Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

La ville de Saint-Denis veut remonter la flèche de la basilique

Erik Orsenna (écrivain, président du Comité de parrainage pour le
remontage de la flèche de la basilique de Saint-Denis), Didier Paillard (Maire PCF de Saint-Denis) et
Patrick Braouezec (Président de Plaine commune) écrivent dans Le Monde :

0"En ces Journées nationales du patrimoine le regard se tourne vers une absente : la flèche de la basilique de Saint-Denis. Pendant plus de six siècles ses 86 mètres ont marqué l'horizon de toute la région nord parisienne. Manifeste architectural révolutionnaire, monument inventeur du gothique dans le monde, la basilique figure la belle endormie de notre patrimoine national.
En mauvais état, elle est mal valorisée et l'Etat propriétaire, qui a engagé la rénovation de sa façade occidentale, n'a pas l'argent pour restaurer l'édifice dans son ensemble. C'est pourquoi, la ville de Saint-Denis reprend le flambeau du projet de remontage de la flèche pour restituer l'intégrité du monument avec toute la rigueur scientifique requise.
[…]

Pour l'heure l'administration du ministère de la culture fait la sourde oreille.
[…]

1Construite au début du XIIIe siècle, la flèche de Saint-Denis fut épargnée par les guerres de religion, comme par la Révolution et restaurée par l'architecte François Debret, en 1837-1838. Au printemps 1846, la flèche et sa tour déstabilisées par une série de tornades, furent précautionneusement démontées pour permettre leur remontage consolidé. Cependant, une polémique fut activée par l'architecte Eugène Viollet-le-Duc, qui accusa Debret d'erreurs techniques. Et voilà pourquoi, la basilique est amputée de sa flèche depuis 1847.
Le démontage de 1846 s'est accompagné de relevés et d'attachements exceptionnellement complets. Ces documents, conservés aux Archives nationales et à la Médiathèque du patrimoine, représentent les ouvrages avec un niveau de détail remarquable. Ils sont complétés par les nombreuses pierres déposées, encore conservées. Toutes les conditions sont donc réunies pour remonter la flèche et la tour à l'identique dans le strict respect de la Charte de Venise de 1964 qui s'élève contre les adjonctions ou reconstructions arbitraires et prescrit de restituer uniquement les bâtiments parfaitement connus.
[…]"

Partager cet article

23 commentaires

  1. Une initiative extraordinaire et missionnaire: bonne à élever les esprits à l’heure des joutes picrocholines pré-municipales…

  2. Une initiative démagogique. Avant de (re)construire ce qui n’existe pas ou plus, il conviendrait d’affecter cette somme à l’entretien et à la restauration des petites églises…

  3. Un beau minaret qui permettra à tout Paris d’entendre le Muezzin …Il y a peut être plus urgent,n’est-il pas?

  4. « l’architecte Eugène Viollet-le-Duc qui accusa Debret d’erreurs techniques »
    On croit rêver en lisant ça !
    Viollet le Duc a fait tellement d’erreurs de remise en état comme des ardoises sur les bâtiments de Carcassonne. QUI a vu des ardoise dans cette région ?!
    Tous font des erreurs, mais à se point…

  5. Par contre, il faudra aussi réévangéliser le territoire qui selon les archives fut à 99% catholiques.

  6. Très bonne initiative qui ne peut rester lettre morte. Une mairie de la banlieue rouge donne l’exemple, oui il faut que cette flèche de la basilique marque le paysage comme l’archange au Mont-Saint-Michel.
    Du haut de ses 86 mètres elle portera une douce ombre sacrée autour d’elle.
    Voilà un projet d’architecture religieuse enthousiasmant, qui ne porte pas les saillies du béton brut de décoffrage qui nous submerge par sa grisaille.

  7. Remonter la flèche de Saint Denis….oui, oui oui! Le Saint Esprit nous souffle une très bonne idée.C’est également une forme de résistance vis à vis des bâtisseurs de mosquées.

  8. si j’ai bien compris, lors de la visite du stade de france,aucun batiment autour de la basilique ne doit dépasser la hauteur de cette basilique.
    Augmenter sa hauteur: est ce vraiment une bonne idée?

  9. Quelle bonne nouvelle ! Je n’ose pas y croire ! L Esprit Saint souffle où on ne l’attend pas.

  10. En son sommet…que mettra-t-on?…(metraton)!
    Le coq de la république…
    ou
    Le croissant symbole de l’alliance de François Ier avec le Grand Turc….
    ou
    L’étoile de Lénine….
    ou
    la Croix…

  11. Tragicomix, tel est le nom de l’Etat bananier français ; de l’argent, il y en a , il coule à flots pour l’immigration et plein d’autres futilités, mais le patrimoine Français le plus important , est Chrétien, et là, le porte-monnaie se couvre d’une peau de hérisson.

  12. C’est quand même étonnant ! Qui sont impliqués en effet ?
    Orsenna, un intellectuel socialiste, une municipalité rouge, un département qui comporte une grosse “minorité” (majoritaire ?) de musulmans, pour ne pas dire d’islamistes…
    Ce ne peut être qu’un coup du Saint-Esprit, pour que la cathédrale où reposent les rois et les reines de France soit définitivement plus haute que les temples dédiés aux faux dieux (stade de France, futurs minarets des futures mosquées…).
    On ne peut que se réjouir de cette initiative venant de non chrétiens.
    Je ne comprends pas pourquoi certains des commentateurs font la fine bouche.

  13. De nouveau une initiative d’exceptionnelle qualité de la part de la mairie de Saint-Denis.
    On se souviendra que c’est elle qui, il y a bientôt 20 ans déjà, si mes souvenirs sont bons, a fait restaurer l’ancien carmel où était entrée Louise de France, fille de Louis XV, en veillant avec soin à faire respecter sa structure d’ancien couvent, quelques cellules dont celle de Louise de France et entre autres l’ornement liturgique confectionné à partir de sa robe de postulante.
    Attention à ne pas s’arrêter à l’étiquette !

  14. Bof. Le but de la manœuvre est purement financier de la part de messieurs Paillard et Braouzec: “touristifier” davantage cette malheureuse cité et la “festiviser”. L’opération permettra d’engranger de l’argent via les impôts (utile pour soutenir leurs réseaux de clients). Et d’inscrire la ville de Saint-Denis et le département dans la métropolisation / mondialisation de Paris (cf. le projet du Grand Paris) autour du thème hautement spirituel de la “dimension culculturelle de Saint-Denis”. Concrètement ? Nos deux staliniens et leur idiot utile rêvent de queues géantes devant la basilique comme celles qui empêchent désormais tout Parisien inspiré de venir se recueillir à Notre-Dame ou à la Sainte Chapelle. Avez-vous récemment tenté de visiter cette dernière ? Si la longueur de la queue ne vous a pas découragé, les deux chapelles s’en chargeront. La chapelle haute est devenue un hall de gare. La chapelle basse, dédiée à la Vierge, une boutique ! Et les badauds piétinent les tombes des chanoines sans s’en apercevoir. Ah, vraiment, j’ai très hâte de voir la basilique de Saint-Denis, merveille de la théologie médiévale, transformée en animation touristique et son parvis envahi par les inévitables Roms et Africains comme c’est le cas à Montmartre, au pied du Sacré-Cœur. Je ne comprends pas que des Français, y compris catholiques et pratiquants assidus, puissent se réjouir de voir notre pays désindustrialisé se transformer en parc d’attraction pour païens en goguette. Servir, telle est notre vocation, me répondront-ils sans doute.

  15. C’est un véritable miracle que les pierres (et leur mode d’emploi) aient été conservés depuis 1847. Pour une fois, les fonctionnaires ont servi à quelque chose…

  16. Amoureuse de l’art gothique – si créatif si inventif que toute l’Europe est venue à Saint Denis apprendre comment construire des cathédrales comme celle construite en premier à Saint Denis .
    La voir comme nous l’a légué l’abbé Suger me met les larmes au yeux .
    C’est OUI ! OUI! Oui! à la reconstruction de la flèche .
    Et je ne sais ce qu’a fait par ailleurs le maire communiste de Saint Denis mais je sais que ce projet , s’il le réalise , lui vaudra la gloire des générations présentes et futures et surement en particulier de notre abbé bâtisseur.
    (wikipedia ):
    Suger a donné une description de son œuvre dans “De Administratione”. Il y a rappelé le texte qu’il a fait placer sur la façade :
    “Pour la gloire de l’église qui l’a nourri et élevé
    Suger s’est employé à la gloire de l’église.
    Et participant avec toi de ce qui est à toi,
    martyr Denis,
    Il supplie que par tes prières il ait une part au Paradis.
    C’était l’année mil cent quarante,
    L’année du Verbe quand fut consacrée”.

  17. Voilà une nécessaire remise en état de la Basilique de St Denis, afin qu’elle soit prête pour le prochain couronnement du Roi de France.

  18. Oui mais…point de précipitation dans les applaudissements ou dans le rejet de ce beau projet ( en apparence)
    Pour être sûrs que cela soit bien affaire de l’Esprit Saint et non de cette infâme singe de Dieu qui essayes encore un stratagème ( pour édifier un minaret? faire construire une flèche d’église par des croyants de l’Islam ?? ou faire de la marchandisation/ industrialisation d’un lieu de prière ? ou permettre l’édification de …)attachons-nous a comprendre le pourquoi de ce projet et surtout les conditions de sa réalisation : Qui paye vraiment et qui va y travailler? Qui va superviser les travaux? Es-ce que l’épiscopat a été informé et fait partie du projet?…Un “Te Deum” sera-t-il chanté pour ce projet…?

  19. Effectivement cela sent le coup de communication à plein nez…
    Ayant visité récemment Saint-Denis et la basilique, vous pouvez toujours compter les Français ou Européens de souche… c’est affligeant, la Seine-Saint-Denis parait déjà avec une population remplacée… C’est frappant !
    En tant que catholique, nous devons espérer mais sincèrement il faudra un miracle pour rendre sa splendeur à Saint-Denis, HAUT LIEU de l’Histoire nationale française ! ! !
    PAX +

  20. J’ai la même appréhension que Senex (08:57). Dans peu de temps St Denis comptera beaucoup plus de musulmans que de catholiques, alors…
    A quoi bon relever les vieilles pierres si l’on ne rebâtit pas l’Église avec des “Pierres Vivantes” (lesquelles d’ailleurs ne sauraient être évangélisées par le fort pauvre “parcours catéchétique” qui porte ce nom.)

  21. J’ai ouï dire que la nécropole des Rois est en bien piteux état et que si des travaux ne sont pas entrepris de toute urgence, leurs restes disparaîtront dans la boue.

  22. C’est une bonne idée – infiniment meilleure que la construction sur l’île Seguin de l’espèce de pustule géante dite “cité musicale” décidée par le conseil général du 92 tenu par “la droite”.
    Finalement, on trouve des gens “de gauche” qui ont bien meilleur goût architectural et sens du patrimoine que bien des zélus “de droite”.
    A vrai dire, en matière de sens des arts, le système républicain n’a jamais promu aux premières fonctions l’équivalent d’un Louis XIV.
    “Système républicain” et “triomphe de la médiocrité” sont, il est vrai, synonymes.
    Qui en doute encore ?…

  23. L’emir du Qatar se fera un plaisir de financer l’ouvrage .

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services