Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture : cinéma

La Vie d’Adèle : la palme d’or prend un rateau

Lu dans Présent :

"Malgré 110 écrans supplémentaires et une retape absolument
hallucinante
(voir les journaux unanimes et les articles amoureux, sans
la moindre réserve) La Vie d’Adèle, à l’affiche de 394 cinémas,
était en nette perte de vitesse dès la deuxième semaine d’exploitation.
Le film enregistre une baisse de fréquentation de 26 %, selon CBO Box-Office.

Planes, la dernière et bien innocente production Disney, a
embarqué plus de 400 000 passagers du 9 au 15 octobre et pris la tête du
box-office français, laissant sur place la sexualité gay à l’intention
des 12 ans et plus.

Ils ont pourtant tout fait pour que la Palme d’or de Kechiche qui
célèbre et magnifie les amours lesbiennes filmées dans leur
représentation la plus crue et la plus explicite, démarre très fort.
Certains comme Les Inrockuptibles l’ont même annoncé d’emblée alors que c’était faux dans les chiffres. La vie d’Adèle n’a jamais pris la tête.

Mais voilà, il y a un gouffre entre le Tout Pourri des critiques parisiennes et le grand public."

Nouvelles de France nous informe aussi que cet échec ne doit rien au CNC, qui a tout fait pour promouvoir ce film et non pas le restreindre, malgré les scènes pornographiques :

"Un des membres de la commission de classification de l’établissement public à caractère administratif donne au blog Contrechamp
les motivations de cette décision : les actrices ont assuré qu’elles
simulaient leurs scènes de sexe et Abdellatif Kechiche n’aurait pas
cherché à « exciter le spectateur ». Sic. Un nouveau coup de main de
l’oligarchie au film La Vie d’Adèle, après celui de la LMDE."

Partager cet article

16 commentaires

  1. Depuis le septennat de Giscard pourrir la société par le sexe est le moyen choisi par nos oligarques afin d’avoir un pouvoir sans partage.

  2. La vie d’Adèle a besoin d’ailes ou d’aides ?
    Elle n’aura pas mon soutien, elle ne m’apporte rien même pas un peu de rêve…

  3. Adèle : Du germanique “adal”, “noble”
    Le prénom de ce film est vraiment très mal choisi.
    On atteint les bas fonds.
    Comment une “actrice” peut-elle accepter de jouer un tel rôle.
    Pour le “pognon” ?

  4. Bravo ! Il faut toujours boycotter les films pourris qui incitent à la débauche voyeuriste pornographique , et à toutes les perversions sous prétexte que cela fait mode et moderne afin d’enrichir quelques voyous prédateurs .

  5. Le blog de L’Ecole des Lettres, publication à destination des professeurs de Lettres (école, collège, lycée), fait dans un long article l’éloge du film La Vie d’Adèle. On peut en particulier y lire que ce film “pose ainsi de la façon la plus convaincante, par le moyen de l’art pur, des questions capitales comme celle du genre”.
    http://www.ecoledeslettres.fr/blog/arts/cinema/la-vie-dadele-chapitres-1-et-2-dabdellatif-kechiche/
    Parents d’élèves de plus de 12 ans, attendez-vous à ce que des enseignants zélés conseillent à vos enfants d’aller voir ce film, voire même à ce que des sorties scolaires soient organisées pour le voir en classe entière…

  6. Il faut dénonce ce film ; une de ses actrices le fait bien d’ailleurs. Le festival de Cannes n’est qu’un office de propagande gauchiste qui déshonore ceux qui le cautionnent. Honte à la gauche sectaire, fanatique, imbécile qui contrôle les médias et veut façonner le peuple selon ses fantasmes.

  7. en fait viser bas ne marche plus
    visons haut mes amis!!!!

  8. N’oubliez pas non plus que le journal “La Croix” avait présenté ce film lors de la remise de “la palme d’or” sans énoncer la moindre critique!!!!

  9. Ok, donc si dans un film d’horreur, les décapitations et les scènes d’anthropophagies sont simulées, alors il n’y a pas de raison d’interdire l’accès aux moins de 12 ans.
    Pareil avec les “jeux video violents”, où tout est forcément “simulé” par des tas de pixels et de triangles.

  10. “les actrices ont assuré qu’elles simulaient leurs scènes de sexe” : comme dans tous les films porno, les “actrices” simulent.
    Abdellatif Kechiche n’aurait pas cherché à « exciter le spectateur »: il a surtout cherché à se faire du fric. L’excitation dépend du spectateur, comme pour n’importe quel “film” porno.

  11. Le festival de Cannes ?
    Le festival des films à ne pas voir !
    Au moins, depuis quelques années déjà, il sert à ça !

  12. @Stephe
    Merci de rappeler que la libéralisation de la pornographie,a commencé avec Giscard !
    La fausse “droite” fut la première à organiser la pourriture.

  13. Un mauvais soap où Adèle ne tombe pas amoureuse de Pierre ou Paul (trop vu, même si l’héroïne a 15 ans au début du film), mais d’Emma. Formatage pour bien-pensance, et scènes (surtout une) pour voyeurs (surtout hétéros – car c’est, d’après de nombreuses lesbiennes, du “cul” pour les hommes qui aiment les femmes). Kechiche n’a guère de talent (ai vu plusieurs de ses “oeuvres” précédentes, et aussi cette “Vie d’Adéle” – une purge !), mais il est bien en cour, car Maghrébin sachant flatter le boboland médiatique dans le sens de son vilain poil.
    Une sorte de Sophia Aram pour grand écran…

  14. C’est vrai qu’il y a un décalage important entre l’avis de la presse et l’avis du public : heureusement !
    Il y a aussi des merveilles méconnues, notamment le film Imagine qui vient de sortir cette semaine et qui est à la fois une ode à l’amour homme / femme et un hymne à la vie pour les personnes qui ont perdu la vue. Magnifique !
    Comment faire pour que le public Français retrouve le chemin d’un cinéma de valeur ?

  15. Petit à petit leur tour de Babel s’effondre par pans entiers… L’écroulement est imminent.

  16. Ce film m’a été raconté par une personne invitée à la séance pour les cannois, qui est donnée après le Festival du Film. Il y avait dans la salle beaucoup de familles,venues sans connaitre le sujet, avec de jeunes enfants qui ont réagi aux scènes pornographiques en manifestant leur dégout par des “beurk” et autres onomatopées enfantines… Pauvre de nautre. Pauvre Festival du Film de Cannes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]