernement afin de pourrir les manifestations spontanées.
        Donc, quand la République veut, elle peut.

    • Exact.

    • Voilà ! C’est simple à comprendre.

  4. Citation : « … la France a mis la charrue avant les boeufs en supprimant ses contrôles aux frontières intérieures sans se doter en amont de tous les instruments nécessaires à un contrôle efficace de ses frontières extérieures. »

    Ces notions de « frontières intérieures » et de « frontières extérieures », c’est en soi de la désinformation, voire de la tromperie ! On ne sait pas ce qu’elles recouvrent ni qui s’en occupe.

    C’est un peu comme si on disait que la frontière de votre MAISON, c’est votre QUARTIER !

    Dès qu’une personne est dans votre quartier, elle est chez vous et a le droit de s’y installer et de recevoir une partie de vos revenus, aide ou subvention comme vous voudrez !

    Il n’y a pas d’autre solution que de reprendre en main le contrôle de nos frontières. Les programmes électoraux devront être scrutés minutieusement sur ce point aussi.

    • Remarque pertinente : les frontières n’existent plus depuis 25 ans. Il y a des LIMITES à la France mais nullement des frontières. D’autant plus qu’une frontière n’empêche personne de passer…. il suffit de passer en plein champ, en forêt etc etc

      C’est à l’intérieur du pays qu’il faut faire le ménage, pas “aux frontières” !!!

  5. quelle honte de faire l’amalgame entre immigration et terrorisme !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services